0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
Lu-Ve 8-18 heures  
 
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

La toux

La toux est un symptôme qui accompagne de nombreuses maladies des voies respiratoires, en particulier des bronches et des poumons. La muqueuse des bronches réagit de manière très sensible aux irritations qui provoquent des inflammations ainsi qu’à tout matériel qui n’en fait pas partie.

Les accès de toux sont tout d’abord un excellent réflexe de protection des voies respiratoires. Par conséquent sont expulsés des poumons et des bronches les corps étrangers en tout genre. Le réflexe de la toux n’est pas seulement utile et parfois pénible, il est en plus important pour conserver la vie, car il fonctionne même pendant le sommeil. Il assure à tout moment le dégagement des voies respiratoires et empêche l’étouffement lorsque le suc gastrique remonte et en cas de surabondance de salive. Chacun se souvient d’avoir été réveillé par une quinte de toux survenue pendant le sommeil.

En cas de perte de connaissance, le réflexe de la toux disparaît. Les personnes qui ont perdu connaissance courent le risque d’étouffer si les vomissures, le sang ou la salive coulent dans les voies respiratoires en les bouchant sans que l’organisme y réagisse. On nomme ce processus dangereux aspiration.
Il faut donc placer les personnes qui ont perdu connaissance dans une position latérale de sécurité qui permet au suc gastrique et autres liquides de s’évacuer par la bouche de manière passive – voir illustration.

Seitenlagerung
Position latérale de sécurité en cas de perte de connaissance

Causes

„Corps étrangers“ ou substances pouvant irriter les voies respiratoires

Les substances ayant pénétré depuis l’extérieur ou avec le flux sanguin dans les bronches peuvent immédiatement provoquer une toux.

  • On avale sa propre salive de travers, des boissons pénètrent dans la trachée, des objets que l’on tourne dans la bouche (bonbon, chewing-gum) ou encore plus dangereux, des particules alimentaires pointues, aux arrêtes coupantes ou autres objets.
  • Poussière, pollen et autres particules.
  • Substances gazeuses irritatives: le gaz de fumée, les gaz toxiques, les substances gazeuses de combat provoquent immédiatement une irritation inflammatoire sur la muqueuse des bronches.
  • Des médicaments (par ex. certains produits pour baisser la tension artérielle) peuvent avoir un effet secondaire qui provoque la toux.

La toux comme symptôme de maladie

Des matières qui encombrent les poumons ou les bronches: Dans le contexte de maladies inflammatoires des poumons et des bronches, il se produit sur place davantage de mucus qui peut être très fluide mais aussi épais et purulent. Les bronches vont traiter ce mucus comme un corps étranger „n’ayant rien à voir en ce lieu“ et l’expectorer de manière réflexe, c’est la toux.
Les tumeurs des poumons et des bronches provoquent une inflammation localisée avec formation de mucus; lorsqu’elles pénètrent dans les voies respiratoires, les particules de la tumeur y exercent une irritation directe de corps étranger. Vous trouverez des explications sur la toux comme symptôme sous les rubriques suivantes:

Nombre de ces maladies s’accompagnent d’autres symptômes typiques comme la fièvre, les maux de gorge, l’enrouement, le rhume, les douleurs dans les membres ou courbatures et les maux de tête.

Que peut-on faire?

Les remèdes de famille peuvent toujours s’utiliser en complément de la prescription médicale pour calmer et apporter un peu de réconfort. Toute une série de mesures se trouve dans le livre Du bon usage des remèdes de famille, que l’on peut obtenir auprès de la CSS Assurance, Lucerne, ISBN 978-3-033-01335-3.
Voici quelques-unes des nombreuses possibilités:

  • Le miel pour soulager la toux est utilisé dans la médecine conventionnelle, son efficacité est parfaitement prouvée. Chauffer du lait (sans le bouillir), y diluer 1 à 2 cuillers à thé de miel et boire.
  • Boire en petites gorgées du sirop de sureau après l’avoir réchauffé ou encore du jus de radis ou d’oignon frais.
  • Sirop pour la toux: faire bouillir dans 1 litre d’eau, 250 grammes de sucre candi, 2 gros oignons hachés, filtrer le tout; en prendre toutes les 2 heures 1 cuiller à soupe.
  • Enveloppement de la poitrine afin de calmer la toux et fluidifier les sécrétions: préparer un enveloppement avec du séré ou des pommes de terre, fixer le tout à l’aide d’une serviette éponge ou un écharpe en laine et bien couvrir le patient. Garder cet enveloppement aussi longtemps que la chaleur se fait encore sentir.

En cas de toux avec expectorations (toux productive), ne pas prendre de médicaments antitussifs. Ne pas éliminer le mucus par la toux empêche la guérison et peut créer des complications.

Quand faut-il consulter?

Il faut appeler le médecin en cas de détresse respiratoire, d’expectorations sanguinolentes ou purulentes, de forte fièvre, de violentes douleurs dans le thorax et si la toux persiste au-delà d’une semaine.

Pour déceler la cause, il est parfois nécessaire d’examiner en laboratoire le sang, les expectorations et le cas échéant des tissus (biopsies); on examine en outre une spirométrie (test de mesure de la respiration), différents procédés radiologiques ou la bronchoscopie.

Les infections bactériennes exigent un traitement aux antibiotiques. Chez les patients souffrant de maladies pulmonaires connues, les infections virales des poumons peuvent aussi exiger la prescription d’antibiotiques afin d’éviter la surinfection bactérienne.

Prévenir

  • Ne pas fumer.
  • Éviter autant que possible le contact direct avec les personnes qui toussent.
  • Un habillement approprié en hiver et en été.
  • Le fait d’aérer régulièrement les pièces évite le dessèchement de l’air dans les locaux fermés; l’air trop sec irrite les muqueuses.
  • Éviter de s’exposer et d’inspirer du gaz; si la profession l’exige, utiliser des masques de protection.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.