0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Rhumatismes inflammatoires systémiques

Formes cliniques: Vasculite, Collagénose, Myosite

Les maladies rhrumatismales inflammatoires systémiques sont plus rares que d’autres maladies rhumatismales, mais elles connaissent souvent une évolution grave, en partie invalidante. Le terme de „systémique“ rappelle qu’il s’agit de processus qui concernent des systèmes d’organes déterminés avec une répartition généralisée, c’est-à-dire répartis sur tout le corps. Pour les collagénoses, ce sont surtout des tissus conjonctifs (système conjonctif) et des vaisseaux sanguins de différents organes qui sont concernés, pour la vasculite (angéite) ce sont les vaisseaux (système vasculaire); pour la myosite ce sont les fibres musculaires.

Les vasculites et les collagénoses sont parfois rangées parmi les rhumatismes des parties molles, ce qui entraîne des recoupements avec d’autres secteurs d’affections rhumatismales.

Terminologie

Maladie auto-immune:

Elle se manifeste quand le système immunitaire endommage des tissus de son propre organisme. Il se forme ce qu’on appelle des auto-anticorps.

Rhumatisme:

Provenant du grec ρεύμα (rheuma) qui signifie flux, écoulement.

Tissu conjonctif:

Il représente „le soutien“ du corps, car il est présent dans tous les organes. Le tissu conjonctif comprend des cellules et une substance de base constituée de protéines, de composés à base d’hydrates de carbone et de différents types de fibres – selon le type de tissu conjonctif.

Arthrose:

Processus douloureux et destructeur qui consiste dans l’usure d’une articulation, qui fait suite à un accident, une arthrite ou une déformation congénitale.

Dégénératif:

Qui est provoqué par des processus d’usure.

Extrémités:

Les bras et les jambes.

Collagénose:

Affection généralisée du système tissulaire conjonctif principalement provoqué par des processus auto-immuns ou immunologiques.

 

Cortisone:

cette hormone est naturellement produite par le cortex des glandes surrénales Utilisée comme médicament sous différentes variantes chimiques, elle possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Les inconvénients d’une utilisation prolongée et/ou à haute dose sont: diminution des défenses anti-infectieuses, ostéoporose, modifications cutanées, prise de poids, visage lunaire, hausse du glucose sanguin et de la tension artérielle.

Polyarthrite:

Maladie affectant de nombreuses articulations. Le préfixe grec πολύ-, poly- signifie „beaucoup“ ou „multiple“.

Spondylarthrose:

Modifications dégénératives des vertèbres surtout de leurs articulations.

Spondylite:

Inflammation d’une vertèbre du rachis, du mot grec σπόνδυλος (Spondylos) la vertèbre. Le suffixe „-ite“ signifie généralement inflammation.

Syndrome:

Ensemble de symptômes typiques pour une certaine maladie.

Vasculite (angéite):

Processus inflammatoires dans les parois des petits et/ou grands vaisseaux sanguins. Elle s’accompagne souvent de douleurs musculaires, de maux de tête et d’autres troubles. Dérivé du latin vasculum, le vaisseau sanguin. Le suffixe „-ite“ signifie généralement inflammation.

Rhumatismes des parties molles:

Processus inflammatoires et/ou signes d’usure pouvant pratiquement se manifester sur toutes les structures conjonctives, sur la peau, le cartilage, les nerfs, les vaisseaux sanguins, les valvules cardiaques, les cicatrices, les tendons et les muscles.

Les causes

Les principales causes des vasculites, des collagénoses et de quelques formes d’arthrite sont les processus d’auto-agression du système immunitaire qui se dressent contre les tissus de leur propre organisme en les endommageant peu à peu. Les myosites peuvent être déclenchées directement par des infections, des substances chimiques (par ex. des médicaments) et des facteurs génétiques.

Arthrite

Différentes formes d’arthrite sont décrites dans un texte séparé (voir le lien) et ne sont pas détaillées dans les lignes qui suivent.

Vasculite

Le terme de vasculite désigne des inflammations des parois des vaisseaux sanguins, provoquées par les réactions des auto-anticorps, par ex. suite à une infection virale (virus de la grippe, de l’hépatite) ou à la prise de certains médicaments ou de certains allergènes. Selon le cas, il s’ensuit une nécrose des vaisseaux

  • Une forme importante de vasculite est la polymyalgie rhumatismale. Elle affecte la plupart du temps des personnes âgées et plus souvent des femmes que des hommes. L’élément typique: des douleurs et une faiblesse ressentie dans les muscles proches du tronc (cuisse, bras, nuque). Les foyers inflammatoires sont cependant difficiles à localiser; s’ils sont importants, ils peuvent s’accompagner d’une augmentation de température, de perte de poids et de dépressions. Des symptômes plus graves comme une faiblesse généralisée, de la fièvre, des troubles de la vision, une raideur matinale et des troubles de la vascularisation sont possibles, même des complications mettant la vie en danger, surtout si plusieurs organes sont impliqués dans la maladie.
  • L’artérite temporale et la maladie de Horton sont des angéites qui affectent la tête et les structures adjacentes. Elles se manifestent surtout par des maux de tête et des troubles de la vision, mais sont aussi associées, selon une intensité variable, aux symptômes de la polymyalgie rhumatismale ou artéritique.

Collagénose

Sous le terme générique de collagénose sont regroupées des maladies généralisées du système conjonctif.
Leur importance réside dans les affections souvent graves qui se manifestent dans les organes internes. Le genre et le degré de gravité des symptômes varient considérablement; éléments typiques, les douleurs musculaires et articulaires, très souvent aussi le phénomène de Raynaud. Il s’y ajoute pratiquement toujours les signes habituels d’une maladie, abattement, fièvre, altération de la peau et des muqueuses et une sensibilité à la lumière. Sont également possible des symptômes comme les accumulations de liquide dans les tissus (oedème), la sècheresse de la bouche et des yeux, les thromboses et les embolies.
On peut citer comme exemples de collagénoses en particulier:

  • Le lupus érythémateux systémique (LES): processus inflammatoires affectant surtout la peau, les articulations, les reins, le système nerveux, la plèvre, l’endocarde (revêtement interne du péricarde), mais aussi d’autres organes.
  • La sclérodermie progressive systémique: Elément typique de la sclérodermie est le durcissement ou l’induration (sclérose) de la peau, des vaisseaux, des structures articulaires et des organes internes.

Myosite

Les myosites regroupent différentes maladies musculaires. Leur caractéristique principale réside dans l’apparition de modifications inflammatoires de la musculature du squelette ainsi qu’une faiblesse et une atrophie musculaire. Selon le genre de la maladie, les symptômes connaîtront une évolution aiguë, en quelques jours ou quelques semaines ou au contraire, chronique et sournoise, en quelques mois ou quelques années. C’est surtout la musculature des bras et des jambes, proche du tronc, qui en sera le plus affectée, mais souvent aussi celle de la tête et du cou, ce qui peut entraîner des difficultés de maintien de la tête et de déglutition. Les douleurs musculaires sont possibles, selon la forme de la maladie, également des signes cutanés et des difficultés affectant les organes internes, en particulier le coeur et les poumons.

Autres informations

  • Ligue suisse contre le rhumatisme
    Josefstrasse 92
    8005 Zurich
    044 487 40 00
    www.rheumaliga.ch

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.