Infection urinaire: symptômes et traitement

1456806811

Une infection urinaire touche la plupart du temps les femmes, mais elle peut aussi se manifester chez les hommes. Les symptômes principaux sont un besoin plus fréquent d’uriner et une sensation de brûlure pendant la miction. Certains remèdes maison peuvent soulager ces douleurs. Faute d’amélioration, il est recommandé de consulter une ou un médecin et de prendre des antibiotiques.

Vue d’ensemble: qu’est-ce qu’une infection urinaire?

L’infection urinaire (cystite) est une maladie infectieuse fréquente. Des agents pathogènes, généralement des bactéries intestinales, colonisent la vessie et provoquent une inflammation. Le symptôme typique d’une infection urinaire est un besoin pressant d’uriner, avec une évacuation difficile, voire douloureuse, et accompagnée d’une sensation de brûlure. Appliquer de la chaleur peut aider, et, à titre préventif, il est notamment conseillé de boire davantage et de veiller à une bonne hygiène intime.

Symptômes d’une infection urinaire

On reconnaît une infection urinaire aiguë par une miction difficile ou douloureuse avec une sensation de brûlure. Un besoin pénible et pressant d’uriner peut survenir de jour comme de nuit. Bien que l’envie d’uriner soit pressante, seules quelques gouttes sont relâchées.

Lors d’une infection urinaire, l’urine peut sentir mauvais et apparaître trouble, voire brun-rougeâtre, car elle peut aussi contenir un peu de sang. Les personnes concernées parlent également de perte d’urine incontrôlée et de douleurs sourdes et spasmodiques dans la région de la vessie.

Causes: pourquoi une infection urinaire survient-elle?

Dans 80% des cas, une infection urinaire est causée par des bactéries présentes dans l’intestin (escherichia coli). Les femmes en souffrent plus souvent, car, chez elles, l’urètre est plus court et plus proche de l’anus. Ainsi, les bactéries intestinales parviennent facilement dans la vessie.

Facteurs favorisant une infection urinaire:

  • Grossesse
  • Ménopause
  • Mauvaise hygiène intime après la selle
  • Rapports sexuels non protégés avec un partenaire infecté
  • Médicaments (p. ex. cortisone, antibiotiques)
  • Diabète, augmentation du volume de la prostate
  • Maladies / malformations de l’appareil urinaire (p. ex. descente de vessie, calculs urinaires, rétrécissement de l’urètre, tumeurs)
  • Corps étrangers (p. ex. cathéter urinaire, bijou intime, jouet sexuel)

Mesures préventives

Il existe quelques mesures préventives pour éviter une infection urinaire. Exemples de mesures préventives:

  • eviter tout refroidissement important. Veiller à ce que les pieds et le dos (reins) restent au chaud.
  • hygiène intime: s’essuyer de l’avant vers l’arrière , ne pas utiliser de douches vaginales ni de sprays intimes.
  • aller aux toilettes et vider la vessie immédiatement après un rapport sexuel.
  • veiller à vider complètement la vessie.
  • boire beaucoup, à savoir plus de deux litres de liquide non sucré par jour (en cas de maladie cardiaque ou rénale connue, seulement après consultation de la ou du médecin)

Remèdes maison: que puis-je faire moi-même?

Une infection urinaire ne doit pas nécessairement être traitée avec des antibiotiques. Lors de l’apparition des symptômes, une chaleur apaisante et des boissons bénéfiques aident à calmer les douleurs:

  • coussins chauffants ou bouillotte (pour détendre la vessie et le bassin et atténuer les douleurs)
  • jus ou extrait de canneberge: il a une action positive sur la muqueuse de la vessie et un effet anti-inflammatoire
  • médicaments antidouleur simples comme l’ibuprofène et le paracétamol (suivre les indications de la notice d’emballage)
  • aide phytothérapeutique de la pharmacie (p. ex. complément alimentaire avec D-Mannose)
1365601948
La santé en une application

Découvrir l’appli Well

Contrôler les symptômes, recevoir des conseils pour des remèdes maison, fixer des rendez-vous médicaux et bien plus encore.

Infection urinaire: quand une consultation médicale est-elle nécessaire?

S’il n’y a pas d’amélioration notable avec des remèdes maison dans les deux jours, il faut consulter sa ou son médecin de famille. En cas de fièvre, de douleurs aux flancs ou dans le dos au niveau des reins ou d’urine rougeâtre ou purulente, il faut également consulter une ou un médecin. De manière générale, en cas d’infections urinaires répétées, il est recommandé de clarifier la situation.

Diagnostic: examen au cabinet médical ou à l’hôpital

Une personne qui consulte pour une possible infection urinaire devra fournir un échantillon d’urine sur place. Ensuite, un examen chimique et microscopique de l’urine sera effectué pour vérifier la présence de bactéries et, le cas échéant, diagnostiquer une infection urinaire. Un examen sanguin peut également être effectué. En cas d’infection urinaire compliquée, on recourt à une échographie et/ou une cytoscopie.

Traitements possibles en cas d’infection urinaire

Les infections urinaires compliquées et chroniques sont traitées par des antibiotiques. En cas d’infections récurrentes, les traitements suivants peuvent aussi être utiles:

  • Prise de D-Mannose
  • Immunothérapie
  • Interventions chirurgicales en cas d’obstacles mécaniques tels qu’une sténose, des calculs urinaires, une tumeur

Exclusion de responsabilité

La CSS ne garantit ni l’exactitude ni l’exhaustivité des données. Les infor­ma­tions publiées ne remplacent en aucun cas l’avis du médecin et du pharmacien.

1365601948
La santé en une application

Découvrir l’appli Well

Contrôler les symptômes, recevoir des conseils pour des remèdes maison, fixer des rendez-vous médicaux et bien plus encore.