0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Diverticulose et diverticulite

Dans le texte suivant, il s’agit des diverticules du côlon. Certains sont très nombreux, un grand nombre, c’est-à-dire une diverticulose (illustration, a), peut se constater chez 20 à 50% des personnes âgées. Les chiffres indiqués peuvent fortement varier selon l’équipe ayant procédé à l’examen.

La diverticulose
n’est en soi pas encore une maladie. Elle passe souvent inaperçue, mais elle prédispose à la survenue d’une inflammation ou de saignements du côlon.
Comme la colonisation bactérienne est très importante dans le côlon, la diverticulite ou inflammation infectieuse des diverticules n’est pas un événement rare. 10 à 20 % des personnes ayant une diverticulose subissent une ou plusieurs fois dans leur vie une telle maladie. Comme après la disparition des symptômes aigus, les circonstances qui sont à l’origine de cette maladie, c’est-à-dire les diverticules et les bactéries, se maintiennent, celle-ci connaît de nombreuses récidives et une nouvelle poussée peut se produire à tout moment. Ce sont surtout les personnes âgées et les personnes obèses qui en sont affectées.

La diverticulite aiguë s’accompagne d’abcès dans la paroi du côlon pouvant provoquer une occlusion intestinale ou une perforation avec passage de matières fécales dans la cavité abdominale. Une diverticulite récidivante provoque des épaississements de la paroi qui ressemblent à des tumeurs (illustration). Le tube du côlon devient raide, la lumière ou diamètre intérieur se rétrécit et le tout est souvent associé à des adhérences et des cicatrisations avec les organes voisins.

16-diver

Terminologie

Diverticules:

excroissances en forme de sacs sur la paroi des organes creux. Ils sont un peu partout dans le tube digestif. Vu leur fréquence et leur importance au point de vue pathologique, les diverticules du gros intestin ont une signification particulière. L’endroit le plus fréquemment affecté est le sigma du segment de gros intestin situé en bas à gauche dans l’abdomen.

Diverticulose:

La présence de nombreux diverticules (illustration).

Diverticulite:

inflammation de diverticules (illustration).

Fistule:

La fistule est un canal pathologique (un « tunnel ») entre des organes internes ou entre un organe interne (côlon, vessie, rein) et la surface du corps. Le terme est dérivé du mot latin „fistula“ qui signifie, tube, tuyau ou sifflet.

Déficiences multi-organiques:

Importantes diminutions ou déficiences fonctionnelles de plusieurs organes vitaux qui peuvent avoir une issue fatale.

Perforation du côlon:

«Trou» dans la paroi du côlon entraînant la pénétration des gaz du côlon et des matières fécales dans la cavité abdominale. Il s’ensuit une inflammation du péritoine.

Causes et facteurs de risque

Les vraies causes de la diverticulose ne sont pas connues; on connaît les éléments qui la favorisent comme la constipation chronique, une alimentation pauvre en substances de lest, un affaiblissement de la paroi du côlon, surtout à un âge avancé, une augmentation du tonus musculaire (tension dans les muscles), des changements de la structure musculaire et un manque d’exercices physiques. L’augmentation de la pression dans le côlon contribue à pousser la muqueuse du côlon vers l’extérieur à travers des ouvertures dans la musculature du côlon.
Les particules de matière fécale une fois entrées dans les diverticules ne sont plus expulsées de manière active. Elles peuvent durcir et provoquer des inflammations, donc une diverticulite.

Le tableau clinique

Aussi longtemps que l’inflammation est absente, la plupart des personnes ignorent si leur côlon présente un ou plusieurs diverticules. Il est très rare qu’une diverticulose non décelée provoque subitement une hémorragie dans le côlon. Des saignements légers persistants et suintants peuvent cependant entraîner une anémie.
Le véritable élément pathogène est d’abord l’inflammation des diverticules et de leur environnement, la diverticulite. Dans les cas plus bénins, elle provoque plutôt des troubles non spécifiques: alternance de diarrhée et de constipation, un sentiment de pesanteur dans l’abdomen, une vessie irritée, de la fatigue, une diminution de performance.

