0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Intoxication et empoisonnement

Il y a intoxication quand des substances dangereuses parviennent dans l’organisme. C’est très souvent une question de quantité, car certaines substances chimiques sont parfaitement supportables lorsqu’elles ne sont pas absorbées ou respirées en quantités excessives (médicaments, alcools, huiles essentielles, même le sel de cuisine).

Au quotidien et dans les ménages, les substances toxiques pénètrent dans l’organisme par la bouche, l’estomac et les intestins, de manière inconsciente ou  intentionnelle: produits de nettoyage, diluants nitriques, insecticides, acides, médicaments. Ce sont aussi des feuilles ou des baies de nombreuses plantes et buissons comme l’if, le buisson ardent ou pyracanthe, le laurier-rose ou oléandre, l’étoile de Noël  ou euphorbe, la parisette, certains champignons et de nombreux autres végétaux. Le danger guette surtout les enfants.
Les intoxications dues aux gaz par ex. au mono- ou dioxyde de carbone (gaz d’échappement, fumée) ou aux gaz émis par le chlore (dans les piscines) sont plus rares. Les acides, les lessives et quelques produits phytosanitaires, les plantes et les amphibies peuvent provoquer des dommages cutanés, mais aussi pénétrer à travers la peau dans l’organisme. C’est une question d’appréciation pour savoir s’il faut considérer comme une   „intoxication“ les dommages cutanés dus au simple contact.

Symptômes multiples

Les séquelles pour la santé dépendent du genre de la substance nuisible et de sa quantité, mais aussi de l’âge, du poids corporel, de la durée de l’exposition et de la constitution générale de la personne concernée. Les signes de maladie sont de ce fait multiples et peuvent se manifester chez un être parfaitement sain comme suit:

  • Signes généraux: malaise, vomissements, diarrhée, maux de ventre.
  • Maux de tête, états d’excitation, crampes de la musculature des bras ou des jambes, paralysies, vertiges, perte de connaissance, syncope.
  • Symptômes de choc: frisson, sueurs froides, pâleur et parfois même arrêt de la respiration ou de la circulation sanguine.

Il faut avant tout penser à la possibilité d’une intoxication, sinon  il sera difficile d’interpréter correctement les symptômes. La situation sur place donnera encore les meilleures indications: emballages de tablettes ou autres produits chimiques, flacons ouverts, contact avec des plantes. Les symptômes peuvent varier selon la manière dont le produit à pu pénétrer dans l’organisme:

  • Gaz: leur inhalation peut endommager directement les voies respiratoires et les tissus pulmonaires et parvenir dans d’autres organes en empruntant les voies de la circulation sanguine. On constate de la dyspnée et un sentiment d’étouffer, suivi de crampes musculaires, de paralysie et de perte de connaissance.
  • Acides et lessives,  contact avec des poisons: Ils produisent des brûlures localisées sur la peau, dans le pharynx, dans l’oesophage, dans l’estomac et dans les intestins. Les muqueuses sont douloureuses, blanchâtres et enflées, la peau réagit par des rougeurs et des cloques.

Que peut-on faire ?

  • Organiser immédiatement les secours médicaux ou consulter le centre suisse d’information toxicologique (tél. 145, pour toute la Suisse).
    Il est déterminant de donner tout de suite les indications précises pour une aide efficace et bien ciblée.
    Se souvenir des „7 Q“
  •   entre-temps?
    .
Qui Qui est concerné? Age, poids?
Avec quoi Avec quel produit toxique?
Quantité Quelle quantité ou quelle concentration.
Quand A quel moment?
Quels symptômes Quels sont les symptômes?
Qu’est-ce qui a été fait entre-temps?
A quel endroit Quelle est la destination des secours? Indiquer le lieu.
  • Principes de base
    • Mettre les restes de poison et les emballages en lieu sûr et les donner au médecin secouriste.
    • Ne pas provoquer de vomissement, car les substances corrosives peuvent causer des lésions supplémentaires si elles pénètrent dans les voies respiratoires et les poumons ou irritent le pharynx. S’il s’agit d’inhalation de gaz d’essence ou de produits de lessive, les vomissements provoquent de la mousse et le patient risque d’étouffer.
    • Il n’en est pas de même si le patient a avalé des médicaments ou des morceaux de plantes non comestibles. S’il n’a pas perdu connaissance, il est possible de réduire la quantité de produit toxique en provoquant des vomissements. Le fait de boire de l’eau ou de la tisane peut aussi diminuer la concentration du produit toxique. Le charbon médicinal permet de lier les restes de poison, le lait par contre favorise l’absorption du poison et n’est donc pas recommandé.
    • Perte de connaissance: Mettre le patient en position latérale de sécurité stable.
  • Acides, lessives ou autres liquides agressifs: diluer les produits chimiques en buvant de l’eau ou de la tisane.
  • Après des brûlures sur la peau: rincer l’endroit blessé avec un maximum d’eau avant d’appliquer un bandage (brûlures, brûlures dues à l’eau chaude).
  • Après l’inhalation de gaz: mettre le patient à l’air pur, penser à se protéger soi-même.
Seitenlagerung

Autres informations et adresses

  • CSIT Centre Suisse d`information Toxicologique
    Secrétariat:
    Freiestrasse 16
    CH-8032 Zurich
    Tél. 044 251 66 66
    www.toxi.ch
  • Appel d’urgence Suisse: 145
    Appel d’urgence de l’étranger: +41 44 251 51 51

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.