Renoncer à la randonnée à cause de la peur de l’altitude ?

Renoncer à la randonnée à cause de la peur de l’altitude ?

Les personnes qui ont peur du vide renoncent souvent à faire de merveilleuses balades en montagne. Ce n’est pourtant pas une fatalité.

Tandis que les téméraires grimpent volontiers au sommet de terrasses panoramiques, font des randonnées sur des sentiers pentus ou s’amusent dans les parcs-aventure, les personnes effrayées par l’altitude préfèrent littéralement garder les pieds sur terre. Ce comportement d’évitement est largement répandu chez les acrophobes, ce qui est compréhensible, car ceux qui ont peur du vide ont, déjà en se trouvant en bas d’une échelle, les mains moites, des palpitations cardiaques et les jambes qui tremblent. Si elles font de la randonnée, ces personnes se limitent aux sentiers essentiellement plats ou faiblement pentus dont la classification est T1. A partir du niveau de difficulté T3, à savoir les chemins comprenant des passages exposés qui peuvent être équipés de cordes ou de chaînes, elles n’osent même pas y penser.

Une peur irrationnelle

Il est parfaitement normal de craindre les falaises abruptes. Or, la peur de la hauteur est disproportionnée par rapport au danger réel que celle-ci représente et restreint les phobiques inutilement. Comme pour la plupart des phobies, le traitement consiste à affronter son angoisse, et cela fonctionne bien souvent. Le fait de se confronter à sa peur en s’exposant à des situations d’angoisse permet d’atténuer les crises de panique pour enfin qu’elles ne se produisent plus de tout. Selon leur degré de peur, les patients seront d’abord confrontés à leur propre représentation ou à des images de vide, avant de progressivement faire face à des situations concrètes.

Le vertige, un autre mal

Il ne faut pas confondre l’acrophobie et le vertige, qui précède la peur des hauteurs. Le vertige est une réaction physiologique normale causée par l’éloignement du prochain objet visible. Afin de remédier à cette perception réduite et de pouvoir saisir l’objet dans l’espace, le corps essaie de se stabiliser en oscillant. Ces oscillations peuvent, en des lieux exposés, se traduire par un danger de chute. Par contre, l’acrophobie touche les patients même lorsqu’il n’y a aucun danger. Le premier interlocuteur auquel les acrophobes peuvent s’adresser est le médecin. Dans de rares cas, il se peut que des causes organiques expliquent ce trouble.

Des chemins de randonnée pour chaque degré de difficulté

En Suisse, les randonnées (jaune), les randonnées en montagne (rouge et blanc) ainsi que les randonnées alpines (bleu et blanc) sont marquées de couleurs sur une échelle de difficultés. On dénombre différents degrés, de T1 (randonnée) à T6 (randonnée alpine difficile). Vous pouvez consulter les caractéristiques de la classification sur le site du CAS:

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Votre forme physique, notre contribution
Nous vous aidons à rester en forme et participons aux conseils.
En savoir plus
Un pas qui paie
myStep récompense votre activité physique jour après jour.
Bouger maintenant
Entraînement du dos
Les exercices de l’application contribuent à détendre les muscles du dos.
Démarrer directement