0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Mal de dos, Douleurs dorsales

Les douleurs peuvent provenir de la colonne vertébrale ou rachis, des nerfs, des muscles dorsaux ou même d’un organe interne.Des douzaines de causes peuvent être incriminées. La caractéristique de la douleur permet de déceler la cause mais seulement de manière très limitée. Pour les douleurs dorsales chroniques, on utilise parfois le terme de „lombalgie“, pour les douleurs soudaines et aiguës plutôt le terme de „lumbago“.

Causes et vue d’ensemble

  • Les modifications dégénératives occupent une place toujours plus large avec l’augmentation de l’espérance de vie. Elles se manifestent sur différentes structures du dos, sur le corps des vertèbres, les articulations des vertèbres, les articulations du sacrum, les disques intervertébraux (disques intervertébraux). Les affections suivantes sont dues à des processus dégénératifs:
    • La hernie discale
      Le déplacement de certaines parties endommagées du disque intervertébral peut provoquer une compression des nerfs, accompagnée de douleurs irradiant dans la jambe.
    • Spondylarthrose, Spondylose
      Un rétrécissement et une perte d’élasticité des disques, dus à l’âge, entravent la motricité de manière parfois très douloureuse ; la colonne vertébrale se raccourcit et le patient devient de plus en plus petit. On voit apparaître sur les arrêtes des corps vertébraux des excroissances sous forme de dents et de boucles.
    • Il est plus rare que dans la région du rachis inférieur il se produise un rétrécissement du canal rachidien entraînant une compression de la moelle épinière dans son l’ensemble. Le terme médical est „sténose spinale“. 
  • Déformations musculaires suite à une paralysie.
  • L’ostéoporose chez les personnes âgées. L'ostéoporose) peut provoquer un effondrement spontané et douloureux d’un ou de plusieurs corps vertébraux ainsi qu’une déformation de la colonne vertébrale. Ce sont surtout les femmes qui courent ce danger.
  • Relâchement de la structure de la colonne vertébrale: Il s’ensuit un „glissement“ du disque  (supérieur) sur celui d’en dessous.
  • Une mise à contribution erronée de la colonne vertébrale peut relever d’une situation anatomique ou fonctionnelle, même chez des personnes encore jeunes:
    • Anatomique: Inégalité de longueur des jambes, anomalies des pieds, disposition, malformation congénitale des vertèbres, déformation par fracture, scoliose, dos plat, dos arrondi.
    • Fonctionnelle: place de travail mal aménagée, mauvais maintien du corps et mise à contribution erronée peuvent provoquer des tensions dans les épaules, la nuque et la musculature du dos. La position prise suite aux douleurs provoque à son tour une mauvaise mise à contribution du dos, ce qui engendre un véritable cycle infernal. C’est ainsi que la distorsion musculaire peut être une cause possible des douleurs, mais aussi la conséquence d’un état douloureux.
  • Processus inflammatoires des articulations vertébrales et des disques dans le cadre d’un psoriasis, d’une colite ulcéreuse, de la maladie Crohn, de la maladie de Bechterew.
  • Les affections d’organes internes pouvant être à l’origine de douleurs irradiantes sont entre autres les tumeurs des reins et du pancréas, les calculs biliaires ou les myomes et la descente ou le prolapsus de l’utérus, endométriose, douleurs de la menstruation d’origine gynécologique.
  • Tumeur des os vertébraux (métastases des os) ou de la moelle épinière.
  • Inflammation infectieuse des vertèbres (spondylite): Les maladies bactériennes sont aujourd’hui rarement à l’origine de douleurs dorsales. Dans le temps, on craignait que la colonne soit attaquée par la tuberculose, ce qui de nos jours ne se produit que rarement.

Signes caractéristiques de la douleur

  • Selon les mouvements: en cas de tension musculaire, de processus inflammatoires ou dégénératifs des articulations vertébrales ou des vertèbres.
  • Revenant périodiquement: en cas de maladie gynécologique.
  • Douleur provoquant un blocage, une impossibilité de bouger: „Le lumbago est une douleur soudaine ressentie dans la partie inférieure de la colonne vertébrale. Les personnes concernées ne peuvent plus bouger et sont obligées de prendre une position de ménagement. La cause peut être une hernie discale ou un blocage d’une articulation vertébrale. 
  • Irradiation vers les fesses ou la jambe: Compression d’un nerf. On la désigne du terme de „sciatalgie“ ou de „lombalgie“. Certaines racines nerveuses sont irritées ou comprimées. Si le nerf sciatique est concerné, la douleur irradie depuis le dos vers la jambe et jusque dans le pied. On assiste parfois à une paralysie partielle de la musculature (faiblesse à soulever le pied). Les douleurs augmentent souvent au moment de tousser, d’éternuer ou de pousser.
    Les signes de paralysie dans la région du petit bassin peuvent provoquer une impossibilité à vider la vessie ou le contraire, une incontinence urinaire et fécale.
  • Douleur durable, douleur nocturne: Processus inflammatoires, ostéoporose. Métastases osseuses, tumeurs d’organes internes.

