0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
Lu-Ve 8-18 heures  
 

Bain de pieds à température croissante

refroidissement, troubles vésicaux, sensibilité au froid (pieds froids)

Matériel nécessaire

1 baquet d’env. 40 cm de hauteur
1 montre (durée du bain: max. 10 minutes)
1 thermomètre de bain
1 serviette de bain

Mode d’emploi

Le bain de pieds à température croissante peut avoir un effet bénéfique sur les débuts de refroidissements, la tendance au froid aux pieds et la vessie hyperactive. L’eau chaude dilate les vaisseaux sanguins et active la circulation.

Tremper les pieds dans le baquet rempli jusqu’aux trois quarts d’eau moyennement chaude (env. 33°C). Toutes les 2 minutes environ, ajouter lentement de l’eau très chaude pour augmenter la température du bain en prenant garde de ne pas faire couler l’eau sur les jambes.
La température ne doit pas monter à plus de 45 degrés et la durée du bain ne doit pas dépasser 10 minutes. On y mettra fin avant si l’eau devient trop chaude ou si l’on commence à transpirer.

Temps d’action: 10 minutes, au maximum 1 bain par jour.
Après le bain de pieds, bien se sécher les pieds, s’enfiler des chaussettes qui tiennent chaud et se reposer au lit 30 minutes environ.

Contre-indications

Les bains de pieds à température croissante sont contre-indiqués chez les personnes présentant de fortes varices ou atteintes de maladies cardiovasculaires (hypertension).

Effets possibles

Active la circulation, réchauffant

Quand faut-il consulter?

  • Troubles vésicaux/cystite: le médecin doit être consulté dans les situations suivantes:
    • les remèdes de famille n’ont produit en 2 jours aucune amélioration perceptible
    • les symptômes se compliquent d’une fièvre, de douleurs aux flancs ou de douleurs dorsales au niveau des reins
    • présence de sang dans l’urine
    • récurrence de troubles vésicaux/cystites
    • troubles vésicaux/cystites pendant la grossesse/l’allaitement, ainsi que chez les enfants et les patients diabétiques.
  • Maux de gorge: un médecin doit être consulté si des dépôts purulents (plaques ou pustules) sont visibles dans la gorge ou si le cou est enflé sur un côté et que le patient ressent de vives douleurs au niveau de la mâchoire.
  • Toux: une consultation médicale s’impose si la toux s’accompagne de difficultés respiratoires, d’expectorations sanglantes ou purulentes, de tremblements ou de fortes douleurs thoraciques, ou si elle perdure plus de trois semaines.
  • Rhume: une consultation médicale est nécessaire en cas de complication. Des indices de complication sont une forte fièvre ou des douleurs au niveau des sinus nasaux (maxillaire supérieure, front) ou des oreilles.

Auteurs: Dr. med. Helen Ganguillet-Schärer

mis à jour:  25.02.2014


Clause de non-responsabilité/Avertissement

La CSS Assurance ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité des données. Faites-vous conseiller par votre médecin ou pharmacien. Les données publiées ne remplacent en aucun cas les conseils spécialisés du médecin ou du pharmacien.

Evaluation

(pas encore évalué)

Evaluation