0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
Lu-Ve 8-18 heures  
 
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Malformations des pieds

Formes cliniques: Pied plat, Pied étalé, Pied équin, Pied bot, Pied valgus

Les anomalies du pied, considérées sous un aspect habituellement esthétique, existent en de nombreuses variantes qui vont d’un léger défaut physique jusqu’à atteindre la déformation invalidante. Les structures anatomiques concernées englobent le squelette, dont les os sont maintenus et soutenus passivement par des ligaments. La forme du pied peut être activement transformée par la tension des muscles et tendons mais aussi par le poids du corps. Le pied n’a pas tout-à-fait la même apparence en position allongée ou debout, de même en cas de port d’une charge.

Les déformations peuvent dépendre de l’anatomie ou être fonctionnelles. Le domaine du tarse et du métatarse englobe le pied plat, étalé, creux et valgus dont la forme la plus marquée est le pied plat. Une autre forme relativement fréquente est le pied équin. Plus rares sont les pieds creux, les pieds bots, les pieds en crochet ou en faucille.
Les conséquences en sont souvent des déformations d‘orteils comme l‘hallux valgus, les orteils en griffe ou en marteau.

106_fussdeformitaeten_a-c

Causes et facteurs de risques, différentes formes

La malformation des pieds dépend de facteurs génétiques, de port de poids en mauvaise position, qu’elle soit statique ou dynamique, de port de chaussures mal adaptées, de maladies neurologiques ou rhumatismales ou encore d’accidents.

Selon les structures des pieds mises à mal, se forment les différentes déformations qui sont parfois combinées. La description qui suit se base sur l’aspect extérieur du pied.

Abaissement de la voûte plantaire longitudinale interne: pied étalé et pied plat

La face interne de la voûte plantaire s’étend de l’extrémité du gros orteil jusqu’au talon et est formée par les os du tarse et du métatarse. Elle est abaissée dans des cas de pied étalé ou pied valgus, complètement relâchée dans le cas du pied plat (fig. a). Le pied creux correspond par contre à une surélévation de la voûte plantaire (fig. b).

Un pied étalé ou plat congénital peut se corriger spontanément. Le pied plat chez l’adulte est la conséquence d’une faiblesse musculaire ou ligamentaire, d’une arthrite ou arthrose de l’articulation du pied, d’une fracture fragmentée de l’os du talon, plus rarement d’une paralysie

Elargissement de l’avant-pied: pied étalé

Sous l’éminence du gros orteil, les os du métatarse forment une voûte transversale, de sorte qu’à l’avant ce sont essentiellement les éminences des orteils qui supportent les charges. Si la voûte transversale est effondrée, l’avant-pied s’élargit et il en résulte un pied étalé, la déformation la plus fréquente du pied. Le pied étalé peut se combiner avec le pied plat. Régulièrement il est accompagné d’hallux valgus, d’orteils en marteau ou en griffes. Les causes en sont des dispositions familiales, le port fréquent de chaussures à haut talon, la polyarthrite chronique une rapide prise de poids.

Impossibilité de pointer le pied vers le haut à partir de sa propre force musculaire: pied tombant et pied équin

Le pied tombant pend mollement et ne peut être redressé par sa propre force musculaire. Lorsque cet état persiste, les capsules articulaires, les ligaments et les muscles du mollet se rétrécissent – le pied tombant devient un pied équin irréductible (Fig. c). Cela se caractérise par le fait que ce ne sont plus que les éminences des orteils qui touchent le sol et que le talon ne peut plus y être posé. Les causes en sont:

  • Des déficits neurologiques: avant tout à cause de la lésion d’un nerf de la jambe à la suite d’un traumatisme (paralysie du nerf péroné), paralysie d’un côté ou paraplégie, par exemple après une attaque cérébrale ou une syringomyélie (maladie de la moelle épinière), de nos jours plus rarement après une poliomyélite.
  • Blessures concernant la cheville ou le pied.
  • Positions de repos inopportunes: lorsque le pied a été plâtré en position de pied tombant, ou lors d’un alitement de longue durée, s’il n’a pas été placé à angle droit.

Position en X renforcée: le pied valgus

De derrière, c’est-à-dire vu du mollet, les os du talon sont fléchis vers l’extérieur dans le cas du pied valgus. Chez les petits enfants on peut observer une position en X jusqu’à 20 degrés physiologique, causant rarement des problèmes et s’auto-corrigeant la plupart du temps avec la croissance. Chez les adultes apparaît habituellement une combinaison de pied valgus et pied plat. Parfois la cause en est l’instabilité des ligaments ou des tendons. Le surpoids favorise l’apparition de ces déformations de pied.

