Objectifs en matière de coûts et mesures visant à freiner la hausse des coûts

Les dépenses de santé par assuré augmentent constamment, avec des taux largement supérieurs au renchérissement ou à l’évolution des salaires. Cela met en difficulté un nombre croissant d’assurés, qui ont du mal à payer leurs primes mensuelles. Dans le même temps, de nombreux cantons se retirent de plus en plus de la réduction des primes pour cause de restrictions budgétaires. C’est pourquoi la CSS Assurance salue le débat lancé en déjà 2017, qui s’est intensifié aujourd’hui, sur les mesures adéquates pour freiner la hausse des coûts au sein de l’AOS. Dans ce sens, elle a une attitude constructive et soutient en priorité l’introduction du financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires (EFAS), la révision rapide des structures tarifaires centrales comme le TARDOC et la RBP ainsi que la poursuite de la diffusion des soins intégrés numériques.

Ces trois réformes centrales peuvent être accompagnées d’autres mesures découlant des volets visant à freiner la hausse des coûts du Conseil fédéral, comme l’introduction de la nouvelle organisation tarifaire ambulatoire, le droit de recours des assureurs-maladie au niveau de la planification hospitalière ou de nouvelles approches pour les prix des médicaments. Si ces mesures ne produisent pas l’effet souhaité, il sera tout à fait judicieux d’introduire des objectifs en matière de coûts pour la croissance AOS, de façon à atténuer la croissance des coûts à l’avenir et à la rendre mesurable sur le plan qualitatif. De tels objectifs pourraient servir d’indicateurs de l’efficacité de toutes les futures mesures visant à freiner la hausse des coûts et ainsi rendre ces dernières mesurables et contrôlables. Les objectifs en matière de coûts exerceraient une certaine la pression sur les acteurs (Confédération, partenaires tarifaires) pour qu’ils accroissent l’efficacité et la qualité et qu’ils réduisent les volumes et/ou les prix, par exemple en restreignant les prestations qui ne sont pas nécessaires ou en fournissant efficacement des prestations avec une qualité égale ou supérieure. De tels objectifs renforceraient en outre le partenariat tarifaire en faisant pression sur les partenaires tarifaires pour qu’ils concluent des conventions qui accordent une importance plus grande au caractère économique et contribuent ainsi à atténuer la croissance des coûts.

Lors de la définition de ces objectifs, il convient toutefois de faire attention, dans la mesure du possible, à la faisabilité et à l’acceptation politique (p. ex. délais transitoires, introduction échelonnée, etc.). En ce qui concerne la faisabilité, la question de la périodicité des objectifs en matière de coûts est également soulevée. Des objectifs en matière de coûts valables pour plus d’un an seraient plus facilement réalisables.

Votre partenaire santé

En tant que partenaire santé, nous nous engageons pour un mode de vie sain, pour une guérison active et pour une gestion consciente de la maladie.

Etre en bonne santé
Nous aidons nos clientes et clients à garder un équilibre tant physique que psychique.
Pour vivre en bonne santé
Guérir
En cas de maladie et de questions médicales, nous aidons à mieux s’y retrouver et à obtenir des réponses rapidement.
Guérir activement
Vivre avec une maladie
Avec nos offres complé­mentaires, nous permettons une gestion consciente des maladies chroniques.
Gérer la maladie