0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
Lu-Ve 8-18 heures  
 
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Anémie

Anémie signifie diminution du taux d’hémoglobine ou du nombre de globules rouges ou du pigment des globules rouges ou. Parfois le nombre des globules blancs ou des plaquettes est également réduit.

La tâche des globules rouges (érythrocytes ou hématies) est de transporter l’oxygène dans le sang. A cet effet, l’oxygène se fixe dans les globules rouges sur l’hémoglobine qui contient du fer avant d’être acheminé vers les cellules des organes. La formation des globules rouges s’effectue dans la moelle épinière. Leur durée de vie est environ de 120 jours et leur formation réussit normalement à équilibrer leur destruction.

Causes

Les principales causes se répartissent en trois groupes principaux:

  • Troubles de formation de l’hémoglobine et des érythrocytes: l’anémie par défaut de production de sang est due à un manque de fer, à une carence en vitamine B12, en acide folique et en certains sels minéraux (en particulier de cuivre) ou de protéines. Cette anémie met en danger les femmes enceintes, les personnes âgées, les malades souffrant de gastroentérite, les ultra-végétariens („végétalistes“).
    Les troubles de la formation des érythrocytes dans la moelle épinière sont provoqués par des facteurs génétiques, des leucémies et d’autres tumeurs, des infections chroniques, une insuffisance rénale ou déficience rénale, une carence d’hormones, qui participent au développement des globules rouges, certains médicaments (chimiothérapie et autres), certaines substances toxiques.
  • Perte de sang, aiguë ou chronique: elle est aiguë suite à certaines blessures profondes ou opérations. La perte de sang sournoise (chronique) due aux saignements génitaux (règles particulières abondantes ou à durée prolongée), à une hernie hiatale (hernie hiatale), aux ulcères d’estomac, à une gastrite (inflammation de la muqueuse de l’estomac), des hémorroïdes, au cancer du côlon et à d’autres maladies.
  • Diminution accélérée des érythrocytes, anémie hémolytique: Les causes sont des défauts congénitaux des globules rouges, des médicaments, les maladies de l’auto-immunité, des substances chimiques (intoxication au plomb), les valvules artificielles ou les agents infectieux.
  • Au cours de la grossesse, une légère anémie est provoquée par la dilution physiologique („normale“) du sang.

Le tableau clinique

Les troubles sont très diversifiés, selon leur cause et leur évolution.

  • Les anémies chroniques: Une anémie légère qui s’installe lentement ne provoque souvent pas de troubles ou seulement lors d’efforts physiques. Les symptômes de développent la plupart du temps de manière sournoise. Les malades sont pâles, se sentent faibles, fatigués et moins performants que dans le passé. Ils peuvent souffrir en plus de maux de tête, de vertiges, de bourdonnements dans les oreilles, d’une sensibilité accrue au froid, de brûlures de la langue, de dyspnée et de forts battements de coeur (tachycardie paroxystique). Il arrive que les ongles et les cheveux deviennent friables et cassants. Certains symptômes de la maladie de base peuvent s’y ajouter comme les brûlures d’estomac et autres problèmes gastriques et intestinaux. Si le nombre des globules blancs diminue également, la défense immunitaire est affaiblie; suite à la réduction des plaquettes, il se produit des troubles de la coagulation.
  • L’anémie aiguë: Les symptômes se font tout de suite remarquer et, après une perte de sang important, ces symptômes sont souvent dramatiques et peuvent aller jusqu’au choc d’origine vasculaire.
    On peut localiser les saignements importants de l’appareil digestif d’après les vomissements de sang, les selles noires et glaireuses („selles poisseuses“, méléna) ou les saignements en provenance du rectum.

Complications et séquelles

Dysfonctionnement et dommages sur des organes internes, en particulier du coeur et des poumons.

Que peut-on faire soi-même? – Prévenir

Avec une alimentation équilibrée, à base d’aliments complets, il est possible d’éviter la carence en fer, cause principale des anémies. La même chose est valable pour les carences en vitamines, en sels minéraux et en protéines.

Quand faut-il consulter?

Dès que l’on soupçonne une anémie, il est recommandé de consulter un médecin pour prévoir un traitement.

Il ordonnera des analyses de sang et si nécessaire d’autres analyses (urine, selles). Le cas échéant, il faudra procéder à une ponction lombaire (pour recueillir le liquide céphalo-rachidien), à une gastroscopie, une coloscopie ou à différents examens radiologiques.

La thérapie inclut le traitement des maladies de base comme les infections, les tumeurs et les abcès.
Une carence en fer ou en vitamines exige un changement d’alimentation, avec, le cas échéant, un complément de médicaments.
Si l’anémie est très importante ou si, suite à des saignements abondants, il se produit une perte de volume aiguë, les transfusions de sang peuvent devenir inévitables.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.