Conservation des masques: entretien avec une experte

1215224067 1215224067

Les perspectives s’améliorent, avec la réouverture des restaurants et l’au­torisation de certains événements. Nous devrons pourtant vivre quelque temps encore avec nos masques. Voici quelques conseils et erreurs à éviter lors de leur utilisation.

Hygiène des masques: entretien avec une experte

Si l’on sait comment bien ajuster et porter son masque, il reste de nombreuses questions au sujet leur utilisation. Les règles d’or concernant le port et le rangement des masques n’ont pas encore été établies. Nous nous sommes entretenus avec Anna Stepien-Czarniecka, qui nous explique les points essentiels pour l’hygiène des masques.

Lors d’un repas au restaurant, quand et à quelle fréquence devrait-on se désinfecter les mains?

Même si l’on pense à se nettoyer les mains dès son arrivée au restaurant, il faudrait aussi prendre l’habitude de se les désinfecter une fois assis à table, avec son propre gel désinfectant. En effet, le simple fait de traverser le restaurant, d’ouvrir des portes ou de toucher différentes surfaces augmente le risque de contaminations croisées. Ce n’est qu’après avoir désinfecté ses mains qu’il faudrait retirer son masque en le tenant par les élastiques.

Quand un masque devient-il un «nid à germes»?

Cela arrive très vite, par exemple lorsqu’une personne touche régulière­ment son masque pendant qu’elle le porte. C’est souvent le cas lorsque le masque est mal ajusté et qu’il faut sans cesse le repositionner. Les germes présents sur le masque passent sur les mains, et inversement. On peut ainsi attraper le coronavirus par contact. Il est pourtant simple de l’éviter.

Lors du retrait du masque, il faut éviter de toucher les parties au contact du visage, pour que les germes ne passent pas du masque aux mains.
Dre Anna Stepien-Czarniecka, biologiste à l’EPF de Zurich

Quel est le meilleur endroit pour poser son masque?

L’expérience a montré que pour manger et boire, de nombreuses personnes descendent le masque sous le menton, le passent au poignet ou le posent sur la table. Les opinions des médecins divergent sur ce sujet mais tous s’accordent à dire qu’il faut absolument éviter de poser le masque sur la table!

Pourquoi cela? Les agents pathogènes comme le SRAS-CoV-2 se propagent dans l’air et à travers les gouttelettes émises lorsqu’on parle et qu’on respire. Ainsi, même lors d’une brève discussion avec des amis, des membres de sa famille ou des collègues par exemple, des gouttelettes se déposent sur le masque et le contaminent.

De leur côté, les tables et autres surfaces sont souvent contaminées par des germes, même lorsqu’elles sont nettoyées régulièrement. Lorsqu’on pose son masque sur la table, la table contamine le masque, et le masque contamine la table. Si on retire son masque de cette manière et qu’on le remet après manger en respirant un peu fort car on sait bien qu’il est plus difficile de respirer avec un masque, cela catapulte les germes directement vers les poumons.

Quel est le meilleur endroit pour ranger son masque?

Dans l’idéal, il faut utiliser un contenant empêchant tout contact du masque avec la table ou d’autres surfaces et laissant l’air circuler. Si possible, ce contenant devrait être réalisé avec un matériau antiviral et antibactérien. C’est par exemple le cas de l’étui de rangement «Just in Case», qui est conçu pour faciliter le séchage du masque avec des trous d’aération de forme trapézoïdale.

Si l’on n’a pas de contenant de ce type, on peut utiliser un sachet en tissu respirant ou un sac en papier propre, pour permettre au masque de sécher. Un contenant étanche risque de favoriser la multiplication des bactéries et champignons déposés sur le masque par la respiration. Une fois ce masque remis, il pourrait occasionner des problèmes cutanés et des infections fongiques à l’utilisateur.

Les chaînes et cordons sont-ils adaptés pour conserver les masques?

Les nouveaux accessoires de mode comme les cordons pour masque, auxquelles le masque reste accroché une fois retiré, exposent à l’air le côté intérieur du masque. Vous courez donc le risque d’une contamination par des agents pathogènes tels que le SRAS-CoV-2, et vous trouvez directement en contact avec eux lorsque vous remettez votre masque.

Une table, c’est vraiment le dernier endroit où poser son masque.
Dre Anna Stepien-Czarniecka, biologiste à l’EPF de Zurich

Pourquoi les personnes vaccinées ou guéries doivent-elles aussi porter un masque?

La vaccination est primordiale pour maîtriser la pandémie. Bien que les vaccins existants soient très efficaces, ils ne le sont pas à 100%. Il existe toujours un risque d’être infecté et de transmettre la maladie. L’efficacité de la protection vaccinale contre les nouveaux variants du COVID-19 qui circulent dans le monde n’est pas non plus encore bien connue. Et tant que des nombres importants de contaminations sont enregistrés, il est recommandé de continuer à porter un masque pour se protéger et protéger les autres. Voilà pourquoi le port du masque sera maintenu pendant un certain temps encore.

Vous pensez que l’obligation de port du masque sera maintenue?

Nous espérons tous que les masques disparaîtront bientôt, comme c’est déjà le cas à l’extérieur. Mais dans d’autres endroits comme les trains, les bus ou les avions, le masque restera une mesure de protection efficace.

Les primes 2022 en un coup d’oeil

Calculer la prime

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Vous dormez mal?
La thérapie du sommeil en ligne vous aide en cas de problèmes d’endormissement et de réveil nocturne.
En savoir plus
Des pensées négatives?
Recevez une aide efficace en cas de dépression et de déprime.
Demander de l’aide
Gagner jusqu’à CHF 600
Utilisez active365 et récom­pen­sez votre mode de vie sain.
Découvrir active365