0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Vomissements

Le vomissement représente un symptôme de nombreuses maladies; il est très souvent associé aux vertiges, à la diarrhée et à une température élevée. Les causes en sont multiples et les vomissements à eux seuls ne permettent pas d'établir un diagnostic.

Les vomissements passagers sont la plupart du temps sans signification particulière, mais s’ils sont graves, ils peuvent représenter un danger chez les nourrissons, les personnes âgées et les personnes souffrant d’une déficience immunitaire.

Les causes

Le vomissement est dû à l'activation du centre de vomissement situé dans une certaine région du cerveau.

  • En pratique, chaque maladie se déclarant de manière subite et aiguë peut provoquer des vomissements. Le vomissement est un symptôme fréquent et non spécifique surtout en cas l’infections généralisées, comme la grippe et les oreillons, en cas de méningite ou des infections localisées comme l’angine et l’otite de l’oreille moyenne. Une forte toux (par ex. la coqueluche) peut également provoquer des vomissements.
  • Maladies gastro-intestinales
  • Maladies d’autres organes de l’appareil digestif, par ex. de la vésicule biliaire, du foie, du pancréas.
  • Corps étrangers dans la gorge et le pharynx: En font également partie les vomissements provoqués (boulimie).
  • La grossesse: surtout au cours des premiers mois.
  • Processus organiques dans le cerveau, phénomènes neurologiques
  • Intoxications et intolérances
    • Intoxication alimentaire, substances toxiques auxquelles il faut ajouter la consommation excessive d'alcool. Ce dernier n’endommage pas seulement le foie, mais il irrite également la muqueuse gastrique, les organes de l'équilibre et le centre du vomissement dans le cerveau.
    • Certains médicaments: les préparations avec de la Digitalis (médicaments destinés à fortifier la musculature du coeur), les médicaments cytostatiques (médicaments pour combattre le cancer), les antibiotiques, les analgésiques et bien d'autres encore. Les vomissements au moment du réveil après une narcose font désormais partie du passé.
    • Les toxines produites par les troubles du métabolisme et les hormones: l’urémie (intoxication due à l'urée), fonctionnement intempestif des capsules surrénales ou de la parathyroïde, le manque en hydrates de carbones (ce qu'on appelle les vomissements acétonémiques).
  • Facteurs psychiques ou fonctionnels: Stress, angoisse ou dégoût, fortes douleurs, migraine.
  • Le centre du vomissement des petits enfants est plus facilement irritable que celui des adultes; raison pour laquelle ces derniers vomissent plus fréquemment et souvent sans cause apparente. Il faut dans ce cas être toujours attentif aux signes généraux de maladie et consulter le cas échéant un médecin.

Chez les nourrissons, il arrive que la nourriture reflue parfois après la prise d'un biberon. Il ne s'agit pas d'un vomissement au sens étroit du terme; il ne faut pas s'en inquiéter autre mesure si l'enfant grandit normalement. La même chose est valable pour le „ruminer“ de la nourriture. Les enfants font remonter la nourriture dans la bouche et la ruminent avant de l'avaler à nouveau.

Que peut-on faire?

Après les vomissements: Il est surtout important de remplacer tout le liquide perdu ainsi que les sels minéraux. De la tisane à la camomille ou du thé noir, par petites gorgées apaisent l’estomac. On peut ensuite essayer de prendre cuiller après cuiller, du bouillon, des jus de fruits ou du Coca Cola froid; pour cette dernière boisson, il vaut mieux attendre que le gaz carbonique se soit quelque peu évaporé. Peu de temps après, on essayera de manger en petites quantités, d’abord des biscottes, de la crème d'avoine, du riz ou une purée de pommes de terre. Il vaut mieux renoncer aux aliments trop épicés ou trop gras, ainsi qu'à l'alcool, au café et à la cigarette jusqu'à ce que tout aille de nouveau pour le mieux.
Les vomissements chez une personne ayant perdu connaissance: Une position latérale de sécurité stable empêche que les vomissures ne pénètrent dans les poumons et ne provoquent un étouffement.

Quand faut-il consulter?

  • Si les vomissements persistent pendant plusieurs jours ou se répètent à intervalles rapprochés. Il faut veiller, en particulier chez les personnes âgées et les nourrissons, au danger de déshydratation.
  • En cas de symptômes associés: fièvre, mal au ventre violent, diarrhées persistantes ou troubles de la conscience. Il faut informer le médecin si ces symptômes se manifestent après un voyage dans les tropiques.
  • En cas de vomissements contenant du sang, quand ils sont sombres ou noires (vomissements de mare de café, signe d’une hémorragie gastrique), ou qu’ils ont une odeur de matières fécales (possibilité d’une occlusion intestinale).
  • En cas d'intoxication probable, de forts vomissements de la femme enceinte.
  • Chez les nourrissons, quand la fontanelle est effondrée (signe de déshydratation) ou au contraire gonflée (signe d'une pression élevée du cerveau).

Les vomissements acétonémiques chez les enfants et chez les diabétiques adultes sont des cas d'urgence.

Prévenir

Intoxication alimentaire

Il est possible de les prévenir en ne mangeant que des aliments qui sentent bon et qui sont aussi frais que possible. Pour de plus amples informations, voir sous gastro-entérite.

Mal des transports

  • Avant de partir en voyage, il est préférable de ne manger que très peu et de ne pas lire dans le train, le bus et la voiture, mais de regarder par la fenêtre.
  • Prophylaxie: Prendre des tablettes au plus tard une demi-heure à une heure avant de partir en voyage. Le gingembre est connu pour son efficacité en cas de maladie des transports, mais il existe aussi des remèdes homéopathiques et d’autres préparations à base de plantes.
  • Il est souvent possible de surmonter les causes psychiques avec des exercices de relaxation ou un training autogène.

Les médicaments pour le mal des transports, comme certains calmants, entravent la capacité à conduire un véhicule.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.