0844 277 277 Lu-Ve 8-18 heures
Lu-Ve 8-18 heures  
 

Prévention

La CSS se mobilise en faveur d’un comportement responsable de tous les assurés. Cela englobe aussi une attitude de nature à promouvoir la santé et des mesures préventives. La Confédération doit limiter ses activités au mandat défini à l’art. 118 de la Constitution fédérale. Cela englobe la lutte contre les maladies transmissibles, l’utilisation des denrées alimentaires ainsi que des agents thérapeutiques, des stupéfiants, des organismes, des produits chimiques et des objets qui peuvent présenter un danger pour la santé, ainsi que la protection contre les rayons ionisants. Dans le domaine de l’assurance-maladie et accidents, la prévention incombe en revanche aux assureurs et aux cantons. Ceux-ci gèrent de jure des institutions financées par les primes (fondation Promotion Santé Suisse, bureau de prévention des accidents), qui mettent en œuvre et coordonnent des mesures de promotion de la santé ou de prévention des accidents professionnels et non professionnels, ainsi que des maladies professionnelles. Du point de vue de la CSS, les redevances financées par les primes doivent remplir les conditions suivantes : l’utilité de ces mesures doit pouvoir être attestée et elles doivent avoir un lien direct avec les affaires d’assurance-maladie. C’est surtout pour cette raison que la CSS s’est mobilisée contre la hausse de ces redevances, même si sa requête a pour l’instant échoué. En principe, les assureurs doivent encore avoir la possibilité d’agir pour le bien de leurs assurés au moyen d’incitations en faveur de mesures de prévention facultatives.