0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Maladies parodontales, Parodontite, Gingivite

Tous ces termes se rapportent aux affections de l'appareil dentaire, ce qu'on appelle le parodonte. Font partie du parodonte, en dehors de l'os alvéolaire qui entoure la dent, le cément qui recouvre la racine dentaire, la peau de la racine et la gencive (voir ill. a). Le cément de la racine est une substance ressemblant à celle des os qui assure la fixation de la dent sur l'os maxillaire.

Une parodontite est une inflammation aiguë ou chronique qui évolue par crises successives en entraînant avec le temps la destruction de la gencive (voir ill. b). Si elle attaque la racine dentaire, elle peut y provoquer un abcès. Il arrive que le patient perde des dents. La parodontite est une affection très fréquente, plus de la moitié de la population en souffre au moins une fois au cours d’une vie, du moins de manière passagère.

La parodontite ne se limite pas dans tous les cas à l'appareil de soutien de la dent, elle peut devenir le foyer de bactéries qui vont se disséminer dans l'organisme et devenir une source de septicémie, surtout en cas de faiblesse immunitaire.


127_zahn_gesund_a
128_zahn_parodontitis_b

Terminologie

Parodontite:

Terme générique de toutes les affections inflammatoires de la gencive et de l'appareil dentaire (parodonte). Le suffixe «-tite» signifie inflammation.

Parodontose:

Ce terme moins utilisé de nos jours est synonyme de parodontite et s'est surtout maintenu dans le langage courant.

Gingivite:

Inflammation aiguë ou chronique de la gencive; elle peut se manifester seule ou dans le cadre d'une parodontite. Le mot latin „gingiva“ signifie gencive.

Causes et facteurs de risque

Ce sont des bactéries et de nombreuses autres influences qui jouent un rôle déterminant dans l'apparition d'une parodontite. Les causes et les facteurs qui favorisent son apparition sont:

  • Une forte multiplication des bactéries suite à une mauvaise hygiène de la bouche. Il se produit de la plaque dentaire et des poches dans la gencive dans lesquelles les bactéries continuent à se reproduire, surtout celles qui ne font pas partie de la flore buccale normale.
  • Des effets mécaniques dus par exemple à une mauvaise assise des prothèses dentaire.
  • Des maladies générales: diabète, les affections du foie et des intestins, la leucémie (cancer du sang), le SIDA, le syndrome de Down et plus généralement la faiblesse immunitaire.
  • Le manque en vitamine C. Chez les anciens marins, la parodontite était connue sous le nom de scorbut; dans les pays développés, une carence en vitamine durant des mois ne devrait plus jouer de rôle déterminant.
  • La période de la grossesse suite au relâchement des tissus causé par les hormones.
  • La nicotine et l'alcool.
  • Un âge avancé.
  • Une prédisposition génétique: elle peut provoquer très tôt une parodontite agressive. Elle fait l'objet d'études scientifiques. (Étude européenne de la parodontite génétique)

Le tableau clinique

L'inflammation de la gencive peut déjà faire son apparition chez des enfants de moins de 10 ans et atteint son pic de fréquence entre 11 et 13 ans, selon une étude effectuée en Suisse. La forme la plus grave de la gingivite agressive et de la parodontite ne se rencontre pratiquement que chez les jeunes adultes. Non traitées, ces dernières provoquent rapidement une destruction de la partie osseuse et à une perte de dents prématurée.

Suivant la cause, ce sont des modifications de la gencive, des douleurs et des dents déchaussées qui caractérisent l'affection. Il s'agit en particulier de:

  • Gonflement, rougeur, formation de crevasses et tendance aux saignements de la gencive (gingivite).
  • Mauvaise haleine, goût amer dans la bouche.
  • Gonflement de la gencive ou destruction de cette dernière avec libération du collet des dents.
  • Collets dénudés douloureux, sensibilité à l'air froid et aux boissons.
  • Foyers de pus dans les poches de la gencive, infection qui s'attaque aux collets et aux racines, formation de caries.
  • Fonte de l’os et relâchement des dents. C'est surtout l'inflammation chronique qui représente un grave danger pour la conservation des dents.

Que peut-on faire? – Prévenir

Comme pour le traitement des caries, de nombreuses mesures sont possibles pour combattre la maladie parodontale; la prophylaxie exige également une attention de toute une vie. Les mesures d’hygiène sont particulièrement importantes pour éviter une évolution chronique. Cela signifie en clair qu’il faut veiller à:

  • Une hygiène des dents impeccable: un bon brossage des dents, nettoyage des interstices à l’aide d’un fil dentaire ou de petites brosses inter-dentales – pour plus de détails, voir sous caries.
  • Des contrôles réguliers chez le dentiste, détartrage au moins une à deux fois par an. Le tartre ne se forme pas à la même vitesse et de manière uniforme chez toutes les personnes.
  • En cas d’inflammation aiguë: rincer la bouche à l’aide de solutions désinfectantes et anti-inflammatoires comme la tisane de sauge ou de camomille, les solutions à base d’iode ou d’héxétidine, disponibles en pharmacie.
  • Ne consommer que modérément le sucre et les aliments sucrés.
  • Traiter les affections locales en suivant les instructions du dentiste.

Quand faut-il consulter?

Tout processus maladif concernant les gencives nécessite une visite médicale. Le saignement répété des gencives est à prendre au sérieux, car il peut signaler d’autres maladies.

Le traitement de la maladie parodontale et l’instruction du patient devraient commencer le plus tôt possible afin d’éviter la perte des dents. Le dentiste ou l'hygiéniste dentale nettoiera les poches de la gencive, éloignera la plaque dentaire, polira les dents tout en donnant des conseils d’hygiène dentaire. Il examinera aussi la cause de la parodontite que devra traiter le médecin de famille.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.