0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Myome utérin, Fibrome utérin

Le myome est la tumeur bénigne la plus fréquente qui affecte l’utérus. Il se compose de fibres musculaires et peut former un ou plusieurs noeuds. Souvent ces nodules ne se manifestent pas. Quand des symptômes apparaissent, il s'agit dans la plupart des cas de troubles du cycle menstruel.

Introduction

Le myome est la tumeur bénigne la plus fréquente qui affecte l’utérus. Malgré la désignation de „bénigne“, il existe de nombreuses affections et troubles de la santé dus aux myomes. Ces tumeurs se forment dans la musculature de l’utérus. Quelque part dans cet organe se forme une nodosité à fibres lisses bien délimitée (illustration) qui se développent dans la cavité utérine, dans la paroi de l’utérus ou à sa surface. Il peut se former plusieurs nodules, dans un grand nombre de cas, il s’agit d’un „utérus myomatosus“.

29-uteru
80-myome

Les causes

Les causes ne sont pas toutes très claires. Voici quelques repères:

  • Les hormones féminines, les oestrogènes, stimulent la croissance des myomes, mais après la ménopause la production d’oestrogènes diminue fortement, et il arrive souvent que les tumeurs se rétrécissent.
  • Il existe une fréquence accrue dans certaines familles.
  • Les femmes sans enfant et souffrant d’une surcharge pondérale courent un plus grand risque.

Le tableau clinique

On estime qu’un cinquième des femmes de plus de 40 ans ont des myomes plus ou moins grands dans leur utérus, qui ne provoquent la plupart du temps pas de problèmes et ne sont souvent pas découverts ou seulement par hasard.

Quand les symptômes apparaissent, il s’agit de:

  • Troubles du cycle menstruel: Les troubles du cycle menstruel occupent le premier plan. Les règles sont d’ordinaire plus abondantes et/ou durent plus longtemps, souvent accompagnées de crampes douloureuses. Il peut aussi se produire des saignements entre les règles. Les saignements plus abondants et prolongés ont parfois comme séquelle une anémie due au manque de fer.
  • Pression dans l’abdomen: Sensation de corps étranger dans l’abdomen, douleurs sourdes ou accompagnées de crampes pouvant irradier dans le dos et causer des douleurs pendant les rapports sexuels. Il peut se produire des troubles urinaires comme des envies de miction plus fréquentes, dues à la pression exercée sur la vessie, de la constipation due à la pression exercée sur le colon.
  • Infections répétées des voies urinaires.
  • Troubles de la fertilité: Selon la position et la modification de la forme de l’utérus chez les femmes jeunes, la probabilité d’une conception est réduite et le risque d’une fausse couche augmenté. Dans la plupart des cas, les petits myomes ne représentent pas un problème pour une naissance, mais, selon leur localisation, les myomes volumineux font obstacle à une naissance et il faut souvent procéder à une césarienne.
  • Une dégénérescence cancéreuse est possible, mais très rare.

Que peut-on faire? – Prévenir

Les compresses humides et tièdes peuvent soulager les crampes et les troubles de la menstruation.
Il n’est pas possible de donner des conseils ou des recommandations de prophylaxie, car les causes des myomes ne sont pas connues dans le détail. Éviter la surcharge pondérale peut diminuer le risque.

Quand faut-il consulter?

Un myome qui ne provoque pas de symptômes est souvent découvert au hasard d’un examen gynécologique de routine. Il n’exige en règle générale pas de traitement spécial, mais doit être surveillé.

Lorsque des troubles et des saignements se produisent après la ménopause, il est nécessaire de se faire examiner par le médecin, afin d’exclure également un cancer de l’utérus qui pourrait se cacher derrière un myome.

Diagnostic

On utilise les ultrasons ou la tomographie à résonance magnétique (TRM) pour compléter le diagnostic. Avant toute thérapie, on procède habituellement à un curetage en soumettant le matériel ainsi enlevé à un examen histologique (étude au microscope des tissus très fins) pour y déceler d’éventuelles cellules dégénérées ou anormales.

Thérapie

Pour le traitement, on utilise selon l’âge de la femme, son éventuel désir d’enfant, la taille et la localisation du myome, les méthodes suivantes:

  • Préparations à base d’hormones, capables d’améliorer les troubles subjectifs, mais incapables de faire disparaître complètement les myomes.
  • L’ablation des myomes isolés par intervention chirurgicale, parfois ablation de l’utérus tout entier (hystérectomie). Selon leur localisation, il faudra procéder à une incision du ventre, il est parfois possible d’y accéder par le vagin (hystérectomie vaginale). Dans certains cas particuliers, l’intervention peut se combiner avec une coelioscopie et une intervention vaginale.
  • Hystéroscopie: Elle sert à découvrir, parfois à enlever les myomes dans la cavité utérine.
  • Dans certains cas, les myomes peuvent se rétrécir grâce à l’obturation de l’artère qui les nourrit. Pour obturer l’artère, on y introduit depuis l’aine un cathéter avant d’y injecter des particules de polyvinyle („embolisation“).

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.