0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance
vers le lexique de la santé
medicine 2.0

Intolérance au gluten, Maladie coeliaque, Sprue indigène

La maladie coeliaque et la sprue sont les qualificatifs d'une affection chronique de la muqueuse de l'intestin grêle. La première manifestation de la maladie peut se produire à tout âge. Si cela se produit chez de jeunes enfants, on parle de maladie coeliaque. Pour les adultes, on emploie parfois encore la notion de „sprue indigène“.

Comme l'étendue des lésions de la muqueuse de l'intestin est souvent si minime que les diagnostics ne sont même pas établis, les données sur la fréquence de la maladie montrent des disparités extrêmes. Elles varient de 1 pour 100 habitants (en Suisse) à 1 pour 3000.

Caractéristique d'une maladie coeliaque fortement marquée est l'incapacité de l'intestin grêle à digérer les aliments pris et à transmettre dans le circuit sanguin les substances nutritives de telle façon que les personnes atteintes finissent par souffrir de sous-alimentation et de toutes sortes de carences. C'est ainsi que non seulement les graisses, les hydrates de carbone et les protéines sont mal assimilés, mais aussi les vitamines et les substances minérales comme le calcium, le phosphore, le fer, etc.

De nombreux patients développent à plus ou moins longue durée une intolérance au lait (intolérance au lactose) ou d'autres troubles de santé concomitantes.

Terminologie

Trouble de la résorption, mauvaise absorption:

l'incapacité de l'intestin grêle à transférer de l'intestin dans le circuit sanguin une quantité suffisante de substances nutritives.

Gluten, Gliadine:

La gliadine est un composant du gluten. Tous deux sont des protéines végétales qui apparaissent dans de nombreux produits céréaliers. Dans le cas d'une maladie coeliaque, ils déclenchent dans l'intestin une réaction auto-immunitaire (voir plus bas). Selon le degré de gravité, la digestion et la résorption de nombreuses substances nutritives sont diminuées et pas seulement celles des éléments nutritifs contenant du gluten ou de la gliadine.

Antigènes:

substances de nature très différente qui déclenchent la formation d'anticorps. Exemples d'antigènes: bactéries, virus et leurs toxines, substances protéiques (antigènes les plus puissants), mais aussi les médicaments et beaucoup d'autres substances chimiques. En cas de maladie coeliaque, le gluten agit en tant qu'antigène.

Anticorps:

Ils font partie du système immunitaire et défendent l’organisme contre les agents pathogènes, les toxines et autres substances étrangères. Ils sont formés à partir de combinaisons de protéines.

Réactions auto-immunes:

Lors de processus auto-immunes le système de défense se retourne contre ses propres tissus et les endommage à terme; en cas de maladie coeliaque et de sprue indigène, les muqueuses de l'intestin grêle sont touchées.

Maladie coeliaque:

le mot est dérivé du grec κοιλιά (koilia) le ventre. Comme synonyme, on emploie sprue indigène et entéropathie sensible au gluten. Entéropathie: maladie de l'intestin.

Sprue tropicale:

La sprue tropicale est vraisemblablement causée par l'implantation de bactéries pathogènes, elle apparaît dans de nombreux pays tropicaux et peut être „rapportée“ de là-bas comme maladie du voyage. Elle est donc à distinguer de la maladie coeliaque.

Causes

Elles ne sont pas totalement éclaircies. Il existe encore différentes théories, l'hypothèse immunitaire est solidement étayée.
L'apparition définitive de la maladie dépend de plusieurs facteurs.

  • Les facteurs génétiques jouent un rôle essentiel. Les parents en ligne directe sont sujets à la maladie dans une proportion de 10 à15%, pour des jumeaux monozygotes la concordance atteint les alentours de 70%.
  • A la suite de processus immunitaires, des auto-anticorps sont générés qui sont dirigés contre la muqueuse de l'intestin. De ce fait et à la suite de processus complexes d'inflammation, la surface de la muqueuse de l'intestin se réduit (transformation) et il se crée un manque d'enzymes liés à la muqueuse. L'intestin n'est pas en mesure de suffisamment digérer (mauvaise digestion) et d'intégrer la nourriture dans le circuit sanguin (mauvaise absorption).
  • En règle générale, on constate une disposition à vie à une réaction inappropriée au gluten, à la gliadine et aux protéines qu'on retrouve dans le froment et autres céréales. Ces protéines agissent comme des antigènes et amènent une production d'auto-anticorps.

Pour les maladies suivantes, la probabilité d'une maladie coeliaque est augmentée: 

Le tableau clinique

 

La maladie coeliaque, dans la majorité des cas, se développe sans symptômes ou de façon si atténuée qu'on ne peut confirmer un soupçon que par l'examen d‘un prélèvement de tissu de la muqueuse de l'intestin grêle.
Pour les cas plus graves, les signes de la maladie sont pratiquement identiques chez l'adulte et l'enfant.

  • Absorption insuffisante de la nourriture provenant de l'intestin et évacuation de nourriture partiellement digérée, la plupart du temps sous la forme de diarrhées volumineuses. Les selles sont graisseuses et dégagent une odeur fétide.
  • Flatulences, ventre ballonné («ventre de grenouille»), malaise, parfois vomissements.
  • Fatigue, nervosité, troubles psychiques.

Enfants atteints de la maladie

A côté des symptômes cités plus haut, ils souffrent de troubles de croissance et de retard dans le développement, la puberté arrive avec du retard. Le manque de vitamines D et de sels minéraux peut conduire à une petite taille et au rachitisme, une maladie des os accompagnée de déformations du squelette devenue rare aujourd'hui.

