0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0 – Lexique de la santé

Inflammation du rein

Terme: Néphrite

Néphrite est un nom générique par lequel on désigne des affections concernant les tissus du rein. Elle se manifeste par une entrave à la fonction rénale qui consiste à purifier le sang et à éliminer les toxines urémiques; les produits de décomposition du métabolisme ne sont pas suffisamment éliminés.
L'inflammation du bassinet se déroule en priorité dans le bassinet et sera décrit dans un texte séparé. Elle est généralement provoquée par des bactéries.

Terminologie

Glomérule:

Un glomérule est un peloton de capillaires. Il représente une partie de ce qu’on appelle le néphron, dans lequel, par des procédés de filtrage, se forme l’urine. Le tissu rénal fonctionnel comprend environ deux millions de néphrons.

Glomérulonéphrite:

En cas de glomérulonéphrite, l’affection touche surtout ces unités fonctionnelles du rein (glomérules), alors que la néphrite touche en plus le tissu environnant.

Syndrome néphrotique :

Le syndrome néphrotique désigne une évolution grave de la glomérulonéphrite qui a tendance à devenir chronique.

Les fonctions rénales

  • Régulation des liquides: Cela se fait par la régulation de la quantité d’urine produite par jour.
  • Elimination des toxines urémiques („fonction de désintoxication“): Ces substances sont des produits de décomposition à partir des protéines et du métabolisme musculaire, il s’agit de l’urée, de l’acide urique et de la créatinine.
  • Maintenir l’équilibre acidobasique dans l’organisme: Le métabolisme de nombreux systèmes d’organes, aussi des os, dépend d’un rapport correct des sels minéraux dans l’organisme, en particulier entre le sodium et le potassium, mais aussi entre le calcium et les phosphates.
  • Production d’hormones: Parmi ces hormones, il en est une qui exerce à long terme une influence sur la pression artérielle (rénine) et une autre qui participe à la formation des globules rouges (érythropoïétine ou EPO).

Les causes

La cause précise n’est souvent pas connue, car il existe une multitude de facteurs dont l’effet peut nuire aux reins:

  • Les processus immunologiques et d’auto-immunité en sont la cause la plus fréquente, également dans le cadre des affections rhumatismales. De même des virus et des bactéries comme les agents pathogènes de la scarlatine, ou de l'angine tonsillaire provoquent des réactions immunologiques dans le tissu rénal. Il faut rappeler que ce ne sont pas les agents pathogènes comme tels qui provoquent l’inflammation des reins.
  • Les médicaments comme les antibiotiques, les anti-inflammatoires contre les rhumatismes et bien d’autres encore.
  • Les troubles du métabolisme comme le diabète sucré.
  • L’extension d’une inflammation du bassinet sur le tissu rénal fonctionnel.

Le tableau clinique

Les symptômes varient selon la cause et ne permettent pas à eux seuls de tirer des conclusions à propos de l’origine de la maladie. Sont considérés comme étant des „symptômes classiques“: l’oedème, du sang dans les urines et l’augmentation de la pression artérielle.

  • En cas d’évolution aiguë de certaines inflammations des reins, il se produit subitement des enflures dans le visage, en particulier dans la région des yeux ou des pieds suite à une rétention de liquide qui normalement est éliminé par les reins.
  • Les globules rouges éliminés par les reins colorient l’urine en rouge, les protéines éliminées par contre rendent l’urine trouble.
  • Autre élément, une élimination réduite de l’urine avec accroissement du poids corporel.
  • Hypertonie: Elle se manifeste souvent par des maux de tête.
  • Pâleur de la peau, signe de nombreuses évolutions chroniques.
  • En cas de néphrite, il peut se produire des éruptions cutanées et des douleurs articulaires souvent causées par des médicaments.
  • Risque accru d’infection et de thrombose en cas de syndrome néphrotique.
  • Signes d’une maladie généralisée comme la fatigue, les nausées, les vomissements, une température élevée et parfois une légère dyspnée.

Complications

  • Insuffisance cardiaque suite à un effort excessive du coeur par hypertonie, parfois associée à une affection du muscle cardiaque évoluant en parallèle avec l’affection rénale.
  • Des convulsions.
  • Une dégradation aiguë du fonctionnement rénal (insuffisance rénale).
  • L’inflammation rénale chronique: Elle peut provoquer l’atrophie du rein accompagnée d’une augmentation constante de la tension pour aboutir à une issue fatale due à l'insuffisance rénale chronique (urémie).

Que peut-on faire? – Prévenir

Il faut du repos au lit et suivre un régime. Le repos au lit soulage la circulation sanguine et aide à éliminer l’eau accumulée; le régime comprend une alimentation pauvre en sel et en protéines avec des fruits, des jus de fruit, des bouillies, des légumes, des pommes de terre, du pain. Il faut parfois réduire l’apport en liquide.

Le risque d’une inflammation des reins peut être diminué en traitant correctement les maladies qui en sont à l’origine, en particulier l'angine, les calculs rénaux, le diabète sucré (diabète).

Quand faut-il consulter?

Dans tous les cas où une inflammation des reins n’est pas à exclure. Seul le médecin peut poser le diagnostic. Il utilisera, en plus de l’analyse du sang et de l’urine, les ultrasons, la biopsie (prélèvement de tissu) et la tomographie computérisée (TC).

La thérapie consistera principalement dans l’administration

  • d’antibiotiques pour combattre une infection bactérienne aiguë.
  • d’anti-hypertensives pour combattre l’hypertension.
  • des préparations à base de cortisone pour les processus immunologiques.
  • des diurétiques pour combattre l’oedème.
  • si nécessaire, une dialyse passagère ou régulière pour éliminer toxines urémiques.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  02.08.2018

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.