Une poussée intense de diverticulite prend par contre une tournure plus dramatique: en l’espace de quelques heures, on ressent de violents maux de ventre avec de la fièvre et un état général nettement détérioré.

  • La douleur se situe la plupart du temps dans la région inférieure gauche de l’abdomen de manière symétrique à la douleur provoquée par une appendicite; on parle parfois d’une „appendicite de gauche“.
  • Comme par réflexe, il se produit de la constipation, un sentiment de satiété et des nausées.
  • Les saignements importants de la sortie du côlon sont possibles.
  • On peut parfois palper dans la profondeur de la partie inférieure gauche de l’abdomen un épaississement qui devient douloureux sous la pression.
  • Une plus forte envie d’uriner se manifeste lorsque l’inflammation se transmet à la vessie.

Complications

Les complications d’une évolution grave sont l’occlusion intestinale ou la perforation de la paroi:

  • L’occlusion intestinale: Elle provoque une rétention complète des gaz et des matières fécales et se manifeste par un ballonnement excessif du ventre, des nausées, des régurgitations, des vomissements.
  • La perforation vers la cavité abdominale: La paroi d’un diverticule enflammé peut provoquer une perforation permettant au contenu du côlon et aux gaz d’envahir la cavité abdominale. Il s’ensuit une inflammation purulente du péritoine (péritonite) et des organes abdominaux. La plupart du temps il se forme des adhérences et le pus reste encapsulé autour de la perforation. S’il se répand dans tout l’abdomen, il provoque une péritonite diffuse et gélatineuse. Si l’opération n’intervient pas immédiatement, il peut se produire un choc septique, des déficiences multiorganiques pouvant avoir une issue fatale.
  • Formation de fistule: Si l’abcès envahit un autre organe, il se forme une fistule, chez les hommes, c’est surtout la vessie qui en est affectée, chez les femmes le vagin. Le passage de selles et de gaz vers la vessie en provenance du côlon provoque une cystite chronique. Lors de la miction, le jet urinaire et continuellement interrompu par l’évacuation des gaz du côlon et l’odeur est celle des selles. La perforation depuis le côlon dans le vagin y provoque une évacuation continue de selles, non contrôlable.

Que peut-on faire? – Prévenir

Une alimentation équilibrée à base de fibres, de fruits et de légumes a un effet de prévention.
Par contre, il faut éviter les aliments qui favorisent la constipation en formant dans le côlon des amas indigestes. Ils peuvent séjourner dans les diverticules et y provoquer une inflammation. Il peut s’agir de pépins de fruits, de son absorbé avec trop peu de liquide qui forme des amas, de champignons mal mâchés et de protéines animales, non accompagnées de suffisamment de substances de lest.

Quand faut-il appeler le médecin?

Le diagnostic et le traitement d’une diverticulite doivent être confiés au médecin. Les examens à l’aide d’appareil pendant la phase aiguë de l’inflammation sont les ultrasons et la tomographie computérisée (TC). Il est parfois difficile de faire la différence entre des tumeurs cancéreuses du côlon et les „amas de tissu enflammés“ d’une diverticulite à répétition, localement limitée. En préparation d’une intervention chirurgicale, la coloscopie permet de déceler si derrière la masse de tissu se cache le cas échéant un carcinome.

Thérapie

  • En cas de diverticulite confirmée, le traitement de cette dernière consiste dans l’administration de médicaments (antibiotiques et analgésiques) et d’infusions, ce qui est la règle générale lors d’une première poussée inflammatoire.
  • La péritonite et l’abcès (voir plus haut) nécessitent une intervention chirurgicale. Dans certains cas graves, il sera nécessaire de pratiquer un anus artificiel que l’on pourra de nouveau enlever au bout de quelques mois.
  • Une hémorragie de diverticule sera localisée à l’aide d’une coloscopie et arrêtée par injection de médicaments coagulants et ou par d’autres mesures.
  • Après plusieurs poussées de diverticulite, s’il se présente des rétrécissements, dus à des cicatrices, pour éliminer les fistules, le segment malade du côlon sera enlevé lorsque l’inflammation aura diminué. Une telle intervention se pratique de nos jours par une technique la moins invasive possible (incision en boutonnière, opération laparoscopique).

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.