0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Carence en vitamine B12

Forme clinique: Carence en cobalamine

La vitamine B12 est une vitamine essentielle pour la division cellulaire, la production de globules rouges (érythrocytes) et la fonction du système nerveux.

Le corps humain est incapable de la produire lui-même et dépend donc de sources externes suffisantes pour s’approvisionner en cette vitamine. La vitamine B12 se trouve surtout dans les aliments d’origine animale comme la viande (en particulier le foie), le poisson, le lait et les œufs.

Le corps humain stocke d’ordinaire env. 2 mg de vitamine B12 dans le foie, auxquels s’ajoutent encore 2 mg de réserve extra-hépatique. Cette quantité suffirait pour environ 3 ans si l’approvisionnement venait à s’interrompre. Les besoins journaliers s’élèvent à env. 5 microgrammes.

Il faut par conséquent plusieurs années d’apport déficitaire pour développer une carence en vitamine B12. Dans la plupart des cas, une carence en vitamine B12 s’explique par une capacité d’absorption insuffisante de cette vitamine par le tube digestif. L’absorption et l’assimilation de la vitamine B12 dans l’intestin sont très complexes. Elles comportent de nombreuses étapes métaboliques qui peuvent être sujettes à des perturbations.

Une carence en vitamine B12 peut se manifester par une anémie, des symptômes neurologiques (troubles sensoriels, signes de paralysie) et psychiatriques (irritabilité, nervosité, dépression et troubles de la mémoire) et se traite par des injections ou des comprimés de vitamine B12.

Terminologie

Facteur intrinsèque:

ce facteur est synthétisé dans l’estomac par les cellules pariétales; il est nécessaire pour que la vitamine B12 puisse être absorbée par l’intestin. Une gastrite auto-immune peut inhiber ou freiner la synthèse de facteur intrinsèque. Le corps produit alors des auto-anticorps contre les cellules pariétales, ce qui inhibe la production de ce facteur. La carence en vitamine B12 qui en résulte conduit à une forme d’anémie appelée «anémie pernicieuse».

Neurologique:

qui concerne le système nerveux

Trouble de la résorption, mauvaise absorption:

l'incapacité de l'intestin grêle à transférer de l'intestin dans le circuit sanguin une quantité suffisante de substances nutritives.

Inhibiteur de la pompe à protons:

groupe de médicaments qui inhibent la formation d’acide dans l’estomac. Ces médicaments doivent être pris env. 30min avant les repas. Ils sont indiqués p.ex. contre les renvois acides (reflux), les aigreurs d’estomac et l’hyperacidité gastrique ainsi que les ulcères gastroduodénaux. Les inhibiteurs de pompe à protons sont souvent associés à des antibiotiques dans le traitement combiné d’une infection bactérienne à Helicobacter pylori.

Glossite:

inflammation de la langue caractérisée par une muqueuse lisse et rouge et des douleurs, à l’extrémité de la langue surtout. Cause: carence en vitamine B12, en fer ou en vitamine C, anémie pernicieuse.

Antihistaminiques H2:

médicaments qui inhibent la formation d’acide dans l’estomac. Les antihistaminiques H2 sont utilisés par exemple contre les renvois acides (reflux), les aigreurs d’estomac et l’hyperacidité gastrique, les ulcères gastroduodénaux ou comme gastro-protecteurs, par exemple avant une opération.

Metformine:

la metformine est un médicament pour le traitement du diabète sucré. Il stimule l’absorption du glucose sanguin par les muscles et inhibe la néoformation de glucose dans le foie. Contrairement à d’autres médicaments destinés au traitement du diabète sucré (antidiabétiques), la metformine ne provoque ni hypoglycémie, ni prise de poids.

Gaz hilarant:

Le gaz hilarant est utilisé comme anesthésique (narcotique) à brève durée d’action, notamment pour l’induction de l’anesthésie ou en association à d’autres anesthésiques inhalés. L’effet du gaz hilarant intervient très rapidement; après arrêt de l’anesthésique, le patient revient généralement à lui dans un délai de 2 minutes. Le gaz hilarant s’utilise à des concentrations de 40 à 50%, avec ajout d’oxygène à des concentrations qui correspondent au moins à la teneur en oxygène de l’air qu’on respire (21%).

Anesthésique:

médicament servant à réduire la sensibilité à la douleur.

Hämoglobin:

Bezeichnung für den roten Blutfarbstoff der Erythrozyten (rote Blutkörperchen). An das eisenhaltige Hämoglobin ist Sauerstoff gebunden, der so im Körper transportiert wird.

Anémie mégaloblastique:

forme d’anémie dans laquelle les cellules sanguines sont anormalement grandes (macrocytaires) et hyperchromes (taux trop élevé d’hémoglobine par érythrocyte) et la concentration totale d’hémoglobine néanmoins trop faible. Cette anémie est causée en général par une carence en vitamine B12 ou en acide folique.

