0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0 – Lexique de la santé

Jaunisse du nouveau-né, , Ictère du nourrisson

Digression: Ictère néonatal

Plus de la moitié des bébés nés à terme développent, les premiers jours de leur vie, une jaunisse plus ou moins marquée, qui atteint son maximum le cinquième jour.

La jaunisse est un jaunissement de la peau dû à une accumulation de bilirubine. La bilirubine est un produit de dégradation de l'hémoglobine (colorant rouge du sang) que l'on trouve dans les globules sanguins et qui permet le transport de l'oxygène.

Le jaunissement et donc aussi la concentration de bilirubine atteignent en principe leur maximum vers le cinquième jour de vie, puis diminuent progressivement.

Comme il peut arriver que la concentration de bilirubine augmente trop fortement, tous les nouveau-nés sont surveillés. Des concentrations trop élevées de bilirubine peuvent traverser la barrière hémato-encéphalique et passer dans le cerveau, qui est fragile à cette période, et ainsi perturber durablement son développement. On parle alors d'ictère nucléaire.
Pour cette raison, les enfants dont le taux de bilirubine dépasse un certain seuil sont traités de manière préventive par photothérapie (lumière bleue).

Terminologie

Ictère nucléaire:

À partir d'un certain stade de jaunisse du nourrisson, la bilirubine peut traverser la barrière hémato-encéphalique et endommager de manière irréversible les cellules du cerveau et de la moelle épinière. Cela provoque des lésions cérébrales, des déficiences mentales, une surdité ou la mort.

Photothérapie:

Cette forme de thérapie est employée chez les nouveau-nés atteints d'une jaunisse marquée ou de longue durée. En effet, à partir d'une certaine concentration de bilirubine, le cerveau peut être endommagé.
La photothérapie consiste à exposer le bébé aussi dévêtu que possible à une certaine dose de lumière bleue, ou plus rarement rouge, dans son lit pendant une certaine durée.
Cette lumière présente une longueur d'onde de 450-475 nm, qui accélère la dégradation de la bilirubine dans la peau de l'enfant et soulage ainsi le foie.

Différence de rhésus:

Si les parents n'appartiennent pas au même groupe sanguin, l'enfant peut avoir hérité de celui de son père. La mère n'a encore fabriqué aucun anticorps.

Incompatibilité rhésus:

L'enfant possède un groupe sanguin incompatible avec celui de sa mère et la mère a déjà fabriqué des anticorps.

Hämoglobin:

Bezeichnung für den roten Blutfarbstoff der Erythrozyten (rote Blutkörperchen). An das eisenhaltige Hämoglobin ist Sauerstoff gebunden, der so im Körper transportiert wird.

Bilirubine:

Un produit de décomposition de l'hémoglobine. La bilirubine a une coloration jaune; elle est un composant normal du sang.

Élaboration et élimination de la bilirubine:

Après leur durée de vie de 120 jours, les érythrocytes sont dégradés dans la rate. La molécule d’hémoglobine se décompose et l'un des produits résultants, la bilirubine, parvient dans le flux sanguin. Il s'agit d'environ 250 milligrammes par jour. La bilirubine est éliminée par voie intestinale comme un composant de la bile, raison pour laquelle la bile est jaune.
Représentation schématique des processus:

Ictère:

Il se manifeste quand le taux de bilirubine dépasse 2 mg par décilitre de sang. Cela se produit quand le foie n'est plus en mesure d'éliminer suffisamment. Le surplus en bilirubine sera déposé de manière visible dans les tissus, on devient jaune.

Causes et facteurs de risque

La peau du nouveau-né devient alors jaunâtre. La raison en est que le petit foie du nouveau-né n’est pas encore pleinement développé et qu’il ne peut pas maîtriser suffisamment la dégradation des globules rouges.  

Le produit de dégradation des globules rouges, la bilirubine, n’est pas suffisamment formé parce que, d’une part, les globules rouges du nouveau-né ont une durée de vie réduite et, d’autre part, la glucuronyl-transférase (enzyme qui participe au processus de dégradation) n’est pas encore pleinement active.  

