0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance

Un résultat annuel solide en 2017 – la CSS renforce sa position dominante sur le marché

Communiqué de presse, le 12 avril 2018

A tout point de vue, la CSS tire un excellent bilan de l’exercice 2017. Grâce à une hausse du nombre de clients supérieure à la moyenne, le volume de primes passe pour la première fois la barre des 6 milliards de francs, avec un total d’environ 6,2 milliards de francs. Comme les charges de prestations (5,6 milliards de francs) et les frais d’exploitation (494 millions de francs) ont moins augmenté que les primes malgré la hausse du nombre de clients, il en résulte un excédent de 153,6 millions de francs. Au 1er janvier 2018, la CSS comptait environ 1,38 million de clients dans l’assurance de base, ce qui lui permet de renforcer sa position dominante sur le marché.

L’exercice 2017 de la CSS a de quoi réjouir. Tant les recettes des primes (6,167 milliards de francs) que le nombre d’assurés (1,7 million au total au 1er janvier 2018, dont 1,38 million dans l’assurance obligatoire des soins) ont augmenté, comme les années précédentes. En ce qui concerne l’actuariat également, tous les témoins sont au vert. Le combined ratio s’est amélioré en passant à 96,9% (2016 : 98,4%). Tandis que la somme du taux de sinistres et du taux de frais dans l’assurance de base est de 98,6% (2016 : 99,8%), elle est même descendue à 91,1% en ce qui concerne les assurances complémentaires (année précédente : 93,7%). La CSS a aussi brillamment géré ses placements de capitaux d’environ 4,5 milliards de francs. Par rapport à l’année précédente, elle a réussi à gagner 1 point de pourcentage, passant ainsi à 4,7%. Grâce à sa solide constitution financière, la CSS a pu augmenter ses provisions actuarielles et les provisions relatives aux risques liés aux placements.

Une grande efficacité pour un résultat global solide

Au final, le résultat financier de l’entreprise se monte à 153,6 millions de francs (contre 98,1 millions de francs l’année précédente). En ce qui concerne les affaires des assurances complémentaires, la CSS réalise un bénéfice de 71,1 millions de francs (exercice précédent : 69,6 millions de francs). Dans l’assurance de base, on constate un excédent de 4,8 millions de francs, qui a été déplacé dans les réserves. Avec un bénéfice de 77,8 millions de francs, les autres sociétés du Groupe ont également contribué à ce bon résultat annuel. Les faibles charges d’exploitation ont également joué un rôle décisif dans le résultat de la CSS. Avec des frais administratifs de 4% dans l’assurance de base (2016 : 4,2%), la CSS fait partie des acteurs les plus efficaces de la branche. A l’échelle du Groupe, le taux de frais se situe à 8% (2016 : 8,2%).

Augmentation des coûts des prestations inférieure à celle de la branche

En comparaison avec l’année précédente, les prestations brutes ont augmenté de 2,2%. La hausse à la CSS est donc un peu moins importante que dans le reste de la branche en moyenne. Avec 1,14 milliard de francs, les prestations ambulatoires des médecins constituent le bloc de coûts le plus important (+ 3,7%). En revanche, les coûts des prestations hospitalières stationnaires ont légèrement baissé. Ils se montent à près de 1,04 milliard de francs. Le troisième bloc de coûts le plus important, à savoir les coûts des prestations hospitalières ambulatoires, s’est modérément accru, atteignant 687 millions de francs. La CSS contribue à la réduction des coûts en vérifiant de manière systématique les 16 millions de factures qui lui parviennent. Cela a permis d’économiser environ 654 millions de francs de dépenses injustifiées au profit des payeurs de primes.

Philomena Colatrella, CEO de la CSS Assurance, tire un bilan positif après sa première année complète passée à la tête du Groupe : «La CSS est solide financièrement parlant. De plus, nous sommes parvenus à acquérir un nombre extraordinaire de nouveaux clients. Nous avons posé de bonnes bases.»