0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Fracture des côtes et fracture du sternum

La fracture d’une seule côte guérit généralement sans problèmes. Les fractures multiples ou en série résultent pour la plupart d’un traumatisme complexe. Les fractures sternales, plutôt rares, sont associées le plus souvent à des fractures costales.

Caractéristiques générales

  • Fracture de côte solitaire: Fracture d’une seule côte. Les personnes souffrant d’une fracture de côte solitaire n’ont souvent pas d’autres blessures.
  • Fractures de côtes en série: Les fractures de plusieurs côtes situées les unes à côté des autres. Ces fractures sont souvent accompagnées d’autres blessures.
  • Fracture multiple, fracture comminutive: La même côte présente plusieurs endroits fracturés. Les fractures multiples représentent un traumatisme grave qui doit être surveillé, car elles s’accompagnent souvent d’autres blessures.
  • Fractures de l’os sternal ou sternum sont en comparaison plutôt rares et la plupart du temps combinées avec des fractures costales.

Anatomie et processus de respiration

Les 12 paires de côtes sont des os plats, en forme d’arc, chacun étant attaché à l’arrière à une vertèbre et devant au sternum par des cartilages costaux. Cet ensemble constitue le gril costal qui forme avec les vertèbres et le sternum la cage thoracique. Lors d’une inspiration, le volume de la cage augmente ce qui permet l’aspiration de l’air. En expirant, les côtes s’affaissent et reprennent leur position initiale, le volume de la cage thoracique diminue et l’air est expulsé.

Les causes

Les traumatismes

Les fractures isolées (solitaires) sont provoquées par des chocs ou des coups, en particulier lorsqu’on heurte une arrête; les fractures en série ou les fractures comminutives sont provoquées la plupart du temps par un choc brutal exercé sur la cage thoracique ou sur tout le corps (chute depuis une hauteur, collision frontale ou latérale).
Un massage cardiaque peut représenter une force suffisante pour provoquer une fracture des côtes ou du sternum, surtout chez les patients plus âgés dont la cage thoracique est plus rigide et dont la structure osseuse et affaiblie (ostéoporose).

Fracture spontanée

Les côtes pathologiquement affaiblies, en cas d’ostéoporose ou de métastases osseuses par exemple, peuvent se casser suite à un accès de toux, sans qu’il y ait une influence extérieure.

Symptômes, séquelles et lésions concomitantes

  • Inhibition de la respiration due à la douleur: Les fractures des côtes et du sternum sont très douloureuses. La douleur au moment de respirer empêche la personne de respirer profondément ce qui augmente le risque de pneumonie. Une irritation des bronches est possible, mais le patient hésite à tousser à cause des douleurs.
  • Dyspnée: Elle ne se produit pas obligatoirement, en particulier en cas de fracture de côtes isolées, mais elle peut survenir dans les situations suivantes:
    • Perte de stabilité de la cage thoracique: En cas de fractures de côtes en série, surtout si une côte a subi plusieurs fractures (fractures comminutives), la respiration profonde est mécaniquement entravée et le volume d’air inspiré ou expiré est réduit, même si la douleur a été supprimée à l’aide de médicaments.
    • Accumulation de sang et d’air dans la cage: Si la plèvre ou la surface des poumons sont blessées par des fragments pointus d’une côte cassée, du sang et de l’air peuvent pénétrer dans la cage thoracique, il se forme un hémothorax ou pneumothorax, (la combinaison des deux est un hémopneumothorax). Les séquelles sont un collapsus pulmonaire avec diminution de l’échange des gaz (absorption d’oxygène et élimination du gaz carbonique) et le danger d’infection.
  • Lésions concomitantes: Il faut prêter au moins autant d’attention à tout ce qui se cache derrière une fracture de côte. Il est par exemple impossible de voir depuis l’extérieur les blessures des organes situés dans la cage thoracique, alors que ces dernières peuvent mettre la vie en danger. Si en plus le coeur ou d’importants vaisseaux sanguins sont atteints, par exemple suite à un choc frontal, il faut s’attendre à des symptômes venant du coeur et de la circulation sanguine (troubles du rythme cardiaque, insuffisance cardiaque aiguë, choc); il y a danger de mort.

Quand faut-il consulter?

La douleur violente due à une fracture de côte traumatique incite la plupart du temps la personne accidentée à se rendre spontanément chez le médecin. Un examen externe permet de lever le soupçon et la radiographie confirmera le diagnostic par la suite.
Il arrive que les fractures non déplacées et pathologiques (fractures spontanées) ne soient découvertes que plus tard, par hasard, lors d’un examen radiographique.

Pour la thérapie des fractures simples, il suffit souvent de prendre des analgésiques et d’appliquer un bandage élastique.

L’élément déterminant pour le traitement des fractures en série ou des fractures fragmentées est ce qui se passe à l’intérieur de la cage thoracique; pneumothorax, hémorragie, contusion du coeur, pneumonie. Les fractures en série instables, en particulier si les poumons et le coeur sont touchés, exigent une surveillance dans une station de soins intensifs. On y aspire le sang et l’air de la cage thoracique; si les poumons ne sont pas suffisamment ventilés, il est parfois nécessaire de recourir à un appareil de ventilation artificielle. Pour stabiliser les fractures en série ou les fractures comminutives, on utilise des plaques spéciales que l’on visse à la côte. L’opération permet de réduire la douleur et la durée de la ventilation artificielle.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.