0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Carence en acide folique

Termes: Déficit en acide ptéroylglutamique, Déficit en ptéroylglutamate, Déficit en vitamine B9

L’acide folique, aussi appelé folate, vitamine B9 ou encore vitamine B11 (terme moins usité), est une substance essentielle pour le corps humain. Notre organisme a besoin d’acide folique pour le renouvellement des cellules. L’acide folique est nécessaire à la synthèse d’ADN (matériel génétique). Notre corps génère régulièrement de nouvelles cellules. La cadence dépend de l’âge et du type de tissu.

Dans la grossesse, une période durant laquelle de nombreuses cellules différentes sont nouvellement générées, un apport suffisant d’acide folique est particulièrement important.
Un déficit en acide folique pendant le développement fœtal peut conduire à diverses malformations, notamment du tube neural. Il s’agit de malformations caractérisées par une fermeture incomplète du tube neural, une ébauche à partir de laquelle se développent plus tard le cerveau et la moelle épinière de l’enfant à naître. Les défauts du tube neural les plus fréquents sont l’anencéphalie et le spina bifida aperta.

L’acide folique est présent surtout dans les produits à base de céréales complètes, les germes de blé, les légumineuses et les légumes comme le brocoli, les épinards, tomates, carottes et asperges, mais aussi dans les produits laitiers, le jaune d’œuf et le foie. L’acide folique d’origine animale est mieux absorbé et mieux assimilé par notre organisme.

Cette vitamine est sensible à la chaleur, à la lumière et à l’oxygène, ce qui veut dire que l’acide folique peut être détruit ou inactivé par la cuisson ou par un stockage prolongé. Le corps peut stocker jusqu’à 5 mg d’acide folique dans le foie, ce qui suffirait pour approvisionner l’organisme pendant 3 à 4 mois en conditions normales.

Terminologie

Neurologique:

qui concerne le système nerveux

Trouble de la résorption, mauvaise absorption:

l'incapacité de l'intestin grêle à transférer de l'intestin dans le circuit sanguin une quantité suffisante de substances nutritives.

Hémoglobine:

Il est le colorant rouge et le porteur de l'oxygène à l’intérieur des globules rouges (érythrocytes).

Anencéphalie:

L’anencéphalie est une malformation congénitale. Il manque à l’enfant anencéphale plusieurs parties du cerveau et de la voûte crânienne. Le nouveau-né meurt en général à la naissance ou ne vit que quelques heures. Le tube neural se forme entre le 20e et le 28e après la conception. Par suite d’une anomalie de son développement, l’extrémité supérieure du tube neural ne se ferme pas et le cerveau ne peut pas se développer; la conséquence est une anencéphalie.

Spina bifida aperta:

Cette malformation du tube neural peut être plus ou moins prononcée. Le tube neural se forme entre le 20e et le 28e jour après la conception. Si son développement est perturbé, il peut arriver que l’extrémité inférieure ne se referme pas, ce qui se traduit par une ouverture du canal vertébral.

Méningocèle:

Dans cette forme plus légère du spina bifida, les méninges (membranes de la moelle épinière) forment une hernie dans l’espace entre les deux moitiés non soudées d’un arc vertébral, protrusion qui apparaît comme une bosse sous la peau. Une méningocèle se laisse bien opérer après la naissance et ne laisse généralement pas de séquelles, car la moelle épinière est intacte.

Méningomyélocèle:

Il s’agit là d’une forme plus grave du spina bifida aperta dans laquelle les méninges, mais aussi la moelle épinière et les nerfs, forment une hernie vers l’extérieur par une fente dorsale de la colonne vertébrale. La moelle épinière et les nerfs sont ainsi exposés sans protection aux effets chimiques du liquide amniotique et aux lésions mécaniques dues au frottement dans l’utérus.

Myéloschisis:

Le myéloschisis est la forme la plus grave du spina bifida aperta, dans laquelle le tissu nerveux est totalement exposé.

Opération prénatale in utero:

Depuis 2011, l’Hôpital pédiatrique universitaire de Zurich réalise avec succès des opérations du spina bifida aperta in utero. Les résultats dépendent du degré de sévérité de l’affection, mais on sait qu’ils sont meilleurs que ceux d’opérations réalisées chez l’enfant déjà né.

Selon son degré de sévérité, le spina bifida aperta entraîne un handicap physique négligeable à très prononcé. On observe une paralysie des jambes ou une insensibilité totale ou partielle (paralysie médullaire). Le contrôle de la vessie et de l’intestin est souvent limité ou totalement impossible. Le spina bifida se complique souvent d’une hydrocéphalie: la circulation du liquide céphalo-rachidien (LCR) est perturbée et la pression intracrânienne augmente, ce qui peut entraver le développement cérébral.

