0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Otite moyenne

L’otite moyenne aiguë est provoquée la plupart du temps par des bactéries formant du pus, plus rarement par des virus. La maladie peut se manifester à tout âge. Elle touche souvent les enfants et les petits enfants au moment ou après des maladies comme la rougeole, la scarlatine, la grippe ou simplement les refroidissements.

En cas d’inflammation, la muqueuse de ce passage enfle et le mucus et les sécrétions stagnent dans l’oreille moyenne, les osselets ne peuvent plus se mouvoir librement et l’audition est entravée.

58b-oreille

Anatomie et fonction de l’oreille

L’oreille comprend trois parties (illustration): l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne. L’oreille externe est séparée de l’oreille moyenne par le tympan. Trois osselets situés dans l’oreille moyenne remplie d’air transmettent les vibrations du tympan vers l’oreille interne (canal semi-circulaire et cochlée ou limaçon). C’est là que s’opère la transformation des ondes sonores en impulsions nerveuses transmises au cerveau.
L’oreille moyenne communique avec l’arrière-bouche et la région du pharynx par un corridor étroit, la trompe d’Eustache. Aussi longtemps que ce passage est libre, le mucus et les autres sécrétions peuvent s’écouler, l’oreille moyenne est remplie d’air et les osselets peuvent se mouvoir librement.

Causes et facteurs de risque

Ce sont différentes bactéries qui en sont à l’origine. Elles parviennent en transitant par la cavité du rhinopharynx dans l’oreille moyenne où elles provoquent une inflammation purulente. Ce sont souvent des infections virales précédentes qui préparent la voie aux agents pathogènes. Il s’agit surtout de la grippe et des refroidissements avec de rhume. La rougeole et la scarlatine sont des causes plus rares.
Une respiration difficile par le nez (polypes du nez) et le grossissement des amygdales favorisent l’apparition d’une otite moyenne.
Des otites moyennes ont été observées chez des nourrissons et de petits enfants qui ont été souvent exposés à la fumée du tabac.

Le tableau clinique

  • Elément typique, le mal aux oreilles violent et une pression douloureuse au-dessus et derrière l’oreille, parfois accompagnée de bourdonnements d’oreille et d’une audition réduite.
  • Fièvre, forte fièvre chez les petits enfants.
  • Manque d’appétit, nausées, vomissements et diarrhée.
  • Au bout de 3 à 8 jours, il se produit habituellement une perforation spontanée du tympan suivie d’un écoulement purulent parfois sanguinolent permettant de vider l’oreille et de faire baisser la fièvre.
    Au cours du processus de guérison, la déchirure du tympan se referme la plupart du temps sans complications.

Complications

La méningite ou l’extension de l’inflammation aux tissus voisins, parfois aux os du crâne.

Que peut-on faire? – Prévenir

  • Compresse d’oignon: couper les oignons en fines rondelles, les envelopper dans un tissu fin, les réchauffer, les écraser légèrement avant d’appliquer le tout sur l’oreille endolorie tout en ménageant la possibilité au pus de s’écouler. Au lieu d’oignons, on peut aussi utiliser des pommes de terre cuites après les avoir quelque peu rafraîchies. Posologie: plusieurs fois par jour, durant une demi-heure environ.
  • Boire beaucoup; repos au lit.
  • Pour baisser la fièvre: enveloppements frais des mollets, chaussons imbibés de vinaigre. Au début, la température ne devrait pas être seulement un peu plus basse que la température du corps du moment. A chaque application de l’enveloppement ou des chaussons, on peut diminuer quelque peu la température.
  • Si nécessaire, prendre des médicaments fébrifuges (antipyrétiques) ou des antalgiques légers.
  • Ne pas fréquenter les piscines en cas de refroidissement.
  • Le traitement rapide des infections bactériennes des voies respiratoires supérieures diminue la probabilité de l’apparition d’une otite moyenne.
  • Pendant l’otite moyenne, il ne faudrait pas utiliser les gouttes à instiller dans l’oreille ou des boules d’ouate fermant le conduit auditif. A cause du manque d’aération, elles favorisent l’infection et empêchent le pus de s’écouler.

Quand faut-il consulter?

Il faut consulter le médecin en cas d’otite moyenne aiguë. Si les petits enfants ont le rhume et une forte fièvre, il faut penser à l’otite moyenne, si les enfants se touchent souvent l’oreille, car c’est le signe d’une affection probable de l’oreille.

Il faut appeler le médecin d’urgence suite aux signes alarmants suivants:

  • Forte fièvre persistante (plus de 3 jours).
  • Ecoulement persistant depuis l’oreille qui dure plus de 3 jours.
  • Réapparition des troubles après une brève amélioration ou persistance des symptômes durant plus d’une semaine.
  • Douleurs et enflure derrière l’oreille.
  • Troubles de la conscience ou convulsions.
  • Paralysie dans le visage, raideur de la nuque.

Même si les douleurs sont violentes, l’inflammation aiguë guérit en principe sans laisser de séquelles suite à une thérapie appropriée. En cas de complications le recours aux antibiotiques est nécessaire.

La paracentèse qui consiste à pratiquer une ouverture dans le tympan afin de permettre au pus de s’écouler est rarement nécessaire. Les évolutions chroniques faisant suite à une otite moyenne aiguë exigent parfois une thérapie chirurgicale. A cet effet, on introduit un petit tube dans l’oreille afin d’améliorer l’aération de l’oreille moyenne.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.