0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Gonflement inflammatoire des ganglions lymphatiques

Terme: Adénopathie

Normalement, les ganglions lymphatiques ont à peu près la taille d'une lentille. On ne peut les repérer au toucher si ce n'est dans la région de l'aine. Ils s’agrandissent en particulier dans le cas de maladies infectieuses. Les ganglions qui se trouvent dans les voies de drainage lymphatique d'une tumeur cancéreuse filtrent aussi les cellules malignes qui peuvent se développer en métastases des ganglions lymphatiques.

Bref aperçu

Une augmentation du volume des ganglions lymphatiques signifie que les ganglions sont palpables ou visibles, le plus facilement sur le côté du cou et dans la région de l’aisselle et de l’aine.

Pour distinguer les causes multiples de l’augmentation de volume des ganglions lymphatiques, on utilise le classement suivant:

  • Gonflement bénin, en cas d'infections et d’inflammations.
  • Gonflement malin, suite à une maladie cancéreuse.
  • Gonflement localisé: en cas d’infection localisée (par ex. dans la région du cou) ou suite à une dissémination métastatique.
  • Gonflement généralisé, visible à plusieurs endroits du corps, la plupart du temps, il est dû à une infection généralisée ou suite à un cancer du système lymphatique. Ce dernier se distingue des métastases ganglionnaires, car il se forme directement dans le système lymphatique. Les métastases par contre sont des foyers secondaires d’une tumeur cancéreuse située ailleurs.

Dans les lignes qui suivent, il s’agit exclusivement de gonflements des ganglions lymphatiques dus à des infections ou des inflammations. L’augmentation du volume des ganglions lymphatiques due à une maladie cancéreuse est décrite dans les rubriques métastases des ganglions lymphatiques et lymphome malin.


Terminologie

Vaisseaux lymphatiques:

Les vaisseaux lymphatiques sont les canaux de drainage de la lymphe. A certains endroits précis du corps, nombre de vaisseaux lymphatiques débouchent dans les ganglions lymphatiques.

Ganglions lymphatiques:

Ils sont répartis dans tous les corps à différents endroits. Dans leur état normal, ils ont la taille d’une lentille ou d’un petit pois. Leur fonction consiste à filtrer et à contrôler la lymphe; ils sont des organes importants de la défense immunitaire.

Système lymphatique :

Le système lymphatique comprend plusieurs organes, par ex. les ganglions lymphatiques, la moelle osseuse, le thymus, la rate et les amygdales, ainsi que l’ensemble des vaisseaux lymphatiques. Dans quelques-uns de ces organes il se forme ou murissent des lymphocytes et d’autres globules blancs, qui forment des anticorps contre des micro-organismes, des substances toxiques et d’autres corps étrangers tout en soutenant leur élimination. Il faut distinguer deux types de lymphocytes (lymphocytes B et T).

Métastase:

Elle se forme après dissémination de cellules cancéreuses dans l’organisme. La tumeur originale d’où proviennent les cellules disséminées s’appelle la tumeur primaire.

La dissémination métastatique:

Le mot vient du grec μετάστασις (metastasis) qui signifie changement de place, émigration et qui décrit bien ce processus biologique.

Tumeur primaire:

Tumeur primaire ou primitive: La tumeur initiale d’où proviennent les cellules cancéreuses. A partir de ces dernières, il se produit une propagation spontanée dans l’organisme, par poussées successives ou continues, de cellules cancéreuses. Il s’agit là de l’une des caractéristiques définissant les tumeurs malignes (carcinomes, cancers, sarcomes).

Ponction:

Introduction d’une aiguille dans un organe pour y prélever du matériel à examen, y recueillir du liquide ou pour y injecter une substance. Verbe: ponctionner.

Causes

Un gonflement bénin et inflammatoire des ganglions lymphatiques est un indice d’une augmentation raisonnable de l’activité du système de défense et peut se manifester en cas de maladies infectieuses en tout genre (infections virales et bactériennes, infection due aux champignons etc.).

Un gonflement localisé: Elle est due à une infection localisée, par ex. dans la région du cou et du nez (gonflement des ganglions du cou, dans la nuque) ou en cas d'abcès au doigt, (gonflement des ganglions lymphatiques dans le creux de l’aisselle).

Gonflements généralisés des ganglions lymphatiques: Ils se produisent à différents endroits du corps en cas de maladie infectieuse surtout d’origine virale. Après la guérison, les ganglions reprennent leur taille normale. On constate particulièrement un gonflement des ganglions lymphatiques chez la maladie de Pfeiffer lorsque les virus envahissent en grand nombre les ganglions lymphatiques de tout le corps. Il arrive que des maladies rhumatismales ou une sarcoïdose soit la cause d’un gonflement des ganglions lymphatiques à différents endroits du corps. En cas de sarcoïdose, il s’agit d’une maladie inflammatoire n’ayant aucune infection à la base.

Symptômes

  • Les ganglions sont palpables et mobiles, souvent mous et, en règle générale, douloureux à la palpation. On les perçoit le mieux sur le côté ou à l’arrière du cou, sous l’angle de la mâchoire et dans le pli de l’aine.
  • Des rayures dues aux vaisseaux lymphatiques rougis („lignes rouges sous la peau“), le gonflement localisé des ganglions lymphatiques ainsi que des tissus environnants se manifestent dans le cas d’une infection ayant son origine à la surface de la peau. De tels symptômes sont un signal d’alarme (voir le «Quand faut-il consulter»).
  • Dans le pli de l’aine, après une maladie infectieuse, les gonflements indolores, bénins des ganglions lymphatiques peuvent persister la vie durant, surtout chez les femmes très sveltes.

Que peut-on faire? – Prévenir

Il est possible de prévenir partiellement les infections, (pour plus de précision, voir les différentes infections), mais pas les augmentations de volume des ganglions lymphatiques. Le volume des ganglions régresse avec la disparition de l’infection.

Quand faut-il consulter?

En cas de maladies infectieuses bénignes, la visite médicale n’est pas nécessaire, mais elle est indiquée dans les cas suivants:

  • Après une infection à la main ou à la jambe: Lors d’un gonflement des ganglions lymphatiques dans le creux du coude, dans le creux de l’aisselle ou dans le pli de l’aine, lorsque des traits rouges apparaissent sur l’avant-bras ou sur la jambe, il y a danger de septicémie.
  • Lorsque les gonflements récents ne régressent pas au bout de 1 à 2 semaines mais augmentent au contraire.
  • Lors de gonflements de ganglions lymphatiques sans cause apparente, surtout si les ganglions sont durs, indolores ou collés à leur environnement.

Diagnostic

Lorsque la cause de l’augmentation du volume des ganglions lymphatiques n’est pas clairement élucidée et que l’on soupçonne un cancer, il faut procéder à une „biopsie“. Elle consiste à enlever un ganglion lymphatique pour le soumettre à un examen histologique (examen au microscope).

Thérapie

Le traitement en cas d’augmentation du volume des ganglions lymphatiques, due à une infection, consiste à combattre les agents pathogènes, si cela est nécessaire et possible ou encore de traiter les symptômes comme la fièvre, les maux de gorge, la toux, etc. L’augmentation du volume des ganglions lymphatiques disparaît spontanément lorsque l’organisme réussit à se défendre contre l’infection. Le traitement en cas de septicémie: voir chez le lien.


Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.