Monde du travail 4.0: comment réussir la collaboration numérique?

Monde du travail 4.0: collaboration numérique Monde du travail 4.0: collaboration numérique

La transformation numérique peut grandement simplifier la vie (au travail), mais nous confronte aussi à de nouveaux défis et ouvre de nouveaux domaines d’apprentissage. Les compétences numériques gagnent toujours plus en importance au travail. Les collaborateurs doivent être capables de se mettre en réseau grâce au numérique et de maîtriser les outils numériques.

C’est pourquoi la CSS, en partenariat avec la Haute école de Lucerne, le Centre suisse des paraplégiques de Nottwil, la Suva, l’administration du Canton de Lucerne et la Ville de Zurich, a lancé la formation continue «Moi dans le monde du travail 4.0» pour les collaborateurs de la CSS.

L’événement de lancement du 4 février dernier a donné le coup d’envoi de la formation de cette année. Christian Flückiger, responsable de cette formation à la CSS, nous en donne un aperçu. 

Quels sont les principaux défis du monde du travail 4.0 pour la CSS?

Au niveau technique, les nouvelles technologies introduisent de nouvelles formes de collaboration et de nouveaux modèles de travail auxquels il faut se préparer. Les tâches simples disparaissent à court ou à moyen terme pour laisser place à des tâches complexes. Au niveau personnel, cela implique de nouvelles compétences. Le fait de cerner les gens ainsi que les problématiques inconnues et de faire preuve d’empathie va certainement gagner du terrain. Tout comme la capacité à se mettre rapidement en réseau avec d’autres personnes afin de résoudre un problème.

Comment est née l’idée de la formation «Moi dans le monde du travail 4.0»?

La CSS cherchait un cours qui permettrait de sensibiliser une majorité de collaborateurs aux sujets du monde du travail 4.0. Mais rien de tout cela ne correspondait à nos idées, ni n’intégrait des formes numériques d’apprentissage pendant le cours. Nous avons alors mis entièrement sur pied une formation avec le Centre suisse des paraplégiques de Nottwil et la Suva, en collaboration avec la Haute école de Lucerne. 

J’aime la découverte et je voudrais connaître de nouveaux outils et applications efficaces.
Daniel Affentranger, chef de section / chef de groupe suppléant, cadre et participant à la formation

En quoi ce cours se distingue-t-il des autres offres de formations continues?

«Moi dans le monde du travail 4.0» n’est pas une offre de cours classique qui veut que les participants fassent leur apprentissage en classe ou par eux-mêmes à la maison. Le cours a lieu principalement dans la «salle numérique», où les contenus d’apprentissage sont traités en petits groupes. A l’aide d’exemples concrets axés sur la pratique, les élèves apprennent à connaître et à utiliser l’univers numérique. Le module «Moi dans le monde du travail 4.0» peut être combiné à deux autres modules pour former un CAS. Les modules 2 et 3 de ce CAS sont en cours de préparation, et le module 2 sera disponible dès cette année.

Comment s’assurer que les contenus sont équitables pour tous les participants?

Nous essayons de répondre aux besoins des participants en proposant, outre une large introduction, aussi des sujets approfondis, qui sont généralement facultatifs et dont les personnes ayant de bons prérequis peuvent bénéficier. Notons que cette formation ne cible pas uniquement l’acquisition individuelle de connaissances; nous encourageons également les compétences sociales, telles que l’organisation autonome des participants en groupes de pairs.

Pour moi, l’échange avec les participants est essentiel afin de recueillir beaucoup de points de vue et d’informations. On parle toujours de changement, d’agilité et de transformation. Je ne suis pas toujours certaine que ces aspects soient correctement interprétés et appliqués dans mon environnement. Souvent, les actes ou les paroles se contredisent. J’aimerais aussi pouvoir prendre position correctement par rapport à des demandes que nous recevons à la commission des collaborateurs.
Meltem Yayla, experte Pilotage des prestations et des cas, présidente de la commission des collaborateurs et participante à la formation

A qui cette formation s’adresse-t-elle?

En principe, la formation s’adresse à tous les collaborateurs de la CSS qui souhaitent se pencher sur les thèmes en lien avec le monde du travail 4.0. Lors de la première session en 2019, nous avons reçu largement plus de 30 inscriptions. Pour la deuxième session cette année, de nouveaux partenaires (administration du Canton de Lucerne et Ville de Zurich) nous ont rejoints, de sorte que nous ne pouvons envoyer que 20 collaborateurs CSS au maximum. Les places ont été prises instantanément.