Ski de fond: interview avec Rafael Ratti

Le ski de fond pour débutants: réussir ses premiers pas

Les pistes de ski de fond attirent de plus en plus de monde. L’expert Rafael Ratti nous parle de sa fascination pour ce sport et donne ses conseils aux débutants.

Pendant longtemps, le ski de fond avait une image démodée, semblait appartenir à l’«ancienne génération». C’est en train de changer, et de plus en plus de jeunes apprécient la discipline. Etes-vous d’accord?

Das stimmt absolut. Vor 15 Jahren begegnete man am Wochenende auf der Loipe vermehrt älteren Menschen. Heutzutage sieht man auch viel mehr junge Menschen und Familien, die Spass am Langlaufen haben.

Vraiment beaucoup plus. Est-ce que cela se voit aussi dans les chiffres?

Oui, d’une part, les abonnements se vendent nettement mieux, d’autre part, le nombre d’inscriptions aux ski-clubs et aux formations d’instructeur est en augmentation. Cela montre très clairement que le ski de fond a le vent en poupe.

Quel rôle joue Dario Cologna dans ce contexte?

Un grand rôle, car il a rendu le ski de fond visible et l’a modernisé. Aujourd’hui, on assiste à une tendance générale: c’est «cool» d’être en forme. Dario Cologna incarne très bien cette tendance. Et c’est une grande idole parmi les juniors. Avant Dario Cologna, il n’y avait personne à ce niveau, et on le voit.

Beaucoup se servent du ski de fond comme entraînement d’hiver, non?

Oui, le ski de fond a un certain prestige, c’est «cool». Toute la communauté qui fait du vélo de course en été, qui télécharge ses entraînements sur Strava, tous ces gens optent pour le ski de fond en hiver – ce qui est bien sûr génial pour nous, adeptes de la discipline.

Qu’est-ce qui te fascine à titre personnel dans le ski de fond?

Pour moi, il y a deux aspects. Le premier est l’aspect social. J’aime aller skier avec d’autres personnes, que ce soit lors des cours, avec des amis ou avec ma copine. 

Le deuxième aspect qui me fascine est la liberté. Dès que j’ai les pieds sur mes skis, je peux aller partout, tout droit, monter, descendre, à travers la forêt, dans la poudreuse. Cela me donne une sensation particulière de liberté, et je me vois encore à l’âge de cinq ans, où je mettais mes skis et me disais que je pouvais partir, aller dans toutes les directions et rentrer n’importe quand.

Pour ceux qui n’ont jamais fait de ski de fond: à qui ce sport s’adresse-t-il?

C’est ça qui est beau: le ski de fond convient à tous les hommes et toutes les femmes. Même lorsqu’on ne fait que marcher avec ses skis, sans glisser, on fait de l’exercice au grand air. De plus, toute la famille peut skier en même temps: pendant que les enfants skient dans un petit fun parc, les parents peuvent faire un grand tour. C’est tout simplement génial comme expérience familiale. 

Comment vous préparer à la saison de ski de fond

  • Entraîner la musculature du tronc: vous trouverez une vidéo d’exercices ici.
  • Entraînement de l’équilibre: slackline ou exercices pour des jambes stables.
  • Entraînement d’endurance: par exemple vélo, jogging, nordic walking, roller
     

Faut-il suivre un cours pour apprendre le ski de fond?

Il vaut toujours la peine de suivre un cours, et je ne le dis pas qu’en tant que chef de discipline pour faire de la publicité. Lorsqu’on va skier sans préparation, on peut vite se décourager au lieu d’avoir du plaisir. Si l’on veut avoir du plaisir et se sentir à l’aise dès le départ, il faut s’inscrire à un cours pour débutants.

En ski de fond, combien de temps faut-il avant d’avoir du plaisir à skier «seul»?

C’est très variable, mais en moyenne, après une heure, on a appris le mouvement de base et on peut avancer de manière autonome en montant ou en descendant légèrement. On met donc peu de temps à avoir du plaisir et à en profiter. Lorsque la vitesse et le dénivelé s’accroissent, cela demande bien sûr plus d’entraînement. Mais il n’est pas nécessaire d’être un grand sportif, un peu d’exercice ou d’entraînement de base dans la vie de tous les jours suffit.

Avantages du ski de fond

  • Relativement économique en comparaison d’autres sports de neige: 300 francs suffisent pour s’équiper entièrement
  • Entraînement physique parfait: entraîne le système cardiovasculaire, les jambes, le tronc, le dos et la musculature des bras
  • Adapté à tous les groupes d’âge et tous les niveaux
  • Vaste choix de domaines skiables dans toute la Suisse

En ski de fond, il existe deux styles différents: classique et skating. A qui s’adresse la technique classique?

Aucune technique n’est plus simple que l’autre. Cela dépend du style de la personne et des préférences personnelles. Lorsqu’on n’est pas encore très à l’aise sur la neige et qu’on n’a pas appris à glisser dessus en pratiquant d’autres sports, il est recommandé de commencer par le classique. Le pas va vers l’avant, comme quand on marche. La technique classique est facile à apprendre, et tout le monde peut commencer tout de suite, c’est pourquoi elle est aussi très adaptée pour les personnes âgées. Le ski de fond classique est aussi un excellent exercice après un accident, par exemple, lorsqu’on n’est pas encore stable sur ses jambes.  

Et pour la technique skating?

Lorsqu’on sait déjà faire du patin à glace ou du roller, on trouvera nettement plus facile de faire du skating. Le skating entraîne davantage les muscles des jambes. Mais le fait de choisir le classique ou le skating est très personnel. Nous le voyons aussi lors de la formation. Alors que, pour certains, le skating est le mouvement le plus naturel, pour d’autres, ce sera le classique. Cela dépend entièrement de notre «configuration» et de notre historique. La meilleure chose est d’essayer soi-même: on comprend assez vite ce qu’on préfère et ce qui nous procure le plus de plaisir.

As-tu une technique favorite?

Personnellement, je préfère skier en classique. C’est pour moi un mouvement très naturel, qui me permet d’avancer sans y mettre beaucoup de force; il me donne simplement une meilleure sensation de glisse. Mais j’aime aussi beaucoup faire du skating. 

Quelles domaines skiables peux-tu recommander dans les différentes régions de Suisse?

Il y en a un magnifique en Engadine, entre Madulain et Zernez, où j’allais très souvent skier auparavant. Comme je ne vis plus en Engadine, j’ai découvert d’autres régions de Suisse, que j’apprécie aussi. Le Jura, le Gantrisch, la Suisse centrale avec l’Eigenthal et de nombreuses autres destinations offrent de superbes pistes qui permettent de vraiment apprécier ce sport. Je trouve géniales les petites stations, qui ont énormément de charme.

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Votre forme physique, notre contribution
Nous vous aidons à rester en forme et participons aux conseils.
En savoir plus
Un pas qui paie
myStep récompense votre activité physique jour après jour.
Bouger maintenant
Entraînement du dos
Les exercices de l’application contribuent à détendre les muscles du dos.
Démarrer directement