0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
Lu-Ve 8-18 heures  
 
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Péricardite

Terme: Péricardite

La péricardite est une inflammation de la double membrane (appelée péricarde) qui enveloppe le cœur. Les deux couches sont séparées par un interstice rempli de liquide. Cet espace permet normalement aux mouvements cardiaques de se dérouler presque sans frottements dans la cage thoracique, et la membrane externe maintient le cœur à sa place.

Le péricarde peut s’enflammer par suite d’une infection virale, plus rarement bactérienne. Mais la péricardite peut aussi être associée ou consécutive à d’autres maladies comme une fièvre rhumatismale, une insuffisance rénale aiguë ou un infarctus du myocarde.

Terminologie

Echocardiographie:

Examen du cœur aux ultrasons.

Cortisone:

cette hormone est naturellement produite par le cortex des glandes surrénales Utilisée comme médicament sous différentes variantes chimiques, elle possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Les inconvénients d’une utilisation prolongée et/ou à haute dose sont: diminution des défenses anti-infectieuses, ostéoporose, modifications cutanées, prise de poids, visage lunaire, hausse du glucose sanguin et de la tension artérielle.

Causes et facteurs de risque

Lors d’une grippe ordinaire ou d’un banal refroidissement, il peut arriver que l’inflammation s’étende au cœur et évolue en péricardite. Cette inflammation guérit en général en 1 à 2 semaines et passe souvent inaperçue. Les complications sont rares.

Causes possibles d’une inflammation du péricarde:

Le tableau clinique

La péricardite provoque des symptômes similaires à ceux d’un infarctus du myocarde, à savoir des douleurs lancinantes derrière le sternum, mais celles de la péricardite se distinguent par leur dépendance des mouvements respiratoires. Ainsi, les douleurs s’aggravent typiquement lors d’une inspiration profonde, d’un accès de toux et en position couchée, et s’améliorent quand le patient penche le torse en avant. Ces symptômes peuvent éventuellement être associés à un refroidissement, une grippe ou une fièvre.

Complications

L’inflammation du péricarde peut entraîner une accumulation de liquide entre les deux feuillets de la membrane et conduire à ce qu’on appelle une tamponnade péricardique. Lorsqu’elle est rapide, une accumulation de liquide de 300ml peut être suffisante pour entraver la fonction du myocarde, tandis que dans un processus lent, le péricarde peut accumuler jusqu’à 2 litres de liquide avant que celui-ci n’entrave la fonction cardiaque.
Le liquide accumulé dans le péricarde entrave la fonction normale du cœur, car celui-ci est de plus en plus comprimé. Cela peut aller jusqu’à l’insuffisance cardiaque aiguë (défaillance de la pompe cardiaque).

Symptômes d’une tamponnade péricardique: gonflement des veines du cou, douleurs dans le haut de l’abdomen causées par la tension de la capsule hépatique (tension causée par une congestion de sang jusque dans le foie du fait de l’insuffisance de la fonction de pompage du cœur). La congestion sanguine entraîne une faiblesse physique, des difficultés respiratoires, une tachycardie et une chute de la tension artérielle.

Traitement: la tamponnade péricardique est une urgence médicale aiguë. Il est vital d’agir rapidement. Le liquide doit être drainé le plus vite possible pour rétablir la capacité fonctionnelle du cœur. On prélève ce liquide par ponction percutanée du péricarde depuis l’extérieur sous échographie. Ceci a pour effet de décharger le cœur qui peut à nouveau remplir sa fonction de pompe.

Quand faut-il consulter?

Des fortes douleurs dans la poitrine doivent toujours faire l’objet d’un examen médical. Le médecin pourra rechercher des signes de péricardite sur simple examen au stéthoscope et décider si des investigations plus poussées s’imposent.

Traitement

Au stade aigu de la maladie, le patient doit se ménager physiquement et garder le lit. La plupart des péricardites aiguës guérissent sans séquelles si elles sont correctement traitées.
Des analgésiques et des anti-inflammatoires peuvent être pris pour soulager les fortes douleurs. Une antibiothérapie sera indiquée si la péricardite est d’origine bactérienne.

Une péricardite associée à une fièvre rhumatismale sera traitée par des antibiotiques du groupe des pénicillines, de l’aspirine ou des corticostéroïdes (cortisone).
Si la péricardite est récurrente parce que due à une maladie sous-jacente (polyarthrite rhumatoïde, sclérodermie, cancer, insuffisance rénale chronique, etc.), il faudra éventuellement procéder à une fénestration chirurgicale du péricarde, c.-à-d. le percer de trous afin de permettre un écoulement constant du liquide et prévenir toute tamponnade péricardique ultérieure.

Auteurs: Dr méd. H. Ganguillet

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.