Complications et séquelles tardives

Sans un régime exempt de gluten, on s'expose à des séquelles qui peuvent être graves:

  • Signes du manque d'éléments nutritifs: boursouflements du visage (oedèmes) et des extrémités par manque de protéines, perte de poids jusqu'à l’amaigrissement, atrophie musculaire avec une faiblesse corporelle correspondante.
  • Signes du manque de vitamines et de substances minérales: anémie, douleurs osseuses, crampes musculaires, inflammation des muqueuses, brûlure de la langue, hyperpigmentation de la peau, chute des cheveux, etc. Le manque de facteurs de coagulation a pour conséquence des retards dans la coagulation sanguine et un risque accru d'hémorragie.
  • Troubles gynécologiques: troubles de la menstruation, ménopause précoce, fertilité limitée, etc.
  • Ostéoporose: Les adultes sont, par suite de manque en calcium et vitamine D, atteints prématurément d'ostéoporose accompagnée par ex. de douleurs osseuses et de fractures.
  • Cancer de l'intestin: à la suite d'une longue maladie (plus de 15 à 20 ans) le risque de cancer de l'intestin est accru suite aux altérations de la muqueuse de l'intestin.

Quand les consignes de régime (voir plus bas) sont bien respectées, tous les signes de la maladie régressent en règle générale et le risque de cancer de l'intestin baisse.

 

Que peut-on faire? – Prévenir

Les causes de la maladie coeliaque ne peuvent pas être traitées à la racine. La précaution spécifique consiste à observer les consignes d'alimentation en cas de prédisposition reconnue. Les malades doivent donc se soumettre à vie à une alimentation exempte de gluten.

Ne contiennent pas de gluten et sont ainsi consommables sans problèmes:

  • Le maïs et les produits dérivés comme la maïzena, la mondamine, le riz, le millet, le sarrasin, le soja.
  • Pommes de terre, légumes, salades, fruits et protéines animales, de même que des herbes fraîches ou des épices sans adjuvants.
  • Au début il faudrait n'utiliser qu'avec retenue graisses et protéines lactés. Ces derniers ne contiennent en tant que produits naturels (yaourt nature, fromage frais) pas de gluten, mais parfois, en cas de maladie coeliaque, il existe une intolérance aux produits laitiers.
  • Le sucre, le miel, les noix.
  • Jus de fruit, vin, champagne.
  • Dans les magasins diététiques on peut trouver en plus du quinoa et de l'amarante. Ces deux produits conviennent comme accompagnement ou pour fabriquer des pains plats.

Sont à éliminer de la liste des menus tous ceux qui contiennent sous une forme ou une autre du gluten ou de la gliadine: 

  • La plupart des céréales (seigle, orge, avoine, blé vert, épeautre, etc.) et les produits dérivés comme le pain (même le pain de soja!), les gâteaux, les pâtes ainsi que gâteaux à apéritifs salés et tous biscuits d'apéritif, flocons pour le muesli et semoule.
  • Bière, café de malt, quelques sirops pour la toux (malt!) ainsi que quelques préparations à base d'acide folique et vitamines E. 
  • Nombre de produis finis contiennent du gluten ou de la gliadine dans des adjuvants comme des stabilisateurs ou des substances épaississantes (amidon modifié) sans qu'on puisse le remarquer sur la déclaration. Exemples: conserves, plats de légumes congelés (épinards à la crème etc..), soupes prêtes à l‘emploi, pommes frites surgelés, chips, préparations à base de fromage à la teneur réduite en graisse, charcuterie, viande panée, poisson pané, moutarde, ketchup, pudding.
  • Chocolats au lait, les pralinés.

Si de tels aliments sont malgré tout consommés, ils peuvent provoquer au bout d'une heure ou deux des diarrhées. Par contre des réactions allergiques sont peu probables.

Quand faut-il consulter?

En cas de doute, il est raisonnable de consulter un médecin.

Diagnostic

La détection de la présence d'anticorps contre la gliadine, constituant du gluten, d'assez grosses quantités de gras dans les selles, les tests de fonctionnement de l'intestin grêle – et en particulier un prélèvement de tissus de sa muqueuse – servent à établir un diagnostic. Dans la perspective de la thérapie, la délimitation par rapport aux maladies inflammatoires chroniques de l'intestin qui conduisent également à des troubles de la résorption et à des coliques, est très importante.

Thérapie

Un régime de longue durée sans gluten est au centre de la thérapie. Les vitamines solubles des graisses (A, D, E, K) et quelques oligo-éléments (calcium, magnésium, fer) devront éventuellement être administrés sous la forme d'injections.
La recherche travaille en direction de médicaments spécifiques et quelques-uns sont déjà testés dans des études cliniques. Le but est d'améliorer la qualité de vie des malades atteints de la maladie coeliaque en allégeant au moins partiellement les prescriptions du régime.

Autres informations, adresses

  • Association Romande de la Coeliakie ARC
    2, route du Lac
    1094 PAUDEX
    Case postale 1215
    1001 Lausanne
    Tél.: 021 796 33 00
    info@coeliakie.ch
    www.coeliakie.ch

Auteurs: Dr Ute Hopp, PD Dr Jürg Baltensweiler
Traduction: Gérard Gullung
Illustrations: Monsieur Eduard Imhof, PD Dr Jürg Baltensweiler

mis à jour:  11.04.2016

 
Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.