Que peut-on faire?

Le mal de dos est la plupart du temps une affection à répétition ou chronique. La personne qui en souffre doit essayer plusieurs thérapies pour trouver celle qui lui fait du bien.

Quelques principes de base: Un procédé par application externe doit être immédiatement ressenti comme bienfaisant, que ce soit une application à chaud ou à froid, un massage ou des exercices physiques. L’augmentation de la douleur suite à une certaine thérapie n’est jamais positive. D’ailleurs les utilisations thérapeutiques ne sont adaptées que lorsqu’elles procurent en peu de temps une nette amélioration. 

  • La chaleur est en règle générale ressentie comme étant plus agréable que le froid. 
  • Pour combattre les tensions musculaires, la gymnastique peut être une aide appropriée, de même une position passagère de repos, le sauna, la natation, les massages et la chiropractie ou chiropraxie.
  • L’école du dos vous apprend des techniques de ménagement de votre dos, par exemple lorsque vous devez soulever ou porter des charges; la gymnastique du dos permet d’entraîner de manière ciblée les muscles qui maintiennent le tronc bien droit et le stabilisent. Cela concerne non seulement les muscles du dos, mais aussi ceux du thorax et de l’abdomen.
  • On peut soulager la colonne vertébrale en se couchant bien à plat tout en repliant les jambes et en les posant sur une caisse ou une chaise de telle sorte que, dans la hanche et dans les articulations du genou, vous ayez un angle de 90 degrés.
  • Des médicaments pour soulager les douleurs et les rhumatismes peuvent contribuer à rompre le cycle infernal des douleurs et des tensions.
  • On peut, dans certains cas isolés, essayer l’électrothérapie, l’acupuncture ainsi que d’autres procédés physiques.

Remède de famille en cas de douleur dorsale ou de douleurs dans la nuque:
Frictionner l’endroit douloureux avec de l’huile de la St Jean et la masser ou imbiber un linge d’huile de la St Jean et l’appliquer sur la partie endolorie, maintenir bien au chaud.

Quand faut-il consulter?

  • Lorsque vous ressentez pour la première fois de fortes douleurs dorsales et lorsque le caractère des affections se modifie.
  • La consultation devient indispensable lorsque vous remarquez des signes de dommages sur les nerfs comme des troubles de la sensation dans les jambes, une faiblesse musculaire, des problèmes de miction ou des problèmes au moment d’aller à la selle. Non traités, les dommages des nerfs dus à un accident de disque intervertébral peuvent s’aggraver jusqu’à la paralysie.
  • Les signes de paralysie dans la région du petit bassin (voir sous „signes caractéristiques des douleurs“) accompagnés de douleurs dorsales constituent un cas d’urgence.

Le médecin cherchera à déceler la cause, il va en particulier vérifier si les douleurs ne cachent pas une maladie d’organes internes ou une tumeur maligne. Il faudra à cet effet des examens radiographiques et des analyses du sang. Si les essais de thérapie de conservation n’ont pas apporté de soulagement, il existe aujourd’hui un grand nombre d’opérations que l’on peut utiliser avec succès pour soulager les douleurs dorsales d’origines diverses.

Prévenir

Rückenhaltung_6_7
  • Une musculature du dos bien entraînée stabilise la structure de la colonne vertébrale. Il faut également veiller à fortifier la musculature du thorax et de l’abdomen. Gymnastique et natation permettent de maintenir la motricité; de même qu’une bonne marche d’au moins 30 minutes par jour
  • Une manière correcte de soulever les charges réduit l’effort mécanique exigé des disques intervertébraux et du même coup leur usure. En soulevant une charge, il faut maintenir le dos bien droit, bouger tout le corps et les jambes, mais ne pas incurver la colonne vertébrale ni la tordre (illustration). En portant des charges, toujours veiller à les répartir de manière équilibrée sur les deux côtés du corps.
  • En cas de position assise prolongée pendant le travail: prendre une position neutre avec les coudes et les genoux à 90° (illustration). Le fait de garder tout le temps la même position sur la chaise de bureau représente un facteur de stress pour le disque intervertébral et provoque des tensions musculaires. Il est donc nécessaire de faire régulièrement des pauses en se levant et en faisant quelques exercices physiques légers.
  • Eviter la surcharge pondérale.
  • Les exercices physiques et une alimentation riche en calcium et en vitamine D permettent de combattre l’ostéoporose.

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.