0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0 – Lexique de la santé

Troubles anxieux

Formes: Anxiété, Panique, Phobie

Il s’agit de maladies qui se caractérisent par une anxiété excessive sans raison apparente et sans objet. Il ne s’agit pas d’une „peur habituelle“, comme peut la ressentir tout un chacun dans certaines circonstances et qui est une réaction normale ou nécessaire pour rester en vie. La frontière entre ce qui est „encore sain“ et „ce qui sort de l’ordinaire“ n’est pas toujours facile à déterminer. Une peur pathologique (maladive) est ressentie comme existentielle lorsque les fonctions organiques et intellectuelles sont limitées en rendant les personnes concernées incapables d’agir (panic attack).

Les états anxieux font partie des troubles psychiques les plus fréquents. Environ 20% de la population éprouvent à certains moments des symptômes qui selon la classification psychiatrique peuvent être désignés comme des troubles d’angoisse. On peut en distinguer de nombreuses formes dont les trois les plus fréquentes sont décrites comme suit:

  • Troubles phobiques, phobies: des sentiments d’angoisse extrêmes devant certains événements, certaines situations ou éventualités (hauteur, local exigu, peur d’être contaminé), devant certaines personnes, devant le fait d’être en public (phobie sociale), devant certains animaux ou objets.
  • Panique, attaques paniques: une peur incontrôlable, accompagnée d’un sentiment d’impuissance limitée dans le temps, qui se manifeste par accès et s’accompagne de symptômes corporels typiques. Les personnes concernées ne sont plus capables d’agir dans cette situation.
  • Angoisse généralisée: angoisse et peur permanentes sans relation avec les situations ou les objets concrets. Les soucis persistent et ne se laissent plus contrôler ou réprimer. Le tout s’accompagne d’une vigilance accrue (il ne faut rien laisser passer), de tension motrice et de troubles organiques ou végétatifs.
  • Une combinaison de troubles d’angoisse avec des dépressions, des troubles de la personnalité et des affections compulsives, de la schizophrénie, des troubles organiques en tout genre, un abus de drogues.

Les peurs d’enfants sont fréquentes et correspondent à une fonction naturelle de défense. Ils font rarement l’objet d’un traitement médical. La plupart du temps, elles disparaissent lorsqu’on montre de la compréhension et que l’on prête attention à leurs soucis.

Causes

L’angoisse est une réaction naturelle devant des situations que l’on ressent comme dangereuses et qu’on est incapable de maîtriser. Il peut s’agir de conflits personnels, d’une menace physique ou économique qui pèse sur notre existence, comme la mort d’un être cher, une maladie grave, un accident. „Une peur normale“ peut se comprendre en ce sens que de nombreuses personnes ressentent la même chose en pareille circonstance.

Par contre, le trouble d’angoisse est un état qui ne peut être éprouvé par un observateur extérieur. Il arrive que l’élément qui le déclenche ne peut même pas se nommer.
Certains psychanalystes voient les raisons des troubles d’angoisse dans la projection de peurs refoulées et dans une certaine compensation (situations, objets, sentiments). Ils pensent qu’il s’agit là de „réactions mal apprises ou mal orientées“ vers un événement.
La recherche sur l’angoisse s’intéresse aujourd’hui davantage aux processus biologiques, en particulier à l’influence de substances servant à la transmission dans les cellules nerveuses et de fonctions ou de réactions du système nerveux végétatif.
On constate parfois une plus forte fréquence dans certaines familles ce qui laisse supposer une prédisposition héréditaire.