Ursachen und Risikofaktoren

Les pauses possibles d’une carence en vitamine B12 sont les suivantes:

  1. Malnutrition:
    rare dans les pays industrialisés. Les besoins en vitamine B12 y sont couverts par une alimentation équilibrée. Des signes de carence peuvent néanmoins apparaître dans les groupes de population suivants:
    - Personnes âgées: l’âge est considéré comme le principal facteur de risque de carence en vitamine B12. Les personnes âgées sont souvent une alimentation insuffisante et déséquilibrée; de plus, l’absorption intestinale des aliments est souvent diminuée à cet âge.
    - Alcooliques: l’alcool endommage la paroi interne du tube digestif, ce qui perturbe gravement l’absorption de vitamine B12. De plus, la plupart des alcooliques ont une alimentation insuffisante et déséquilibrée.
    - Végétariens et végétaliens: la vitamine B12 est présente surtout dans les aliments d’origine animale.
  2. Présence ou absence de facteur intrinsèque:
    après une opération gastrique (gastrectomie) ou une inflammation auto-immune de la muqueuse gastrique (gastrite auto-immune). On parle alors d’anémie pernicieuse ou de maladie de Briemer.
  3. Troubles de l’absorption:
    La vitamine B12 étant absorbée dans le dernier segment de l’intestin grêle, l’iléon, cette absorption peut être perturbée par une ablation chirurgicale de ce segment ou par une maladie intestinale chronique (maladie de Crohn, colite ulcéreuse, maladie cœliaque). Une infection à Helicobacter pylori ou par le ténia du poisson, une pancréatite, une maladie rénale chronique (insuffisance rénale) et une maladie infectieuse chronique comme l’infection à VIH diminuent également la capacité d’absorption de vitamine B12.
  4. Il existe des maladies héréditaires dans lesquelles l’absorption, le transport et/ou le métabolisme de la vitamine B12 sont entravés. Des protéines impliquées dans le métabolisme de la vitamine B12 sont alors perturbées dans leur fonction. Les déficits en vitamine B12 dus à des maladies génétiques sont toutefois très rares.
  5. Prise de médicaments:
    Certains médicaments diminuent ou bloquent l’absorption de vitamine B12 dans l’intestin, par exemple les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), les antihistaminiques H2, la metformine ou le gaz hilarant.
  6. Besoins accrus en vitamine B12:
    Les besoins en vitamine B12 sont augmentés durant la grossesse et l’allaitement, chez les enfants et dans certaines maladies tumorales. Des suppléments de vitamine B12 sont indiqués dans les situations ci-dessus en cas de déséquilibre alimentaire ou de capacité diminuée de l’organisme à absorber cette vitamine.

En résumé, les facteurs de risque de carence en vitamine B12 sont les suivants:

•    âge (plus de 60 ans)
•    alcoolisme
•    grossesse et allaitement
•    maladies gastro-intestinales (maladie de Crohn, colite ulcéreuse, gastrite, maladie cœliaque, ténia du poisson)
•    insuffisance fonctionnelle du pancréas due à une pancréatite
•    maladie rénale chronique (insuffisance rénale)
•    alimentation strictement végétarienne ou végétalienne
•    médicaments
•    infection à VIH

Das Krankheitsbild

Une carence en vitamine B12 peut se manifester par une anémie mégaloblastique, où les cellules sanguines sont anormalement grandes et le taux total d’hémoglobine trop faible. Une carence en vitamine B12 peut conduire à des symptômes tels que fatigue, pâleur, perte d’appétit, aphtes, diarrhée, glossite avec sensation de brûlure de la langue, sensation de faiblesse, troubles du sommeil, nervosité, irritabilité, dépression, troubles de la mémoire, crampes, engourdissement des mains ou des pieds, ou encore démarche hésitante. Certains de ces dommages sont irréversibles, c’et pourquoi il est très important d’identifier une carence en vitamine B12, bien que le diagnostic soit souvent très difficile.

Complications

Selon la durée et la sévérité d’une carence en vitamine B12, les complications suivantes peuvent apparaître, dont certaines sont irréversibles:

  • anémie
  • troubles de la mémoire (démence)
  • lésions nerveuses avec démarche hésitante, perte des réflexes des membres inférieurs, perte de la perception des vibrations et troubles sensoriels (fourmillements, impression de «marcher dans du coton») au niveau des mains et des pieds (myélose funiculaire), pouvant aller jusqu’à des paralysies
  • risque accru de cancer gastrique

Que peut-on faire? - Prévenir

Le plus important est une alimentation variée, équilibrée et saine. Les adeptes d’une alimentation strictement végétarienne ou végétalienne doivent tout particulièrement veiller à prendre suffisamment de vitamine B12. L’apport journalier recommandé est de 5 microgrammes, une alimentation équilibrée nous apporte normalement env. 10 microgrammes de vitamine B12 par jour.

Wann braucht es den Arzt

Seul un médecin peut confirmer le diagnostic de carence en vitamine B12 et exclure d’autres maladies comme une sclérose en plaques, un diabète ou une carence en acide folique ou en fer. Le diagnostic de carence en vitamine B12 peut être posé sur la base des analyses de laboratoire, où l’on mesure la quantité de vitamine B12 dans le sang.
En cas d’incertitude, on pourra mesurer la concentration du complexe formé par la vitamine B12 avec sa protéine de transport, l’holotranscobalamine, et au besoin aussi la concentration d’acide méthylmalonique (AMM), plus élevée dans les situations de carence en vitamine B12, dans l’urine ou dans le sang.

Traitement

  • On cherchera si possible à traiter la cause de la carence en vitamine B12 (p.ex. inflammation de la muqueuse gastrique, gastro-entérites et infections gastro-intestinales).
  • Supplémentation: traitement oral (comprimés) de vitamine B12 sous forme d’hydroxocobalamine, par exemple chez les végétariens ou dans tout autre cas d’apport déficitaire.
  • Troubles de l’absorption: traitement par injection intramusculaire ou sous-cutanée tous les 3-6 mois, à vie.

Autoren: Dr. med. H. Ganguillet

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.