0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
Lu-Ve 8-18 heures  
 
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Prolapsus anal et prolapsus rectal

Prolapsus anal signifie que la muqueuse du rectum glisse en dehors de l’anus. On parle également de prolapsus de la muqueuse anale. Si toutes les tuniques de la paroi du côlon sortent de l’anus, il s’agit d’un prolapsus rectal qui représente une affection plus grave du côlon

Alors que le prolapsus de la muqueuse anale peut se produire chez toute personne souffrant d’hémorroïdes, le vrai prolapsus du rectum touche davantage les personnes âgées. La guérison spontanée du prolapsus est impossible, excepté chez les nourrissons. Les femmes en souffrent davantage que les hommes, vu que la constitution de leur tissu conjonctif est plus relâchée que celui des hommes et que les femmes ont souvent subi des traumatismes à la naissance de leurs enfants.

Les causes et facteurs de risque

Les causes les plus fréquentes sont une constipation prolongée pendant des années, associée à de fortes poussées au moment d’aller à la selle, des hémorroïdes, une faiblesse constitutionnelle des tissus conjonctifs et des troubles neurologiques.
Le prolapsus rectal par contre est favorisé par le relâchement des structures de maintien du rectum dans le bassin et les dommages subis par la musculature de fermeture; il est souvent une séquelle d’opérations, d’accouchements difficiles. Chez les petits enfants, le prolapsus du rectum est souvent le fait d’une prédisposition.

Le tableau clinique

Des parties du côlon peuvent sortir par l'anus de manière spontanée ou lors d’une poussée en allant à la selle, au moment de soulever une charge, d’éternuer ou de tousser. Dans la position couchée, les tuniques de la muqueuse ou du rectum glissent parfois spontanément vers l’intérieur et se remettent en place. Si tel n’est pas le cas, il est parfois possible de les rentrer à la main. Si le cas est vraiment grave, la partie du rectum fait toujours saillie en dehors de l’anus

  • Les symptômes significatifs sont selon le degré de gravité:
    • Des fentes de la muqueuse, dans l’ouverture de l’anus.
    • Une enflure circulaire ou encore une proéminence du tissu du rectum sortant par moment ou de manière permanente de l’ouverture anale. 
  • Les démangeaisons (prurit anal) et l’eczéma anal peuvent représenter une véritable torture, provoquer une sensation de corps étranger et d’humidité. Les douleurs par contre ne sont pas typiques.
  • Il est fréquent que le patient souffre en même temps d’hémorroïdes.
  • La muqueuse anale, du fait qu’elle sort de l’anus, subit des frottements, des pressions, elle se dessèche ce qui entraîne des lésions et des ulcères sanguinolents. Un examen au microscope d’un prélèvement de tissu est nécessaire pour déceler un éventuel cancer du rectum.
  • Tout prolapsus peut s’accompagner d’une incontinence fécale pouvant se manifester par le maculage du linge et même par des pertes incontrôlées de matière fécale. La souffrance est souvent très importante pour le patient.
  • Le principal symptôme est cependant la constipation, quand le rectum est descendu à l’intérieur du corps suite à l’affaiblissement de la structure de maintien (plancher pelvien).

Complications

  • Les parties de la muqueuse rectale ou les hémorroïdes, coincées en dehors de l’ouverture de l’anus provoquent de violentes douleurs et représentent un véritable danger si l’apport en sang vers les parties à l’extérieur de l’anus est interrompu.
  • Les parties de la muqueuse rectale qui restent longtemps exposées à l’extérieur ainsi que des parties de muqueuses subissant des frottements mécaniques peuvent devenir cancéreuses.

Que peut-on faire? – Prévenir

  • La prophylaxie consiste à régulariser l’évacuation des selles et à améliorer les symptômes. Une alimentation riche en fibres végétales rend les selles suffisamment molles et volumineuses.
  • Exercices du plancher pelvien, exercices appropriés pour renforcer les muscles après un accouchement.
  • Traitement des hémorroïdes.
  • Eviter les laxatifs. Ils peuvent provoquer des pertes incontrôlées de matières fécales liquides.

Quand faut-il consulter?

Une consultation médicale est toujours indiquée, car elle permet d’évaluer les procédés chirurgicaux, une fois les possibilités conservatrices épuisées.

L’examen

En dehors des examens conventionnels, on utilise la rectoscopie et la défécographie (représentation de l’évacuation des selles).

Thérapie

  • L’opération des hémorroïdes permet d’éliminer un prolapsus de la muqueuse anale; l’intervention se fait depuis l’extérieur.
  • Le prolapsus de rectum est plus grave, car il affecte presque uniquement les personnes âgées. Il existe plusieurs procédés chirurgicaux. L’intervention peut se faire à l’aide d’une laparoscopie ou par incision du ventre. Le dispositif de fermeture du rectum peut cependant laisser des dommages et l’affaiblissement des structures du plancher pelvien ne pas être totalement éliminé. Cela signifie qu’une légere perte fécale peut persister.
  • L’étranglement aigu d’un prolapsus anal est un cas d’urgence, surtout à cause des douleurs.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.