0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0 – Lexique de la santé

Insolation

Sur la tête non protégée, les rayons du soleil atteignent non seulement les cheveux et la peau, mais traversent même les os du crâne. L’absorption d’énergie provoque une vasodilatation et un réchauffement des méninges. La réaction de ces dernières se traduit par une inflammation si le rayonnement (surtout celui des rayons ultraviolets) est assez intense  et  d’une durée suffisante, c’est l’insolation.

L’insolation correspond à une «méningite stérile» qui n’a rien à voir avec la méningite infectieuse provoquée par des bactéries ou des virus. Les principaux symptômes de ces deux maladies sont cependant en grande partie les mêmes.

L’insolation n’est pas la même chose que le coup de soleil. Ce dernier peut survenir sans qu’il y ait rayonnement solaire, car il a pour cause une accumulation de chaleur à l’intérieur de l’organisme. Par contre, selon sa définition, l’insolation ne peut se produire que par le rayonnement solaire sur les méninges.
Il est cependant possible que les deux phénomènes, „rayonnement et accumulation de chaleur“ s’additionnent.

Les causes

Le nom de la maladie l’indique clairement: l’insolation est provoquée par une exposition prolongée de la tête et de la nuque au rayonnement solaire. Les facteurs qui dans ces conditions augmentent encore le risque d’une insolation sont les suivants:

  • Une température extérieure élevée, mais celle-ci n’est pas absolument nécessaire: l’insolation peut aussi survenir lors d’un séjour dans un endroit frais, en altitude et sur les glaciers; tout comme la conjonctivite („cécité ou ophtalmie des neiges“).
  • Les efforts physiques, comme pour le coup de soleil.

Les symptômes

Les maux de tête représentent le principal symptôme. Ils souvent accompagnés par une raideur de la nuque et une sensation de chaleur. Les autres symptômes relevant du système nerveux central sont  des malaises, des vomissements et des vertiges; dans les cas extrêmes, une perte de connaissance. A cela peuvent s’ajouter des frissons et de la fièvre.
Si les yeux ont été fortement exposés au soleil, le coup de soleil peut s’accompagner d’une conjonctivite caractérisée par une sensation d’éblouissement et des yeux qui brûlent. Autre élément possible pouvant s’associer à l’insolation, le coup de soleil.

Que peut-on faire?

  • Il faut avant tout se mettre à l’ombre.
  • Il faut relever le haut du corps du patient, ouvrir ses vêtements, lui appliquer des enveloppements froids sur la tête et la nuque, et si possible le placer à proximité d’un ventilateur.
  • Si le patient n’a pas perdu connaissance et ne souffre pas de vomissements, il faut lui donner à boire en abondance et, le cas échéant, lui administrer des tablettes pour les maux de tête.

Quand faut-il consulter?

  • En cas de troubles de la conscience, lorsque le sujet concerné se met à fantasmer.
  • En cas de crampes.
  • Si le sujet souffre de vomissements importants, surtout lorsqu’il vomit le liquide qu’il vient de boire, dans ce cas il faut sans doute lui administrer des infusions pour rétablir une hydratation équilibrée.
  • Lorsque la fièvre dépasse les 39°.

Prévenir

La meilleure prévention contre l’insolation est un chapeau à larges bords. Pour les raisons mentionnées plus haut, il est également recommandé de porter des lunettes de soleil.

Selon l’activité exercée et les efforts fournis, il peut y avoir risque d’hyperthermie et de coup de soleil. Dans ce cas, il convient de prendre les mêmes mesures préventives que l’on vient de mentionner.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  02.08.2018

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.