0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Brûlures d’estomac, Aigreurs d’estomac et reflux gastro-oesophagien

Brûlures ou aigreurs d'estomac sont la conséquence d'une irritation des muqueuses de l'estomac et/ou de l’oesophage. Des douleurs apparaissent derrière le sternum et dans la région de l'estomac qui sont souvent liées à des renvois acides. La muqueuse de l’oesophage s’enflamme lorsque le contenu de l'estomac remonte à plusieurs reprises dans cet organe.

Introduction

Les brûlures ou aigreurs d'estomac apparaissent derrière le sternum ou au niveau de l'estomac et sont dues à une irritation des muqueuses de l'estomac et d’oesophage. Elles sont souvent accompagnées de renvois acides. Beaucoup d'adultes en sont occasionnellement victimes. La salive provenant de la cavité buccale peut neutraliser de petites quantités de suc gastrique. un traitement médical n'est dans la majorité des cas pas nécessaire ou seulement dans un temps limité.

Par une remontée répétée de contenu de l'estomac dans l'oesophage, une inflammation de la muqueuse de l’oesophage ou oesophagite peut devenir chronique. Si elle persiste pendant des années, des complications sont possibles comme un resserrement, des ulcères ou plus rarement des dégénérescences cancéreuses.

62-hiatu

Terminologie

Diaphragme:

C’est une plaque de muscles et tendons bombée de façon transversale, située au milieu du tronc et qui sépare la cage thoracique et la cavité abdominale. Il présente des ouvertures pour des organes qui descendent de la cage thoracique dans l'abdomen. C'est ainsi que l'oesophage traverse le diaphragme par une fissure appelée hiatus. Les grandes voies sanguines (aorte et veine cave inférieure) tout comme les voies nerveuses ont ainsi chacune leur propre conduit.

Paraoesophagien:

du grec ancien παρά, para, qui signifie «à côté de, qui passe devant». Ici: qui se trouve à côté de l’oesophage.

Hiatus:

Percée dans le diaphragme pour le passage de l‘oesophage. En latin hiatus, ouverture, fente.

Reflux:

Remontée de sucs gastriques aigres dans l'oesophage qui provoque une inflammation (oesophagite).

Causes

A l'origine des maux et brûlures d'estomac on peut trouver

  • Insuffisance (faiblesse) du sphincter œsophagien inférieur. C’est la cause la plus fréquente de maladie du reflux et d’aigreurs d’estomac. Pour des raisons non encore élucidées, ce sphincter se relâche en dehors de l’acte de déglutition et la pression de fermeture du muscle est globalement trop faible, de sorte que le contenu gastrique peut refluer dans l’œsophage et y provoquer des aigreurs.
  • Production accrue d’acide par l’estomac et hyperacidité gastrique. Un reflux de ce contenu gastrique agressif dans l’œsophage provoque également des brûlures épigastriques.
  • Accroissement ou baisse de la production de mucus gastrique protecteur, l’un et l’autre suivis d’une inflammation (gastrite). Ces cas peuvent être déclenchés par la consommation de boissons ou d’aliments inadéquats (mets très épicés).
  • Pression accrue dans l'estomac (par un passage retardé de la nourriture) ou dans l'ensemble de la région abdominale. La conséquence est une remontée ou un reflux de suc gastrique acide dans l’oesophage. Celui-ci est particulièrement sensible car – au contraire de l'estomac – il ne possède pas de résistance spécifique aux acides et la muqueuse s'enflamme. Une position courbée du corps et d’autres facteurs mécaniques (voir plus loin) favorisent le reflux de suc gastrique et ainsi des renvois acides.
    Des problèmes de reflux peuvent également surgir après un traitement chirurgical de l’achalasie.
  • Fermeture insuffisante entre estomac et l’oesophage par exemple lors d’une hernie diaphragmatique. Elle a pour conséquence des manifestations répétées de reflux et de cette façon une inflammation de l’oesophage.
  • Le stress psychique peut avoir un effet négatif sur le sphincter inférieur et favoriser ainsi les renvois acides chez les personnes prédisposées.

Facteurs défavorables

Maladies

  • Inflammation de l'estomac par des bactéries et toxines bactériennes. La bactérie Helicobacter pylori cause des inflammations chroniques, occasionnellement aigües de la muqueuse, similaires à l'apparition d'ulcères de l'estomac.
  • Ulcère de l'estomac et du duodénum, calculs biliaires.
  • Maladies rhumatismales comme la polyarthrite et la Sclérodermie.
  • Excès d'acides dans l'estomac: certaines tumeurs rares du pancréas déclenchent une production accrue d'acide gastrique par voie hormonale (syndrome Zollinger-Ellison).

