0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Rupture du tendon d‘Achille

Le tendon d’Achille relie la musculature du mollet avec le talon ou plus précisément avec le calcanéum. Il est le tendon le plus solide de l’organisme humain. Si cette musculature se tend, le tendon d’Achille tire le calcanéum vers le haut et l’avant du pied descend comme c’est le cas lorsqu’on se dresse sur la pointe des pieds.

La déchirure du tendon frappe surtout les personnes d’âge moyen, lorsque les premières dégénérescences du tendon se manifestent et que d’autre part ce dernier est fortement sollicité par des activités corporelles. Lors d’un examen au microscope de la déchirure de ces tissus, on constate presque à chaque fois des signes d’usure antérieurs à la déchirure (donc des signes de dégénérescence). La survenu de telles modifications ne se laisse pas déceler à l’avance.

La déchirure du tendon d’Achille se situe la plupart du temps à quelques centimètres au- dessus de l’endroit où il s’insère sur le calcanéum (illustration), rarement plus haut sur le passage du tendon vers le muscle. La déchirure ou rupture est pratiquement toujours complète et survient surtout lors d’une activité sportive, mais elle peut aussi se produire en marchant ou en montant un escalier. La sollicitation du tendon devient immédiatement impossible. Une simple „amorce de déchirure“ ou une déchirure partielle sont rares.

L’inflammation de l’enveloppe du tendon est pourtant plus fréquente que la déchirure. Elle est due à une irritation mécanique ou suite à un effort excessif, en particulier lors de la pratique d’un sport comme le saut ou la course.

02-rupac

Causes et facteurs de risque

La cause immédiate d’une rupture vient d’une sollicitation brusque, par exemple un changement brusque de direction, un faux pas lors d’un départ ou d’une arrivée en cas de compétition sportive; il s’agit plus rarement d’un coup direct depuis l’arrière sur le tendon. C’est déjà mentionné que ce fait est la plupart du temps précédé d’un affaiblissement antérieur et il n’est pas étonnant que des accidents bénins peuvent suffire pour provoquer une déchirure.

Il faut tenir compte de dommages antérieurs (facteurs de risque) en présence de certains états ou maladies, en particulier:

  • La répétition de petits tiraillements et de surmenage („micro-blessures“) du tendon.
  • Une thérapie prolongée à base de cortisone.
  • Des injections dans les tissus environnants du tendon.
  • En cas de diabète sucré de longue date.
  • Lors d’une immobilisation prolongée au lit ou par un plâtre.

Symptômes

La déchirure du tendon s’accompagne d’un bruit sec comme celui d’un coup de fouet. Beaucoup de personnes concernées racontent avoir eu l’impression que quelqu’un les aurait agressées depuis l’arrière en leur donnant un coup de pied sur le tendon, mais en se retournant, elles n’avaient vu personne.

  • La douleur survient de manière subite, mais diminue assez vite.
  • Impossible de se mettre immédiatement sur la pointe des pieds. En position assise ou couchée, le pied peut encore un peu bouger vers le bas, mais de façon incomplète et sans force. La cause en est qu’il existe parallèlement au tendon d’Achille un tendon plus faible d’un autre muscle du mollet, le tendon plantaris, qui reste en règle générale indemne, mais qui ne peut pas fournir beaucoup de force.
  • En palpant la partie douloureuse, on sent un enfoncement plat dans lequel on peu pllonger le doigt.
  • En peu de temps, un hématome apparaît à l’arrière, à droite et à gauche de la cheville.
  • La musculature du mollet est nettement plus flasque que sur le côté opposé non touché.

Que peut-on faire? – Prévenir

  • La prévention consiste à pratiquer le stretching et la course d’échauffement avant et après toute activité sportive. L’échauffement est toujours important, surtout à un âge déjà avancé. En cas de dommages antérieurs connus ou possible (facteurs de risque, voir plus haut) du tendon d’Achille, il est préférable de renoncer aux activités sportives qui exigent des départs brusques (par ex. le basket ou le volleyball, le tennis, le squash). Il faut également éviter de faire du jogging sur des terrains accidentés.
  • L’application de glace (Cold Pack) diminue la propagation de l’hématome. On applique ensuite un bandage de compression sur la jambe blessée, surélevée et mise au repos.

Quand faut-il consulter?

Un examinateur expérimenté posera facilement un diagnostic exact. En cas de doute, un examen aux ultra-sons peut élucider la situation, une tomographie par résonance magnétique (TRM) sera plus rarement nécessaire. Les radiographies vont permettre de voir s’il existe une rupture d’os.

Thérapie

  • Opération: L’opération qui consiste à réunir les moignons du tendon est le procédé qui convient dans la plupart des cas. La guérison retardée de la plaie opératoire est une complication spécifique. Sont particulièrement menacées les personnes souffrant de maladie rhumatismales ou de diabète sucré. Une vascularisation insuffisante des moignons du tendon après les sutures rend la guérison plus problématique.
  • La thérapie conservatrice évite les risques de l’opération. Elle consiste à immobiliser le pied dans un pansement rigide ou soulier spécial, mais suppose que les moignons du tendon déchiré soient bien restés en contact. Un examen aux ultrasons ou une tomographie par résonnance magnétique (TRM) peut le confirmer. C’est seulement à ce moment qu’on peut s’attendre à une reconstruction du tissu. Le traitement conservateur est de longue durée. En ce qui concerne les résultats, ces derniers sont difficiles à estimer et souvent non satisfaisants. Il reste très souvent une perte de force lorsqu’on se dresse sur la pointe des pieds.

Les complications au cours du processus de guérison, quelle que soit la thérapie choisie, sont d’une part la dystrophie de Sudeck, d’autre part une nouvelle déchirure du tendon.

La réhabilitation s’étend sur plusieurs mois et demande un accompagnement attentif par un physiothérapeute. C’est seulement au bout d’une demi-année que l’on peut de nouveau envisager de pratiquer un sport de compétition et courir sur un terrain accidenté.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.