Partir de chez ses parents: une check-list pour penser à tout

1377772404 1377772404

Emménager dans son premier appartement est une étape importante. Mais le fait de quitter le domicile des parents responsabilise aussi les jeunes. Qu’est-ce qui est nécessaire? Quels coûts sont à prévoir? Quelles sont les assurances importantes?

Le premier appartement

Je m’en vais! Partir de chez ses parents est un grand événement. En plus du loyer, d’autres coûts doivent être supportés. Et puis, il y a les démarches administratives à régler: annoncer son départ, puis son arrivée à la commune ou conclure une assurance de l’inventaire du ménage. La check-list est idéale pour ne rien oublier et que tout se passe bien!

Check-list de l’emménagement

De la paperasserie aux cartons de déménagement: emménager n’est pas simple. Il faut planifier et régler beaucoup de choses avant de débuter une nouvelle vie dans son premier appartement. Cela vaut la peine d’avoir une bonne check-list et quelques conseils.

1. Les coûts

Avant de chercher un appartement, il est utile d’avoir une idée de son budget: de quel montant est-ce que je dispose chaque mois? Quels sont les coûts fixes approximatifs que je dois supporter? Et combien me reste-il après cela?

Etablissement du budget

Colocation ou appartement individuel? Après avoir passé en revue les coûts, on a vite une idée assez claire du montant que l’on peut se permettre pour son premier appartement.

Loyer
Le coût net mensuel de l’appartement.
Charges
Dépenses mensuelles telles que coûts de chauffage ou de conciergerie.
Dépôt de garantie
Cette caution payable une fois sert de garantie au bailleur.
Assurances
Le plus souvent, il faut une assurance de l’inventaire du ménage et une assurance responsabilité civile privée.
Equipement
Vaisselle, meubles, linges de bain et bien d’autres choses.
Autres
Primes de caisses-maladie, frais de transports publics, de smartphone et de télévision, alimentation, loisirs, etc.

2. Les aspects administratifs

Une fois qu’on a trouvé un appartement qui convient, il faut encore s’occuper de la paperasse. Il faut qu’Internet fonctionne le jour de l’emménagement et que le courrier postal soit acheminé à la nouvelle adresse.

  • Contrat de location: il réglemente la location et tous les détails. L’Association suisse des locataires apporte son soutien en cas de questions juridiques et fournit des documents utiles.
  • Assurances: pour assurer ses affaires ou pour se protéger des coups du sort, nous recommandons l’assurance de l’inventaire du ménage et l’assurance responsabilité civile privée.
  • Internet / télévision / radio: faire les démarches suffisamment tôt auprès du prestataire souhaité pour la connexion wifi, les raccordements TV et radio. La redevance radio et télévision annuelle est facturée automatiquement par SERAFE AG.
  • Annonce de départ et d’arrivée: annoncer personnellement son changement de domicile à son ancienne et à sa nouvelle commune municipale.
  • Trafic des paiements: ouvrir un compte pour le trafic des paiements comme le loyer, la prime de caisse-maladie, les impôts et tous les autres frais courants.
  • Changement d’adresse: communiquer sa nouvelle adresse à tous les partenaires contractuels (p. ex. caisse-maladie, prestataire Internet, banque et club de sport) et à l’office de poste. Un mandat de réexpédition de la Poste a une validité maximale d’un an.
Abgeschlossenes Fahrrad vor Turnhalle
10% de rabais pour les assurés CSS

Assurance de l’in­ven­taire du ménage

Assurez vos biens, à la maison et lors de vos déplacements.

Une bonne protection

3. L’équipement

Que du neuf ou plutôt un style vintage? Le budget détermine le mobilier et l’équipement que l’on peut se permettre. Il se peut que des membres de la famille proposent de donner une table, des chaises, une armoire ou de la vieille vaisselle. Les brocantes sont aussi un bon moyen de trouver de quoi s’installer et de réaliser ainsi des économies pour pouvoir s’acheter un beau canapé par exemple.

Conseil: ne pas vouloir tout régler tout de suite. Lors de l’emménagement, il suffit au début d’avoir quelques affaires comme des lampes, un lit, une table et une chaise, quelques accessoires pour la salle de bain et un peu de vivres. Peu à peu, on peut ensuite aller acheter ce qui manque et s’organiser.

4. Le déménagement

Bientôt ce sera terminé! Même après avoir suivi tous les conseils qui précèdent, impossible d’échapper au dur labeur et à la corvée des cartons! Ainsi, dès que la date du déménagement est fixée, il faut mobiliser ses parents, ses amis et toutes les bonnes volontés. Plus il y aura de bras, et plus cela ira vite! Et puis, faire le déménagement soi-même est moins coûteux.

La bonne colocation

Pour beaucoup de jeunes, la colocation est inévitable. Pour que la cohabitation se passe bien, il convient d’observer un certain nombre de choses.

  • Partenaires contractuels: dans le bail à loyer, une personne est mentionnée en tant que locataire principal et à ce titre, elle est responsable envers le bailleur. Consignez aussi les conditions à respecter mutuellement dans un contrat de sous-location. Tout changement de colocataire doit être annoncé au bailleur.
  • Des règles et des plans: il peut paraître pénible de fixer des règles, mais c’est important dans une colocation. Plus les sujets tels que les courses, le nettoyage, la vaisselle, le repos nocturne et les visites sont définis clairement, plus la cohabitation sera plaisante.
  • Partager les frais: qui paie quoi et combien? Il est possible de répartir à parts égales les coûts fixes pour les appareils et les abonnements utilisés en commun. Le loyer d’une chambre en colocation peut être calculé de façon approximative ou au contraire très précise.

Soutien financier après le départ du domicile des parents

Peut-être que l’université se trouve dans un autre canton ou qu’il faut s’installer dans la grande ville la plus proche pour son apprentissage. Il convient de faire remarquer, pas seulement, mais précisément aussi pour les personnes mineures, que quitter le domicile de ses parents est une étape importante, qui doit être mûrement réfléchie et à laquelle il faut se préparer.

A partir de 18 ans, on a le droit de décider soi-même.

Les personnes qui ne sont pas encore âgées de 18 ans et qui veulent ou doivent quitter la maison ont besoin du consentement de leurs parents. Cette étape devrait être bien planifiée, soit avec l’aide de ses parents, soit avec l’aide sociale ou le service pour la jeunesse de la commune de domiciliation en cas de conflits familiaux.

Les parents sont tenus d’apporter leur soutien financier à leurs enfants jusqu’à ce qu’ils aient terminé leur première formation, mais pas au-delà de 25 ans. Mais cela ne veut pas dire qu’ils doivent financer le nouvel appartement de leur enfant. Le soutien financier sous la forme de bourses d’études ou de prêts de formation doit faire l’objet d’une demande personnelle.

Bon à savoir

  • Réduction des primes: Les personnes à revenu modeste reçoivent une contribution pour leurs primes d’assurance-maladie.
  • En Suisse, les bourses d’études sont réglementées au niveau cantonal.
  • Contrairement aux bourses d’études, les prêts doivent être remboursés.
  • Des offres comme la CarteCulture ou l’AG pour apprentis soulagent le budget.

Primes d’assurance-maladie en un coup d’oeil

Calculer la prime

Que voulez-vous lire?