Le CSS Institut change de chef

Dr. Christian Schmid Dr. Christian Schmid

Le CSS Institut accueille un nouveau chef. En effet, Konstantin Beck a décidé de remettre sa fonction pour fin septembre. Christian Schmid, jusqu’alors chef suppléant du CSS Institut, reprend le flambeau à partir du 1er octobre.

Le CSS Institut est le groupe de réflexion de la CSS Assurance et œuvre en faveur de la recherche et de l’enseignement scientifique. Le chef, Konstantin Beck, a décidé de remettre sa fonction pour fin septembre. Christian Schmid, collaborateur de longue date et jusqu’alors chef suppléant du CSS Institut, en reprendra la direction le 1er octobre.

De la compensation des risques à la caisse unique

Konstantin Beck, qui a fait sa thèse de doctorat en économie de la santé et dans la recherche empi-rique en économie, a développé le CSS Institut depuis sa fondation en 2007. Sous la direction de celui-ci, le CSS Institut a considérablement marqué les débats scientifiques sur la définition de la compensation des risques. L’Institut est à l’origine du contenu des réformes de 2012, 2014, 2019 et 2020 de la compensation des risques. Par ailleurs, en 2014, Konstantin Beck s’est énormément investi dans la campagne contre la caisse unique. Philomena Colatrella, CEO de la CSS Assurance: «Au travers de sa recherche, Konstantin Beck a contribué essentiellement au développement du système de santé suisse et ainsi au lancement de réformes nécessaires. Nous le remercions pour son engagement très apprécié durant toutes ces années et lui souhaitons bonne continuation.» A l’avenir, Konstantin Beck restera à la disposition du CSS Institut en qualité de consultant.

Christian Schmid reprend le flambeau 

Christian Schmid reprend la direction du CSS Institut le 1er octobre. Il travaille pour l’Institut depuis 2015 et en est le chef suppléant depuis trois ans. Agé de 38 ans, il est également chargé de cours aux universités de Lucerne et de Berne. Il a passé son doctorat en économie politique en 2019 et a publié des articles sur des problématiques d’économie de la santé dans diverses revues spécialisées. A l’avenir, l’Institut collaborera plus étroitement avec les universités et les hautes écoles, et ses re-cherches porteront sur un plus large éventail de sujets.


Pour plus d’informations