Causes et facteurs de risque

Une carence en acide folique est la conséquence d’un apport insuffisant de cette vitamine, de sa mauvaise absorption par le tube digestif ou d’une augmentation des besoins en acide folique par l’organisme.

Les raisons possibles d’un apport insuffisant d’acide folique sont:

  • une malnutrition ou une alimentation déséquilibrée, par exemple chez les alcooliques, les jeunes femmes anorexiques et les personnes âgées.

L’acide folique est souvent trop mal absorbé par notre organisme. Les raisons possibles d’une absorption insuffisante par le tractus digestif sont:

  • des maladies de l’intestin grêle comme la maladie cœliaque, la maladie de Crohn
  • la prise sur plusieurs années d’une pilule contraceptive ou de médicaments pour le traitement de l’épilepsie (antiépileptiques). Ces médicaments perturbent la scission de l’acide folique dans l’intestin et par conséquent son absorption.
  • la prise de méthotrexate: ce médicament est utilisé dans le traitement anticancéreux ou les maladies auto-immunes (par exemple la polyarthrite rhumatoïde).

Les besoins en acide folique sont accrus:

  • pendant la grossesse et l’allaitement
  • avant la conception chez les femmes désireuses d’avoir un enfant
  • pour la croissance chez les enfants et les adolescents
  • chez les fumeurs, car leur métabolisme est augmenté par le tabagisme
  • par une hyperthyroïdie, qui a également pour effet d’augmenter le métabolisme

Le tableau clinique

Un déficit en acide folique apparaît d’abord aux endroits où il y a renouvellement fréquent et rapide des cellules. C’est surtout le cas de la formation des cellules sanguines (hématopoïèse), où une situation de déficit peut entraîner une forme speciale d’anémie appelée «anémie mégaloblastique», où les cellules sanguines sont anormalement grandes et la teneur en hémoglobine trop faible.

Les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • pâleur
  • fatigue, baisse des performances
  • difficultés de concentration
  • maux de tête
  • commissures labiales crevassées, langue qui brûle
  • diarrhée
  • chute de cheveux
  • susceptibilité aux infections

Complications

Un déficit en acide folique pendant la grossesse peut conduire à des défauts du tube neural et de ce fait, à des handicaps lourds et permanents chez l’enfant à naître. Les défauts du tube neural les plus fréquents sont l’anencéphalie et le spina bifida aperta.
Il est recommandé aux femmes qui désirent un enfant de prendre des suppléments de 0.4 mg par jour d’acide folique dès l’arrêt des méthodes contraceptives. Cette prophylaxie devrait être poursuivie jusqu’à la 12e semaine de grossesse. En couvrant ainsi tous les besoins d’acide folique, on peut réduire de 70% le risque de malformation du tube neural.

Que peut-on faire? – Prévenir

La femme qui planifie une grossesse doit commencer suffisamment tôt à prendre des suppléments de 0.4 mg par jour d’acide folique et poursuivre la prise jusqu’à la 12e semaine de grossesse. La supplémentation sera de 5 mg par jour dans des situations à risque, par exemple en cas d’antécédent de grossesse avec anomalie du tube neural ou si la femme prend des médicaments ayant une influence sur l’absorption d’acide folique (p.ex. des antiépileptiques).
De manière générale, on recommande une d’alimentation variée, équilibrée et saine comprenant beaucoup de légumes fraîchement préparés, avec des produits à base de céréales complètes, de la viande, des produits laitiers et des œufs.
Les aliments suivants sont de bonnes sources d’acide folique:

  • germes de blé
  • épinards en feuilles
  • chou chinois
  • fenouil
  • carottes
  • tomates
  • haricots
  • brocolis
  • asperges
  • légumineuses
  • noix
  • flocons d’avoine, céréales complètes
  • produits laitiers
  • viande, en particulier le foie et le bœuf
  • œufs

L’acide folique est sensible à la chaleur, à la lumière et à l’oxygène. Il est détruit par une cuisson prolongée dans beaucoup d’eau bouillante et par un stockage qui expose les aliments à l’air et à la lumière.

Quand faut-il consulter?

On consultera un médecin si l’on soupçonne une carence en acide folique. Le diagnostic pourra être vérifié par une analyse de sang.

Traitement

La première étape consistera à rechercher et à traiter la cause possible du déficit en acide folique (p. ex. maladies gastro-intestinales, alimentation déséquilibrée ou malnutrition). Un besoin accru d’acide folique peut être couvert par une supplémentation (prise quotidienne de préparations d’acide folique).

Autres informations et adresses:

Zentrum für Fetale Diagnostik und Therapie
Frauenklinikstrasse 10
8091 Zürich
Tel: 044 255 51 00
www.swissfetus.ch

Auteurs: Dr méd. H. Ganguillet

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.