Dans quelle mesure une inflammation de la pros­ta­te est-elle dange­reu­se?

1346319116 1346319116

Les inflammations de la prostate sont très répandues. On estime qu’un homme sur six en souffrira dans sa vie. Il s’agit le plus souvent d’une forme chronique dont les causes restent incertaines.

L’inflammation de la pros­ta­te est rarement d’origine bactérienne

Dans la plupart des cas, une inflammation de la prostate (prostatite) se déclare pour la première fois entre 40 et 50 ans. Contrai­re­ment à d’autres inflammations, une prostatite est rarement déclenchée par des bactéries. «Des bactéries sont en cause dans un cas sur dix seulement», explique le professeur Daniel Eberli, directeur du service d’urologie à l’Hôpital universitaire de Zurich. «La plupart du temps, il s’agit d’une forme chronique de la maladie.» Les cas de prostatite aiguë sont moins fréquents. Mais quelles sont les différences entre une inflammation bactérienne et chronique (sans présence de bactéries)?

Prostatite bactérienne

Les déclencheurs d’une inflammation aiguë de la prostate sont les bactéries intestinales. Parfois, des agents pathogènes de maladies vénériennes (chaude-pisse, gonorrhée) jouent aussi un rôle. «Les bactéries pénètrent de l’extérieur par l’urètre. Généralement, elles infectent d’abord la vessie, puis remontent jusqu’à la prostate», explique Daniel Eberli. Parmi les facteurs de risque, citons des infections urinaires fréquentes ou des rapports anaux non protégés. Toutefois, la pose d’un cathéter urinaire, un diabète ou une déficience immunitaire peuvent aussi être à l’origine d’une prostatite bactérienne. Les symptômes de cette infection bactérienne sont similaires à ceux d’une infection urinaire.

Symptômes d’une in­flam­ma­tion de la prostate

  • Sensation de brûlure en urinant
  • Envie fréquente d’uriner
  • Jet d’urine faible
  • Douleurs dans le bas-ventre
  • Nausées et vomissements
  • Fièvre et frissons

Traitement d’une inflammation bactérienne de la prostate

Une prostatite bactérienne est traitée avec des antibiotiques. Dans la plupart des cas, les chances de guérison sont très bonnes. «Avec des médicaments adéquats, les symptômes disparaissent généralement au bout de deux jours déjà», explique Daniel Eberli. Il souligne que lorsque de tels symptômes surviennent, un examen approfondi par un spécialiste est dans tous les cas indiqué afin d’éviter d’autres complications, par exemple une infection de la vessie, voire des reins.

Avec des médicaments adéquats, les symptômes disparaissent générale­ment au bout de deux jours déjà.
Prof. Daniel Eberli, directeur du service d’urologie de l’Hôpital universitaire de Zurich
1365601948
La santé en une application

Découvrir l’appli Well

Contrôler les symptômes, recevoir des conseils pour des remèdes maison, fixer des rendez-vous médicaux et bien plus encore.

Prostatite chronique (sans présence de bactéries)

Contrairement à la forme bactérienne, les causes de la prostatite chronique sans présence de bactéries restent en grande partie obscures. Les symptômes sont partiellement similaires à ceux de l’inflammation aiguë, mais ils sont plus légers. De plus, des douleurs peuvent survenir pendant et après l’éjaculation. En outre, il n’y a généralement ni fièvre ni frissons. Les douleurs dues à une inflammation de la prostate se manifestent souvent sur plusieurs mois et peuvent même parfois durer plus d’un an, avec des phases plus ou moins aiguës.

Traitement d’une inflammation chronique de la prostate

Le traitement d’une prostatite chronique dure donc plus longtemps. On combine généralement des médicaments anti-inflammatoires et antidouleur. «Il s’agit notamment de briser les pics de douleurs récurrents», explique Daniel Eberli. Cela notamment afin d’éviter un cercle vicieux de douleurs et de problèmes psychiques qui en résultent, qui peuvent se renforcer mutuellement. «En complément du traitement médicamenteux, nous recommandons aux patientes et patients de porter des vêtements chauds et de prendre des bains chauds.»

Il est important de prendre au sérieux toute prostatite et de consulter un médecin, car une inflammation de la prostate est une maladie à ne jamais prendre à la légère,
souligne Prof. Daniel Eberli

Des remèdes maison peuvent aider

Outre ces deux remèdes maison on ne peut plus naturels, on utilise souvent des graines de courge et des tisanes d’ortie, d’épilobe ou de racine de réglisse pour atténuer les symptômes. «Même si l’efficacité des remèdes maison à base de plantes n’est souvent pas prouvée scientifiquement, ils peuvent être un complément pour contribuer à soulager les douleurs», explique Daniel Eberli. «En cas de prostatite, il est également indiqué d’adopter une alimentation saine, comprenant beaucoup de fruits, de légumes, de légumineuses, de liquide (eau ou thé) et peu d’alcool. Il est important de prendre au sérieux toute prostatite et de consulter un médecin, car une inflammation de la prostate est une maladie à ne jamais prendre à la légère», souligne Daniel Eberli.

Une inflammation de la prostate favorise-t-elle le cancer de la prostate?

L’inflammation de la prostate, surtout sous sa forme chronique, peut certes être extrêmement pesante pour les personnes concernées. «Cependant, dans pratiquement tous les cas, la maladie disparaît d’elle-même après quelques années. Selon les connaissances médicales actuelles, rien ne porte à croire qu’une prostatite puisse évoluer en cancer», indique Daniel Eberli. Un contrôle régulier des valeurs liées à la prostate chez le médecin aide à prévenir les maladies de la prostate. Des valeurs élevées peuvent être le signe d’un cancer de la prostate, d’une augmentation bénigne de son volume ou d’une inflammation.

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Analyser les symptômes
Recevoir une recommandation, prendre un rendez-vous médical, etc.
Découvrir l’appli Well
Coach de santé
Faites-vous conseiller personnellement sur des thèmes relatifs à la santé.
Découvrir le service
Second avis médical
Demandez un deuxième avis gratuit, simple et rapide.
Simple que cela