Les symptômes

L’angoisse se situe à l’avant-plan; des tensions, des craintes non définies et des troubles du sommeil sont fréquents. Le sentiment de perdre tout contrôle peut parfois induire une conduite d’évitement allant jusqu’à l’isolation. Ce sont surtout les personnes souffrant d’attaques paniques qui cherchent „par peur de la peur“ à éviter les situations pouvant provoquer leur angoisse. Elles assument par conséquent leur isolation vis-à-vis de la société et une limitation de leur qualité de vie. S’il s’y ajoute une dépression, les pensées de suicide peuvent faire leur apparition.
Les troubles dus à l’angoisse s’accompagnent presque toujours de symptômes organiques. Cela peut se manifester par une modification du rythme cardiaque, de la respiration, du tonus musculaire, des sueurs, des tremblements, des fourmillements dans les mains et les pieds, une sensation de faiblesse ou de vertiges, mais aussi par une sècheresse de la bouche, des maux d’estomac et des troubles de la digestion (syndrome d’irritation du colon) et de l’incontinence urinaire nocturne.

Que peut-on faire? – Prévenir

Il n’est pas possible la plupart du temps de traiter soi-même les troubles dus à l’angoisse. La consommation d’alcool et l’utilisation inconsidérée de calmants ne sont pas une solution, car elles ne peuvent pas éliminer le problème. Il s’y ajoute en plus le danger de devenir dépendant des tablettes ou de l’alcool. Dans certaines situations qui nous dépassent visiblement, il ne faut pas hésiter à mettre des amis dans la confidence et de faire appel à l’aide des professionnels.

Certaines phobies peuvent en comparaison plutôt s’éliminer facilement. Il existe des cours et des séminaires pour soigner la peur de voler dans les airs. Une autre méthode consiste à s’occuper de la situation angoissante de manière répétée et avec de plus en plus d’intensité de telle sorte que l’angoisse disparaît peu à peu, suite à une certaine accoutumance („désensibilisation“). C’est ainsi que pour guérir la phobie des araignées il faut commencer par regarder les images de ces créatures, ensuite observer de loin de petites araignées dans la nature, puis de plus grosses et pour finir s’approcher de plus en plus de ces bestioles.
En cas de phobie devant les animaux, il existe parfois la possibilité d’éviter les animaux en question. Il est cependant préférable de ne pas laisser s’installer un comportement d’évitement qui peut provoquer un trouble d’angoisse beaucoup plus grave. Un tel comportement est souvent encouragé par l’entourage, ce qui augmente encore l’apparition d’un trouble d’angoisse. En voici un exemple: Après un accident, un cycliste angoissé refuse de remonter sur une bicyclette, ce qui semble tout d’abord normal et considéré comme tel par l’entourage. Peu à peu cependant se développe une peur panique devant les bicyclettes à leur seule vue.

Quand faut-il consulter?

Une des difficultés consiste dans le fait que la personne concernée ne reconnaisse pas son angoisse et qu’elle n’en parle pas au médecin. Ce sont souvent des symptômes organiques qui se profilent à l’avant-plan. L’entourage et les personnes proches peuvent s’en faire les intermédiaires.

Plus vite le traitement nécessaire pourra intervenir, meilleur sera le pronostic. La thérapie sera plus difficile si les troubles existent depuis longtemps comme c’est aussi le cas pour d’autres maladies. Non traité, un trouble d’angoisse encore limité peut s’étendre sur d’autres secteurs de la vie. Selon le degré de gravité et le genre d’angoisse, on utilisera différentes méthodes dont font parie les suivantes:

  • Techniques de relaxation (training autogène, relaxation progressive des muscles, biofeedback).
  • Des remèdes homéopathiques ou des mesures de médecine alternative comme la phytothérapie et l’acuponcture.
  • Thérapie du comportement ou psychanalyse. Le mécanisme de la survenue de l’angoisse peut s’élucider dans le cadre d’une psychothérapie.
  • Certains calmants et antidépresseurs (remèdes contre la dépression).

Il faut en plus que les symptômes organiques persistants fassent l’objet d’un examen de médecine générale afin de ne pas passer à côté d’une maladie somatique.

Programmes de suivi de la CSS Assurance

L’offre de conseil psychologique en ligne pour les assurés CSS peut vous aider à retrouver l’équilibre.

Conseil psychologique en ligne

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  02.08.2018

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.