En raison de leur immaturité, les enfants prématurés ont plus de risque de développer la jaunisse du nourrisson. Le risque est également augmenté chez les enfants présentant des incompatibilités de groupes sanguins, notamment des incompatibilités de rhésus, en raison de la plus forte dégradation des globules sanguins.

Le tableau clinique

Dans la jaunisse du nourrisson fréquente et bénigne, la peau et le blanc de l'œil sont jaunes en raison d'une accumulation de bilirubine.

Le jaunissement et donc aussi la concentration de bilirubine atteignent en principe leur maximum vers le cinquième jour de vie, puis diminuent progressivement. Après 14 jours, aucune coloration jaune ne devrait plus être visible.

Si la jaunisse du nourrisson atteint le seuil de maladie, d'autres symptômes tels que des difficultés à téter, une apathie, de la fièvre, des selles claires et/ou des urines foncées viennent compléter le tableau.

Des concentrations trop élevées de bilirubine peuvent traverser la barrière hémato-encéphalique et passer dans le cerveau, qui est fragile à cette période, et ainsi perturber durablement son développement. On parle alors d'ictère nucléaire. Cette complication doit à tout prix être évitée.
Pour cette raison, les enfants dont le taux de bilirubine dépasse un certain seuil sont traités de manière préventive par photothérapie (lumière bleue).

Que peut-on faire – la prévention

Déjà avant la naissance, lors des contrôles de la grossesse, les médecins s'assurent que l'enfant ne va pas naître prématurément et qu'il ne présente aucun problème de groupe sanguin (incompatibilité de rhésus). En effet, ces enfants ont plus de risque de développer une jaunisse grave.

Après la naissance, la concentration de bilirubine est surveillée à l'hôpital et la sage-femme qui s'occupe de la suite de couches peut également effectuer cette mesure si nécessaire.

Ces contrôles préventifs sont d'autant plus importants qu'en cas de développement d'un ictère nucléaire, il n'existe aucun traitement et les conséquences peuvent être lourdes.

Traitement

Si la concentration de bilirubine dépasse un certain seuil, l'enfant doit être traité par photothérapie.

La lumière du jour accélère la dégradation des globules rouges, mais la lumière directe du soleil doit être à tout prix évitée.

Une lampe bleue spéciale provoque la transformation de la bilirubine (colorant jaune) dans la peau en une substance soluble dans l'eau. Cette substance est ensuite éliminée dans l'urine.

Pour éviter d'endommager la rétine des enfants lors de leur exposition à la lumière spéciale, ils doivent porter des lunettes de soleil.
Dans des cas graves mais rares, un échange de sang ou une transfusion sanguine est nécessaire.

Quand a-t-on besoin du médecin

Le personnel de l'hôpital s'occupera de votre nourrisson et de son éventuelle jaunisse à la maternité.

Pendant la suite de couches, la sage-femme chargée de votre suivi surveillera la jaunisse et le cas échéant, prendra les mesures thérapeutiques nécessaires.
Le pédiatre qui suivra votre enfant prendra également en charge ces problèmes. Si ces interlocuteurs ne sont pas disponibles, vous devez vous adresser d'urgence à un médecin ou un hôpital dans les situations suivantes:

Une visite chez le médecin est en outre nécessaire dans les situations suivantes:

  • Si la jaunisse s'est propagée aux extrémités inférieures
  • Symptômes en plus du jaunissement: difficultés à téter, fièvre, apathie, selles claires, urine foncée.
  • Fièvre chez les enfants nouveau-nés: une augmentation de la température durant la période qui va de la naissance à la 4ème  semaine devrait être examinée par le médecin.
  • Problèmes respiratoires se manifestant par une respiration rapide, un battement des ailes du nez pendant la respiration, des gémissements respiratoires (l’enfant émet des sifflements en respirant), une rétraction de la peau entre les côtes (tirage intercostal) à l’inspiration.
  • L’enfant transpire beaucoup après avoir bu ou pendant qu’il boit
  • L’enfant devient bleu
  • Vomissement de bile (bile verte)
  • Dans toutes les situations où vous ne vous sentez pas sûre ou que vous avez le sentiment que quelque chose ne va pas chez votre bébé.

Informations complémentaires, adresses

Auteur: Dr méd. H. Ganguillet

mis à jour:  02.08.2018

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.