0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Démangeaison

Terme: Prurit

La démangeaison (prurit) accompagne fréquemment les éruptions cutanées, mais elle peut aussi se produire sans que la peau ou la muqueuse ne présente un aspect particulier. Une démangeaison intense est très pénible. Le fait de gratter est une sorte de réflexe de défense.

Introduction

La démangeaison accompagne fréquemment les éruptions cutanées, mais elle peut aussi se produire sans que la peau ou la muqueuse ne présente un aspect particulier. Une démangeaison intense est très pénible et empêche souvent la personne concernée de dormir durant la nuit, parfois elle la rend incapable de travailler et peut devenir à tel point insupportable que les personnes concernées ont des pensées de suicide. Elle peut se manifester sur n’importe quelle partie de la surface du corps. Le fait de gratter est une sorte de réflexe de défense.

L’histamine est un des médiateurs à l’origine des démangeaisons. L’histamine contient une substance stockée dans certaines cellules de l’organisme qui peut se libérer en cas de besoin. De nombreux médicaments contre les démangeaisons contiennent de ce fait des composés chimiques qui inhibent la libération de l’histamine; aussi les appelle-t-on les antihistaminiques. Mais il faut se rappeler que l’histamine participe dans certaines régions du cerveau à la transmission des impulsions nerveuses, raison pour laquelle les antihistaminiques peuvent provoquer de la fatigue (avis aux conducteurs de véhicules).

Causes

Démangeaisons généralisées sans modification visible de la peau

  • Le dessèchement de la peau, surtout chez les personnes âgées (prurit sénile) ou suite à de trop nombreuses douches.
  • Maladies métaboliques: les maladies du foie, des reins ou de la thyroïde, le diabète sucré.
  • La grossesse.
  • Les troubles psychiques – on ne se sent pas bien dans sa peau.

Démangeaisons généralisées avec éruption cutanée 

  • Allergies et réactions hypersensibles, également à certains médicaments ou aliments.
  • Maladies infantiles comme la varicelle, la rubéole.
  • Jaunisse ou ictère en cas d’hépatite (inflammation du foie).
  • Les troubles de l’irrigation sanguine.

Démangeaisons localisées

Elles accompagnent la plupart du temps une éruption cutanée. Les causes les plus fréquentes sont: 

  • Piqûres d’insecte. 
  • Réactions allergiques (rayonnement solaire, produits cosmétiques, bracelet de montre et autres matériaux), névrodermite.
  • Mycoses aux pieds ou parasites à différents endroits du corps.
  • Psoriasis.
  • Dans la région génitale, les démangeaisons peuvent provenir d’inflammations, d’infections ou d’une carence hormonale ou encore d’hémorroïdes ou de vers dans la région de l’anus.

Symptômes

Les démangeaisons en liaison avec les manifestations cutanées sont souvent un simple symptôme d’une maladie général qui se manifeste aussi sur la peau. Cela vaut particulièrement si se produisent simultanément la fièvre, des maux de gorge, un gonflement des ganglions et un état maladif généralisé.

Si rien n’apparaît sur la peau, il faut envisager des facteurs psychiques ou hormonaux (par exemple vers la fin d’une grossesse, à un âge avancé).

Que peut-on faire? – Prévenir

  • Les compresses froides ou des pommades rafraîchissantes (Cold Cream).
  • Pour la peau sèche: des crèmes à base d’acides gras ou des bains d’huile.
  • En cas de nécessité de se gratter, il faut le faire avec prudence: avec la pulpe des doigts, mais pas avec les ongles, car les blessures peuvent s’infecter et laisser des cicatrices.
  • Il faut traiter la maladie qui est à l’origine de ces démangeaisons sur la peau; à cet effet, les remèdes de famille peuvent apporter un excellent complément de traitement.
  • Prévenir: Comme les démangeaisons peuvent avoir des origines très différentes, il est difficile de donner des recommandations générales. Vous trouverez les mesures et traitements spécifiques à propos des différentes maladies qui s’accompagnent de démangeaisons.

Remèdes de famille 

  • Des compresses ou enveloppements froids avec du fromage blanc ou du yogourt; applications d’eau froide.
  • Tamponner à l’eau vinaigrée: mélanger un peu de vinaigre à de l’eau froide.
  • Laver à l’eau additionnée de savon noir les squames et autres particules superficielles. Pour la toilette, utiliser des savons doux au pH neutre.
  • Frictionner avec de l’huile d’onagre.

Quand faut-il consulter?

Il faut consulter un médecin quand les démangeaisons ne réagissent pas aux remèdes de famille, s’il y a soupçon d’une maladie métabolique ou d’une maladie contagieuse pouvant mettre le patient et son entourage en danger.

En dehors de la thérapie concernant la maladie générale, le médecin peut prescrire d’autres remèdes pour le traitement local des démangeaisons. Ces derniers contiennent en partie de la cortisone et ne devraient pas s’utiliser de manière prolongée (des mois durant), car ils pourraient à leur tour provoquer des modifications de la peau en la rendant plus fine (atrophie de la peau) et plus vulnérable.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.