0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
Lu-Ve 8-18 heures  
 
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Hypotonie, Hypotension artérielle

Hypotonie signifie que la pression artérielle est momentanément ou durablement trop basse. Cela peut se faire remarquer de manière désagréable, mais l’hypotonie a moins de séquelles et entraîne moins de complications que l'hypertonie.

Terminologie

Hypotonie:

Pression artérielle trop basse. Du grec: υπό, en-dessous, vers le bas.

Hypertonie:

Pression artérielle trop élevée. Le mot composé vient du grec υπέρ, hyper, au-dessus, au delà et τόνος, tonos, tension.

Maladies endocrines:

Troubles fonctionnels des organes ou tissus qui produisent les hormones, par exemple du pancréas ou de la thyroïde, des glandes corticosurrénales, de l’hypophyse (glande pituitaire).

Orthostatique:

corps en position verticale, station debout. Le mot composé vient du grec, oρθός (orthos) droit, et στάσις (stasis) station, position.

Système nerveux périphérique:

Cellules nerveuses et fibres nerveuses se trouvant à l’extérieur du cerveau et du canal médullaire. On fait la distinction entre un système nerveux somatique et un système nerveux végétatif. C’est ce dernier qui est déterminant pour la régulation de la tension cardiovasculaire.

Système nerveux central:

Cellules nerveuses et fibres nerveuses du cerveau et de la moelle épinière.

36-coeu2
37-coeu3

Introduction

On peut lire çà et là que l’hypotonie n’est pas une maladie, qu’elle est plutôt une „assurance-vie“. C’est une affaire d’appréciation. Le fait est que le système vasculaire bénéficie d’un certain ménagement, car les parois des vaisseaux sanguins ne sont pas soumises à une trop forte pression, mais il faut tout de même retenir que l’hypotonie peut également représenter un symptôme de maladies graves.
Le terme de tension ou pression s’applique au système cardiovasculaire ou appareil circulatoire, en particulier à l’intérieur des artères et des ventricules (voir ill.). On indique en générale deux valeurs qui se mesurent en millimètres de mercure (mm Hg):

  • La valeur la plus haute, la valeur systolique s’observe quand le coeur se contracte (systole, voir ill.). La pression pulsée permet de transporter le sang dans les organes et les tissus.
  • La valeur la plus basse, la valeur diastolique correspond à la phase du relâchement ou du repos (diastole, voir ill.) des ventricules, qui se remplissent alors de sang.

Une valeur de 120/70 (120 à 70) signifie que la pression pulsée atteint durant la systole 120 mm Hg, alors que la pression retombe pendant la phase de détente (diastole) à 70 mm Hg. De telles valeurs passent pour être normales.

Une hypotonie chez des adultes peut être soupçonnée en cas de répétition de valeurs systoliques en dessous de100 mm Hg ou de valeurs diastoliques en dessous de 60 mm Hg.
La nouvelle échelle de mesure en „kilo pascal“ (kPa) ne s’est pas encore imposée jusqu’à présent.

En cours de journée, la pression sanguine est l’objet de variations physiologiques:

  • Tôt le matin, elle est plus basse que le soir.
  • Durant la matinée, elle augmente, baisse vers midi et remonte à nouveau durant l’après-midi.
  • Après les repas, elle est plus élevée.
  • Au repos, elle est plus basse que sous l’effet d’une activité corporelle ou intellectuelle.

Causes et formes

  • Constitutionnelle: L’hypotonie est plus fréquente chez les personnes sveltes, de grande taille et chez les femmes.
  • Dommages subis par le système nerveux: par ex. en cas de maladie de Parkinson, de sclérose multiple ou après une apoplexie.
  • Maladies comme éléments déclencheurs: anémie, infections grippales, hypothyroïdie, défaillance surrénalienne ainsi que d’autres maladies endocrines.
  • Maladies cardiaques: déficience cardiaque aiguë, par ex. lors d’un infarctus: choc cardiogénique, troubles du rythme cardiaque, inflammation du muscle cardiaque, etc. 
  • Grossesse.
  • Médicaments: médicaments servant à soigner les troubles du rythme cardiaque et la déficience du muscle cardiaque, les produits diurétiques, les antidépresseurs, les neuroleptiques, les produits tranquillisants, les médicaments pour combattre le Parkinson, etc.
  • Manque de liquide, l’organisme se dessèche, par ex. suite à des diarrhées et des vomissements. 
  • Dysfonctionnement du système nerveux végétatif: Hypotonie aiguë, ce qu’on appelle un collapsus orthostatique.
  • Etat de choc: Forme extrême d’une hypotonie aiguë, causée par:

Le tableau clinique

Hypotonie comme dysfonctionnement du système nerveux végétatif

La pression sanguine baisse de manière aiguë et le cerveau reçoit trop peu d’oxygène. Cet état habituellement très passager se dit aussi collapsus orthostatique ou collapsus cardio-vasculaire.
Les éléments qui peuvent la déclencher sont une station debout prolongée, en particulier si cette dernière s’accompagne d’une augmentation de la chaleur, un changement brusque de position, par ex. en se levant, mais aussi des réactions de peur, des odeurs, des douleurs, de l’angoisse et des impressions psychiques inhabituelles.

  • Vertiges, malaise, tremblements, sueur froide et un voile noir devant les yeux, syncope (collapsus orthostatique). „Le fait de se ressaisir“ ne sert à rien.
  • Une perte de connaissance passagère, ce qu’on appelle la syncope. Il y a danger de blessures et de lésions en cas de chute. Cet état peut se répéter quand les situations sont similaires.

Hypotonie, un indicateur d’autres maladies

La plupart du temps, une maladie causale régit l’état général et la baisse de tension n’est qu’un symptôme parmi d’autres.

  • Fatigue, manque d’énergie, difficultés à se concentrer. 
  • Frissons, pieds et mains froids. 
  • En cas de chute soudaine et extrême de la pression sanguine: Dans ce cas, la déficience de la circulation sanguine entraîne un manque d’irrigation d’organes vitaux. Sueur froide sur le front, palpitations, peur de la mort sont autant de signes qui accompagnent cet état menaçant.

Que peut-on faire? – Prévenir

  • En cas de tendance à faire un collapsus: bains alternés, applications Kneipp, gymnastique, sport et un apport suffisant en liquide, autant d’élément pouvant avoir un effet stabilisant.
  • Lorsque survient subitement un collapsus ou un état de choc: coucher la personne concernée en dehors de la zone dangereuse (on peut envisager de les coucher sur le sol), surélever les jambes en les posant sur un support afin que le sang reflue davantage vers le coeur, ouvrir les habits qui serrent. Organiser les secours.

Quand faut-il consulter?

Une pression artérielle trop basse de manière chronique n’est pas rare chez les personnes jeunes, en particulier quand ces dernières sont très sveltes. Il faut seulement soigner si l’état général et le bien-être sont nettement et durablement mis à mal.

Un collapsus est habituellement déjà passé quand arrive le médecin. Il est cependant nécessaire d’en élucider la cause, afin de pouvoir traiter le cas échéant une éventuelle maladie causale, car chaque chute constitue un risque de blessures et de lésions.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.