Aliments et stimulants, médicaments

Exemples de substances irritantes qui favorisent les renvois acides:

  • Alcool et nicotine.
  • Epices fortes ou aliments épicés, repas copieux ou très gras, particulièrement peu avant d'aller se coucher.
  • Jus de fruits, boissons glacées, fortement acides ou riches en acide carbonique et très sucrées.
  • Médicaments, en particulier certains contre l'hypertension artérielle ou l'angine de poitrine, ainsi que l'aspirine, en plus des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (antirhumatismaux), des calmants et certains sédatifs etc.

Facteurs mécaniques

Ils exercent une pression sur l'estomac et pressent le contenu de l'estomac vers le haut.

  • S'allonger à plat ou activité sportive juste après le repas.
  • Position courbée du corps et activités avec le dos courbé, portage de lourdes charges.
  • Rester longtemps assis dans une position incommode, pas droite ainsi que des habits qui, comprimant la taille, compressent les organes de la cavité abdominale.
  • Adiposité.
  • Grossesse.
  • Perturbations de l'évacuation de l'estomac: Un rétrécissement de la sortie de l'estomac conduit à une surtension ou un trop-plein de l'estomac dont le contenu s'échappe alors vers le haut. De telles situations sont rares aujourd'hui. Elles se manifestent ou plutôt se manifestaient en cas de cancer de l'estomac et de rétrécissement inflammatoire de la sortie de l'estomac à la suite d'un ulcère au duodénum.

Autres

Problèmes psychiques, stress: L'estomac est depuis longtemps la cible connue pour des problèmes psychiques. Par le stress, la peur ou le souci, on peut arriver à une production accrue d'acide gastrique comme à un ralentissement de la vidange gastrique vers le bas.

Symptômes de la maladie du reflux

  • Brûlures et douleurs derrière le sternum ou dans la région de l'estomac, particulièrement après des repas ou en position allongée.
  • Nausées, renvois acides, vomissements qui peuvent aussi être sanguinolents.
  • Douleurs de déglutition et de l'estomac au caractère éventuellement de coliques avec irradiation derrière le sternum et dans le dos.
  • Remontée de restes (reflux).

Ce qu'on peut faire

Les recommandations suivantes correspondent à celles qui sont valables aussi en cas de hernie hiatale et oesophagite.

  • Nourriture pauvre en graisses, prise de nourriture régulière, plutôt de petites portions, dernier repas 3 à 4 heures avant d'aller se coucher.
  • Retour à la normale en poids.
  • Dormir avec la partie supérieure du corps surélevé, de préférence sur le côté droit.
  • Eviter des mets et boissons provoquant de fortes poussées acides ainsi que des plats sucrés, en particulier le chocolat, de même que le café et l'alcool.
  • Ne pas fumer. Une forte consommation de tabac favorise des inflammations chroniques de l’oesophage et de l’estomac.
  • Remplacer les médicaments qui stimulent la production d'acide gastrique. De nombreux médicaments antirhumatismaux ou antidouleurs appartiennent à cette catégorie.
    Si on ne peut pas renoncer à un médicament précis, il reste la possibilité de freiner la production d'acide dans l'estomac avec certains médicaments. On peut se les procurer, pour partie sans ordonnance. Leurs effets secondaires doivent cependant être pris en considération.
  • Neutraliser les excès d'acide de l'estomac. Comme recette familiale on utilise le lait froid, l'estragon, le fenouil et les amandes.

Quand faut-il consulter?

En cas d'aigreurs d'estomac fréquentes, il est recommandé de consulter un médecin, en particulier quand se manifestent simultanément des douleurs de déglutition, des douleurs aux poumons ou au coeur, des mélanges de sang à la salive ou au crachat, des signes d'anémie ou une perte de poids inexplicable.

Diagnostic

Pour une investigation précise, on utilise une endoscopie de l’estomac et de l’oesophage qu'on peut éventuellement compléter par une mesure de la pression de l’oesophage (manométrie).

Thérapie

Le traitement initial se fait par médicaments qui bloquent dans une large mesure la formation de surplus d'acide gastrique (inhibiteurs de la pompe à protons).

En cas de hernie diaphragmatique et d’oesophagite chronique, il existe des procédés chirurgicaux anti-reflux. La voie d’abord de référence est mini-invasive (par la laparoscopie).

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler, Dr. méd. H. Ganguillet
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.