0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
Lu-Ve 8-18 heures  
 
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Tétanos

Le tétanos est une maladie infectieuse dangereuse. Il se caractérise par une contracture prolongée des fibres musculaires et des crise convulsives.

Le tétanos est resté une maladie très répandue à travers le monde et il provoque dans les pays en voie de développement de nombreux décès – selon les estimations, ce sont plusieurs centaines de milliers de morts. Le tétanos est devenu très rare en Suisse grâce à la vaccination préventive généralisée. L’Office fédéral de la santé publique enregistre un à deux cas de tétanos par an pour l’ensemble du pays.

Il est typique que ces quelques cas se produisent suite à des lésions minimes pour lesquelles le patient n’avait nullement l’intention de consulter un médecin.

La mortalité associée au tétanos est généralement élevée, elle peut atteindre 60% dans les pays en voie de développement et se situe entre 20 st 50% dans le monde occidental. La perspective de guérison dépend essentiellement des possibilités de traitement intensif.

Terminologie

Anticorps:

Ils font partie du système immunitaire et défendent l’organisme contre les agents pathogènes, les toxines et autres substances étrangères. Ils sont formés à partir de combinaisons de protéines.

Injection de rappel:

Le système immunitaire dispose d’une „fonction mémoire“ qui se souvient d’une vaccination antérieure et la rend capable, après une injection de rappel, de produire en quelques heures de nouveau un nombre suffisant d’anticorps.

Période d'incubation:

La période entre le moment de la contamination par des agents pathogènes jusqu'à l'apparition des premiers symptômes.

Tétanos:

Le tétanos, est une maladie infectieuse provoquée par des bactéries qui pénètrent dans l’organisme humain depuis des plaies ouvertes. Les substances toxiques (toxine du tétanos), sécrétés par les agents pathogènes, se fixent sur les cellules nerveuses en y provoquant les crampes tant redoutées.

Toxine:

Substance toxique produite par des micro-organismes, plantes ou animaux.

Virulence:

Ce terme de l'infectiologie se rapporte à l’impétuosité selon laquelle un agent pathogène peut rendre un hôte (être humain ou animal, etc.) malade. Adjectif: virulent

Causes et facteurs de risque

L’agent pathogène du tétanos est une sorte de bacille (Clostridium tetani) qui vit sous forme de spores presque partout, surtout dans la terre des jardins et des cultures, dans le fumier, les égouts et dans l’intestin des mammifères, animaux et humains, mais aussi dans la poussière et dans le sable. Les spores du tétanos peuvent pénétrer dans l’organisme par la moindre petite plaie ou brûlure. Les bactéries (virulentes) apparaissent dans la profondeur de la plaie en provenance des spores. Mais les déclencheurs immédiats de la maladie ne sont pas les agents pathogènes eux-mêmes, mais une toxine qu’ils sécrètent (toxine du tétanos), qui se fixe sur les cellules nerveuses de la moelle épinière et le tronc cérébral où elle déclenche les contractures tant redoutées.

Le tableau clinique

  • Temps d’incubation: Selon le nombre des agents pathogènes du tétanos, de la vitesse et de l’ampleur de leur production de toxine, on voit apparaître, après un temps d’incubation de 7 à 21 jours (rarement seulement 3 jours, exceptionnellement jusqu’à 3 mois) tout d’abord des symptômes non spécifiques comme des maux de tête et des douleurs articulaires, des frissons, mais aussi de la transpiration et de la fatigue.
  • Raideur et contracture de la musculature: Lorsque la maladie se manifeste, le patient, tout en restant parfaitement conscient, ressent une raideur et une contracture de la musculature involontaire, d’abord dans la région des muscles de la mastication. Suite aux contractions douloureuses des muscles de la mâchoire et aux spasmes de la musculature du visage, l’expression du faciès prend un aspect particulier: yeux étonnés ou plissés, rire sardonique. Par la suite, les contractions atteignent la nuque et la musculature du dos et du ventre, et un peu moins les extrémités, bras et jambes. Une forte production de sécrétion peut entraîner une aspiration, la contraction des muscles respiratoires la mort par étouffement.
  • Crises de crampes: Provoqués par les moindres changements de l’environnement (lumière, bruit, courant d’air) mais aussi survenant de manière spontanée, en plus de contraction, le patient est l’objet de crises extrêmement douloureuses de contractures musculaires qui peuvent durer quelques secondes, mais aussi quelques minutes et se répéter à intervalles rapprochés. Ces crises sont si violentes que la respiration devient impossible. Le dos peut parfois se courber au point de provoquer parfois des fractures de vertèbres.

Quand faut-il consulter?

Prophylaxie par vaccination

La commission fédérale pour les questions de vaccination réactualise régulièrement le plan suisse de vaccination ou calendrier vaccinal en publiant des recommandations concernant le tétanos et les autres vaccinations.

  • La première vaccination contre le tétanos est administrée en règle générale par une injection combinée qui protège également contre la diphtérie et la coqueluche (vaccin DTP). Le plan de vaccination prévoit:
    • Pour les nourrissons, trois doses de DTP pour une immunisation de base („vaccination initiale“) à l’âge de 2, 4 et 6 mois.
    • Deux rappels jusqu’à l’âge de 7 ans.
    • On recommande une 6e vaccination pour la période d’âge de 11 à 15 ans.
    • Celle-ci est suivie d’un rappel à l’âge de 25, 45 et 65 ans. Passé l’âge de 65 ans, un nouveau rappel devrait être administré tous les 10 ans.
  • La vaccination contre le tétanos fait partie de celles que l’on supporte le mieux. Des réactions comme une rougeur de la peau localisée, une enflure et une légère douleur à l’endroit de l’injection, une légère augmentation de la température et d’autres symptômes ressemblant à ceux de la grippe sont plutôt rares. Les complications (allergie, affection des nerfs) ne se rencontrent que rarement dans les articles médicaux des spécialistes.
  • En cas de blessures – même minimes – pouvant provoquer le tétanos, on renouvelle la vaccination en règle générale (injection de rappel) si la dernière vaccination remonte à plus de 5 ans.

Thérapie

Le traitement d’un tétanos est effectué par une station de soins intensifs et comprend pour l’essentiel:
Une relaxation des muscles, une sédation (avec des calmants), le cas échéant, un traitement de la plaie, la ventilation artificielle et injection d’immunoglobuline de tétanique („antisérum“), une alimentation artificielle par infusion et sonde stomacale, l’administration d’antibiotiques. Ces derniers ne permettent pas de neutraliser les toxines, mais ils réduisent le nombre des bactéries qui produisent ces toxines.

Prévenir

  • Mettre des gants de protection lorsqu’on travaille au jardin ou que l’on effectue d’autres travaux, par ex. en faisant à la forêt ou à l’étable.
  • Les blessures doivent toujours être bien nettoyées avec un produit désinfectant.
  • Vaccinations: Contrôler régulièrement son carnet de vaccination. Il est recommandé de faire une vaccination de rappel tous les 20 ans, puis tous les 10 ans passé l’âge de 65 ans. Une protection vaccinale suffisante prévient efficacement la maladie.

Autres informations, adresses

  • Office fédéral de la santé publique (OFSP)
    3003 Berne
    Tél. 031 322 21 11
    www.bag.admin.ch
  • Office vétérinaire fédéral (OVT/BVET)
    3003 Berne
    Tél. 031 323 30 33
    www.bvet.ch

Auteurs: Dr méd. Ute Hopp, PD Dr méd. Jürg Baltensweiler, Dr méd. H. Ganguillet
Traduction: Gérard Gullung

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.