107_situation_physiologique_d
108_pied_valgus_e

Combinaisons de malformations: pied bot

Le pied bot est la malformation congénitale la plus frappante: c’est une combinaison de pied équin, pied creux et pied en faucille (fig. f). Il existe une disposition génétique. Parfois on trouve en même temps d’autres malformations, telles que la dysplasie de la hanche (articulation de la hanche incomplètement formée) ou Spina bifida (canal rachidien ouvert). Un pied bot acquis durant la vie adulte a habituellement une cause neurologique, par exemple la poliomyélite ou la paralysie d’un nerf du pied.

109_pied_bot_f

Symptômes

Les troubles localisés dépendent du type de malformation:

  • Douleurs aux pieds, démarche incertaine, boiteuse en particulier lors d‘efforts. Une mauvaise répartition des charges peut entraîner des douleurs, en particulier aux genoux, dans l’articulation de la hanche (arthrose) et dans la colonne vertébrale.
  • Une différence dans la longueur des jambes.
  • Callosités inhabituelles sur la plante des pieds, sur le dessus du pied et des orteils, cors, points d’appui et ulcères par compression.

Que peut-on faire? – Prévenir

  • Eviter les chaussures trop étroites pouvant déformer le pied.
  • Se promener sur un terrain inégal et marcher sur la pointe des pieds améliorent la tenue musculaire et la cohésion de la structure du squelette; marcher pieds nus renforce la musculature des pieds.
    Gymnastique en cas de malformations des pieds: elle exige un suivi professionnel; mais il est indispensable de poursuivre les exercices à la maison. Les semelles orthopédiques et autres soutiens passifs ne peuvent remplacer l’activité musculaire. Celle-ci est indispensable afin d’assurer une bonne circulation sanguine du pied et lutter contre l’ostéoporose et l’atrophie des muscles.
  • Eviter tout surpoids.
  • Un positionnement correct des pieds chez les patients alités (à angle droit par rapport à la jambe) permet d’éviter le pied équin.
  • Utiliser des bandes de maintien, si les ligaments articulaires sont affaiblis.
  • En cas de douleurs, prendre des bains à chaleur alternée.

Quand faut-il consulter?

Lorsque les pieds ou la démarche se modifient de façon gênante, il est préconisé de consulter un orthopédiste. Les déformations du pied chez les petits enfants et les nourrissons doivent faire l’objet d’un examen orthopédique, le cas échéant d’un traitement, afin d’éviter des troubles de la croissance.

Vu la multiplicité des déformations possibles du pied et de leurs causes, il n’est pas étonnant que leur étude soit devenue une spécialisation médicale, dans laquelle les techniciens en orthopédie et les cordonniers prennent une part active aux côtés des médecins orthopédistes. Des neurologues, des angiologues (spécialistes de la circulation sanguine), ainsi que des physiothérapeutes sont également invités à participer dans certains cas.

L’examen ne se réduit pas à l’observation du pied en position allongée ou debout. L’analyse de la démarche en fait également partie, car les fonctionnalités déficientes des articulations de la hanche et du genou, de même qu’une différence de longueur des jambes, ont une influence sur la forme et la fonction du pied.

Le traitement optimal nécessite un travail d’équipe intensif entre médecin, technicien en orthopédie et cordonnier. Les mesures thérapeutiques comprennent la gymnastique curative, en outre les semelles orthopédiques, les attelles pour la jambe, en même temps que des souliers orthopédiques ou – plus rarement – des interventions chirurgicales.

Orthèses

Les orthèses sont des appareillages utilisés en cas de troubles de l'appareil moteur. Elles ont pour fonction de corriger, de soutenir ou de décharger l'appareil moteur tout en servant à améliorer le positionnement ou le déroulement des mouvements. Les matériels utilisés peuvent être souples, d'une dureté moyenne ou vraiment dure, il s'agit de métal, de cuir, de plastique et/ou d'autres matières synthétiques. Leur fabrication relève du domaine du technicien orthopédique ou du cordonnier qui les réalise selon les besoins individuels.
Les exemples pour les orthèses de doigt de pied et de pied sont:

  • Semelles orthopédiques: Elles permettent de soutenir la voûte plantaire dans de nombreuses déformations. Il existe aussi des semelles préfabriquées.
  • Attelles pour le pied, la cheville et la jambe, par ex. le ressort Heidelberg pour corriger un pied tombant.
  • Ajustement des chaussures de série, par exemple en cas de raidissement d’articulation ou pour compenser une différence de longueur des jambes. Il s’agit de talon compensé, de talonnette, de semelle compensée, etc.
  • Les chaussures orthopédiques sur mesure sont indiquées dans le cas de malformations sévères, non réductibles, par exemple dans le cas du pied bot ou d'un raccourcissement sévère de la jambe (plus de 3 cm).

Traitement fonctionnel

Qu’il s’agisse de gymnastique, de gymnastique curative, de dynamique en spirale, toutes les pratiques nécessitent un suivi professionnel. Il est indispensable de continuer à pratiquer les exercices à la maison, ce qui permet dans certains cas d’améliorer le positionnement.

Opérations

La correction de déformations sévères peut nécessiter des opérations chirurgicales, en partie dès l‘enfance.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.