0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
CSS Assurance

Une alimentation riche en fer grâce à l’intelligence artificielle: la CSS Assurance présente son coach virtuel lors de la Journée suisse du digital

Communiqué de presse, le 2 septembre 2019

Quels aliments sont particulièrement riches en fer? Avec le concours de partenaires, la CSS a développé une application qui détermine à partir de photos la teneur en fer d’une assiette. Une première mondiale en matière de prévention des carences en fer. Lors de la Journée suisse du digital, les visiteurs du stand CSS découvrent comment des applications de ce type augmentent leurs compétences de santé. 

Fatigue, manque d’énergie? Cela peut cacher un manque de fer, l’une des carences les plus répandues, et notamment chez les femmes. Le problème est que le corps ne synthétise pas lui-même cet oligo-élément et doit l’absorber par le biais de l’alimentation.

Remédier à une carence sans médicaments

css_eisencoach_app_homescreen

La CSS a développé l’application EisenCoach en collaboration avec la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW) et la start-up suisse SNAQ. Il s’agit de la première offre au monde de prévention des carences en fer reposant sur l’information et non sur des compléments alimentaires ou des médicaments. Les utilisateurs doivent simplement photographier ce qu’ils mangent: par l’intelligence artificielle, l’application analyse le contenu de l’assiette et indique la teneur en fer d’un repas. En se basant sur le comportement alimentaire propre à l’utilisateur, l’application donne des conseils scientifiquement fondés pour améliorer l’absorption du fer.

Il s’agit d’une version bêta, dont l’utilisation s’étend sur trois semaines dans un premier temps. L’application peut être utilisée gratuitement, anonymement et sans enregistrement, que l’on soit client de la CSS ou non. La CSS continue de la développer sur la base du feed-back des utilisateurs.

Coach pour l’asthme destiné aux enfants

MAX, le coach virtuel pour l’asthme destiné aux enfants, suit le même principe. Il consiste à informer davantage les enfants, de manière ludique, sur la gestion de leur maladie. Créée par le CSS Health Lab, l’application a été testée durant de longs mois avec des hôpitaux et la Ligue pulmonaire. Ses éléments comprennent notamment des vidéos didactiques, la participation des parents, l’interaction avec le chatbot MAX et le tchat avec son médecin ou des experts. Les deux coaches virtuels reposent sur la conviction qu’il est possible de contribuer soi-même à améliorer sa qualité de vie. En tant que partenaire santé, la CSS souhaite fournir les connaissances de base requises pour accroître les compétences de santé. Les applications pour smartphone sont une aide facile d’utilisation, qui permet d’étendre ses connaissances partout, en tout temps, et de changer son propre comportement.

Lors de la Journée suisse du digital du 3 septembre 2019, les deux applications seront présentées plus en détail au public à la gare principale de Zurich, dans la zone consacrée à la santé.

Le communiqué de presse et les photos peuvent être consultés sur www.css.ch/medias.