0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
Lu-Ve 8-18 heures  
 
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Rhumatismes, Maladies rhumatismales

Le rhumatisme comprend les maladies inflammatoires et dégénérative de l’appareil locomoteur, y compris du squelette du tronc. Ces maladies touchent les os et les articulations, les muscles et les structures de tissu conjonctif, dont celles de la peau, des yeux et des organes internes comme les parois vasculaires ou les valvules cardiaques.

Terminologie

Arthrite:

Inflammation d’une articulation, parfois provoquée par une réaction auto-immune ou en liaison avec une infection virale ou bactérienne. Le passage vers l’arthrose peut se faire de manière ininterrompue.

Arthrose:

Processus douloureux et destructeur qui consiste dans l’usure d’une articulation, qui fait suite à un accident, une arthrite ou une déformation congénitale.

Collagénose:

Affection généralisée du système tissulaire conjonctif principalement provoqué par des processus auto-immuns ou immunologiques.

 

Cortisone:

cette hormone est naturellement produite par le cortex des glandes surrénales Utilisée comme médicament sous différentes variantes chimiques, elle possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Les inconvénients d’une utilisation prolongée et/ou à haute dose sont: diminution des défenses anti-infectieuses, ostéoporose, modifications cutanées, prise de poids, visage lunaire, hausse du glucose sanguin et de la tension artérielle.

Dégénératif:

Qui est provoqué par des processus d’usure.

Médicaments antirhumatismaux:

Médicaments servant à soulager les douleurs et à inhiber l’inflammation, particulièrement utilisés en cas d’affections rhumatismales. ARNS signifie antirhumatismaux non stéroïdes, c’est-à-dire sans cortisone.

Maladie auto-immune:

Elle se manifeste quand le système immunitaire endommage des tissus de son propre organisme. Il se forme ce qu’on appelle des auto-anticorps.

Tissu conjonctif:

Il représente „le soutien“ du corps, car il est présent dans tous les organes. Le tissu conjonctif comprend des cellules et une substance de base constituée de protéines, de composés à base d’hydrates de carbone et de différents types de fibres – selon le type de tissu conjonctif.

Polyarthrite:

Maladie affectant de nombreuses articulations. Le préfixe grec πολύ-, poly- signifie „beaucoup“ ou „multiple“.

Rhumatisme:

Provenant du grec ρεύμα (rheuma) qui signifie flux, écoulement.

Rhumatismes des parties molles:

Processus inflammatoires et/ou signes d’usure pouvant pratiquement se manifester sur toutes les structures conjonctives, sur la peau, le cartilage, les nerfs, les vaisseaux sanguins, les valvules cardiaques, les cicatrices, les tendons et les muscles.

Spondylarthrose:

Modifications dégénératives des vertèbres surtout de leurs articulations.

Spondylite:

Inflammation d’une vertèbre du rachis, du mot grec σπόνδυλος (Spondylos) la vertèbre. Le suffixe „-ite“ signifie généralement inflammation.

Syndrome:

Ensemble de symptômes typiques pour une certaine maladie.

Vasculite (angéite):

Processus inflammatoires dans les parois des petits et/ou grands vaisseaux sanguins. Elle s’accompagne souvent de douleurs musculaires, de maux de tête et d’autres troubles. Dérivé du latin vasculum, le vaisseau sanguin. Le suffixe „-ite“ signifie généralement inflammation.

Bref aperçu

Le terme de rhumatisme est un terme générique qui regroupe en règle générale les affections de l’appareil locomoteur (bras, jambes) et du squelette du tronc (rachis, thorax, ceinture pelvienne). Les structures concernées sont composées en grande partie de tissus conjonctifs. En dehors des os et des articulations, d’autres structures de tissu conjonctif de la peau, des yeux et d’organes internes comme les parois des vaisseaux sanguins ou les valvules cardiaques ainsi que les muscles peuvent présenter des modifications pathologiques.

Selon le lieu de la manifestation, on utilise des termes plus précis, par exemple: rhumatismes articulaires, rhumatismes des parties molles, affections rhumatismales des muscles et des vaisseaux sanguins, etc.

Le médecin grec Hippocrate a décrit aux environs de 400 avant J.C. les symptômes des rhumatismes en essayant de les expliquer. L’expression „rhumatisme“ a été inventée au 16e siècle et ce n’est qu’au 17e siècle que les premières maladies rhumatismales et leurs causes ont été étudiées de plus près.

On suppose qu’environ 30% de tous les troubles de la santé relèvent de maladies rhumatismales; les coûts et les frais subséquents (invalidité) sont énormes. Les affections rhumatismales ont de ce fait une importance non négligeable au point de vue de l’économie politique.

Les rhumatismes ne sont nullement réservés aux personnes d’un certain âge. Il existe des affections rhumatismales qui se manifestent dès l’enfance, en particulier l'arthrite juvénile et la fièvre rhumatismale. La polyarthrite chronique par exemple atteint son pic de fréquence vers les 45 ans, les arthroses sont les plus fréquentes au cours de la deuxième moitié de la vie.

Les maladies rhumatismales comprennent, d’après la classification internationale, environ 100, selon un point de vue plus large, environ 400 manifestations pathologiques, ayant souvent des causes, des symptômes et des évolutions similaires. De ce fait, il existe différentes possibilités de classification qui ne connaît toujours pas d’uniformité. La classification suivante est usuelle:

Causes et facteurs de risque

De nombreux éléments sont comme par le passé sujets à discussion. Les maladies sont individuellement très différentes et leurs causes ne sont de loin pas les mêmes: processus inflammatoires aigus, processus d’usure dus à des efforts inégaux, usage maladroit et usure due à l’âge, troubles du métabolisme et alimentation erronée, avec du surpoids, réactions auto-immunes et processus infectieux, facteurs génétiques, mais aussi facteurs environnementaux. A cela s’ajoute que différentes causes peuvent conjuguer leurs effets, de sorte que la classification d’une affection rhumatismale représente parfois un véritable problème.

Principaux symptômes

  • Douleurs par ex. douleurs articulaires ou mal de dos et mouvements inhibés.
  • Déformation visible de certains secteurs du squelette, destruction des articulations.
  • Les symptômes qui ne sont pas en relation directe avec l’appareil locomoteur sont la fatigue, la difficulté à pouvoir se concentrer, les dépressions et les troubles du côlon, mais aussi des déficiences neurologiques ou des irritations comme la sensation d’engourdissement et les fourmillements; on constate parfois des modifications de la peau.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.