0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0 – Lexique de la santé

Couperose, Acné rosacée

Terme: Rosacée

La rosacée est une maladie chronique de la peau évoluant par poussées qui affecte principalement le visage.
Les personnes d’âge moyen à peau claire et sensibles à la lumière sont les plus touchées, avec une fréquence à peu près égale pour les deux sexes.

La cause exacte de cette maladie n’est pas encore entièrement élucidée et fait l’objet d’études en cours.
Une fois reconnue et diagnostiquée, la rosacée se laisse bien traiter mais ne peut être guérie complètement, s’agissant d’une maladie chronique.

Terminologie

Prédisposition génétique:

Probabilité accrue chez un individu de développer une certaine maladie pour des raisons héréditaires.

Causes et facteurs de risque

La cause de la rosacée n’est pas encore entièrement élucidée et fait l’objet d’études en cours.
On soupçonne des réactions immunitaires à Demodex follicularum, un acarien qui vit dans les follicules pileux, d’être des facteurs possibles du développement de la maladie. Chacun de nous ou presque est porteur de ces parasites, mais des études scientifiques ont montré que leur densité était particulièrement élevée sur la peau des patients atteints de rosacée. Une instabilité des nerfs vasculaires de la face pourrait également jouer un rôle.


Les facteurs de risque possibles d’apparition d’une rosacée sont les suivants:

  • âge de 30 ans et plus
  • peau claire
  • sensibilité de la peau au soleil

Les facteurs de risque susceptibles de favoriser et de renforcer une rosacée sont:

  • une exposition intensive au soleil
  • la prise de médicaments
  • la chaleur et le froid
  • les mets et boissons très chauds
  • les mets très épicés
  • le stress

Le tableau clinique

La maladie évolue par poussées sur plusieurs années et peut aussi présenter des degrés plus ou moins prononcés.

Stade 1
Les personnes atteintes constatent d’abord une rougeur sur la peau. Les joues et le nez sont particulièrement touchés, ainsi que le menton. Des vaisseaux sanguins dilatés (télangiectasies) sont visibles en surface.

Stade 2
Plus tard peuvent survenir des poussées avec apparition de pustules, de papules et de nodules.
Le terme d’«acné rosacée» induit d’ailleurs en erreur car contrairement à l’acné, il n’y a pas formation de comédons et les pustules ne se développent pas dans un follicule pileux.

Stade 3
A ce stade, la peau peut enfler localement, formant des sortes de coussinets (œdèmes) dus à des accumulations de liquide.
Avec le temps, toute la peau s’épaissit, forme de gros pores et la rougeur devient permanente.
Si la rosacée reste longtemps non traitée, des glandes sébacées hyperactives (hyperplasiques) peuvent se former avec le temps sur la peau extérieure du nez, surtout chez les hommes, qui développent alors un nez «en patate» appelé aussi rhinophyma.

La maladie peut progresser rapidement, rester à un certain stade ou ne pas présenter certains symptômes, des formes mixtes sont également possibles, de sorte que cette maladie évolue très différemment d’un patient à l’autre, ce qui peut parfois compliquer le diagnostic.

Chez 50 % des patients atteints de rosacée, les yeux sont également touchés. Les patients se plaignent d’yeux secs brûlants vite fatigués, de sensations de corps étranger, de conjonctivites, de chalazions (boules sur la paupière) récurrents et de blépharites (inflammations du bord de la paupière).

Complications

Les complications possibles d’une rosacée sont:

  • des lésions oculaires permanentes dues aux inflammations
  • un rhinophyma (nez «en patate») chez les hommes
  • une qualité de vie diminuée par des sentiments de honte

Que peut-on faire? Prévenir

Comme les causes exactes de la rosacée ne sont pas encore complètement élucidées et qu’une prédisposition génétique semble jouer un rôle dans son développement, une prévention ciblée de la maladie n’est pas possible.

Néanmoins, les patients doivent en tout cas éviter dans la mesure du possible les facteurs aggravants suivants:

  • le stress et les situations conflictuelles
  • les aliments très épicés
  • les mets et boissons très chauds
  • l’alcool
  • l’exposition intensive au soleil

Soins:

  • Porter si possible des vêtements respirants
  • Se laver très soigneusement la peau à l’eau tiède avec des lotions nettoyantes douces
  • Ne pas utiliser de crèmes alcoolisées ou parfumée

Quand faut-il consulter?

Lorsqu’une rosacée est suspectée, il est recommandé d’aller voir un dermatologue.
Plus tôt le traitement commencera, plus la maladie aura de chances d’être contrôlée, car la rosacée est une pathologie qui progresse vers la chronicité si elle n’est pas traitée.

Le tableau clinique suffit en général à poser le diagnostic, mais parfois une biopsie pour examen histologique est nécessaire.

Traitement

  • Application externe de pommades antibiotiques et d’anti-acnéiques
  • Prise d’antibiotiques et d’anti-acnéiques par voie orale
  • Traitement laser

Il est souvent possible d’améliorer considérablement les manifestations cliniques de la rosacée et de freiner, voire d’enrayer sa progression par un traitement approprié. Il vaut donc la peine d’entreprendre un traitement dès que possible.

Auteurs: Dr méd. H. Ganguillet

mis à jour:  02.08.2018

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.