Pourquoi il n’est pas sain de rester assis

Pourquoi il n’est pas sain de rester assis Pourquoi il n’est pas sain de rester assis

Lorsqu’on bouge trop peu, on risque des maladies. Jusque-là, rien de neuf. Or, de récentes études montrent que même pour les personnes physiquement actives, rester longtemps assis est un facteur de risque. Plaidoyer pour la position debout.

Plus de 70% des Suisses et Suissesses exercent une activité physique dans leur temps libre. Une bonne nouvelle, si ce n’est que la plupart d’entre eux passent malgré tout la plus grande partie de la journée assis, que ce soit à leur place de travail, dans la voiture, au théâtre, au restaurant ou dans leur salon. Certains sont assis jusqu’à 15 heures par jour.

S’il a été recommandé durant des années de bouger pour compenser, on sait maintenant que c’est une illusion. «Toujours plus d’études montrent que le manque d’activité physique et la position assise prolongée sont des facteurs de risque indépendants l’un de l’autre», explique Vincent Brügger, spécialiste du mouvement auprès de la fondation Promotion Santé Suisse. Les effets néfastes d’une position assise ininterrompue, tels que le risque accru de maladies cardiovasculaires ou de diabète, ne peuvent donc pas être compensés par le mouvement ou le sport – ceux-ci les atténuent tout au plus. Une découverte importante pour les enfants aussi, puisqu’une position assise prolongée les exposent déjà à un risque de surpoids ou de diminution de la densité osseuse.

Moins s’asseoir aide à rester énergique et vif d’esprit

La règle est donc la suivante: rester debout aussi souvent que possible. Cela active le métabolisme, mobilise les grands groupes de muscles et augmente la consommation énergétique du corps. Et ce n’est pas tout: le cerveau est mieux irrigué, ce qui favorise la capacité de concentration et d’apprentissage ainsi que les performances. En outre, se mettre souvent debout peut prévenir les douleurs dorsales, les tensions dans les épaules et la nuque, les maux de tête et les problèmes de digestion.

«Tout ce qui nous éloigne de l’inactivité est bénéfique pour la santé, et ce à tout âge», indique l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Il faudrait certes d’autres études débouchant sur des recommandations plus concrètes, telles que la durée à ne pas dépasser en position assise ou le nombre de pauses optimal. Toutefois, on se fait déjà du bien en veillant à se lever régulièrement de sa chaise.

Les primes 2021 en un coup d’oeil

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Votre forme physique, notre contribution
Nous vous aidons à rester en forme et participons aux conseils.
En savoir plus
Un pas qui paie
myStep récompense votre activité physique jour après jour.
Bouger maintenant
Entraînement du dos
Les exercices de l’application contribuent à détendre les muscles du dos.
Démarrer directement