De l’utilité d’une protection juridique

664647973 664647973

Un litige arrive souvent à l’improviste et peut coûter très cher. L’assurance de protection juridique entre immédiatement en jeu et vous protège contre les mauvaises surprises.

Quand faut-il une protection juridique?

Une altercation avec le propriétaire? Un licenciement injustifié? Des déclarations divergentes après un accident de la route? On se retrouve vite dans une situation délicate et surtout difficile à gérer.

Qui est dans son bon droit?

Les expertes et experts sont généralement de bon conseil. Non seulement un litige est épuisant, mais les frais juridiques et administratifs peuvent vite devenir insupportables.

L’assurance de pro­tec­tion juridique prend en charge ces coûts

  • Les frais d’avocat et frais judiciaires sont intégralement remboursés.
  • Les conseils et les expertises.
  • Les éventuels frais de justice de la partie adverse.
  • Les frais de traduction et de déplacement.

Mieux vaut une protection juridique qu’un litige

Frais d’avocat, frais de justice, frais de procédure: si vous souhaitez obtenir justice devant un tribunal en Suisse, vous devez souvent payer très cher. Et la personne qui perd le procès paie des dommages-intérêts en plus.

Dans tous les cas, vous économisez beaucoup d’argent grâce à une assurance de protection juridique, car cela peut arriver à tout un chacun. Assurez-vous, dès maintenant, et profitez de la protection dont vous avez besoin.

Quelle assurance de protection juridique est utile à quel moment

Imaginez que votre voisine contacte un avocat parce qu’elle dit que le «bruit» occasionné par votre famille la dérange. Et elle procède ainsi sans même vous en parler au préalable. Dans un tel cas, vous avez meilleur temps de demander un conseil juridique professionnel.

Protection juridique privée: protection au quotidien

Un litige peut vite vous tomber dessus, même sans faute de votre part. Que vous soyez locataire ou propriétaire, consommateur·trice ou employé·e ou que vous endossiez vous-même le rôle de voisin·e ou de preneur d’assurance, une protection juridique privée est toujours de bonne augure.

Protection juridique circu­la­ti­on: protection sur la route

La protection juridique circulation vous protège en tant que conducteur·trice, propriétaire, détenteur·trice, acheteur·euse ou preneur de leasing. Par exemple pour des litiges avec l’assurance casco ou pour le retrait du permis de conduire. La protection juridique de circulation vous viendra en aide, quelles que soient les circonstances.

Couvrir d’autres cas de litige

  • Protection juridique Internet: prestations contre le hameçon­na­ge, le piratage, l’utilisation abusive de la carte de crédit
  • Protection juridique contre le harcèlement: harcèlement, menaces et extorsion
  • Protection juridique des patients: litiges avec des médecins et des hôpitaux
  • Protection juridique pour d’autres biens-fonds en Suisse
  • Protection juridique des propriétaires en Suisse

Protection juridique des jeunes

Les jeunes sont souvent oubliés en matière de protection juridique. Qu’il s’agisse d’une plainte pour graffitis, d’un cas de harcèlement à l’école ou d’un achat en ligne illégal. En effet, il y a des jeunes qui mettent parfois en pratique de mauvaises idées sans réfléchir. Dans ces cas, les parents tirent tout le bénéfice d’une bonne protection juridique. Avec la bonne assurance, il n’y a aucun risque de dommage financier.

Avantages d’une bonne assurance

En cas de coup dur, une assurance de protection juridique vous offre une bonne couverture et vous fait profiter de nombreux avantages: il n’y a ni quote-part ni montant minimum en cas de litige.

Assurance de protection juridique de la CSS

La CSS vous garantit que les frais occasionnés par un cas juridique sont couverts à hauteur de 600'000 francs. Les personnes assurées à la CSS bénéficient d’un rabais de 10% sur la prime à la conclusion d’un contrat. Un rabais supplémentaire jusqu’à 5% est accordé pour tout contrat pluriannuel.

Primes d’assurance-maladie en un coup d’oeil

Calculer la prime

Que voulez-vous lire?