Achalasie

L’achalasie se caractérise par des troubles et une sensation désagréable à la déglutition (dysphagie), avec des remontées de nourriture non digérée.

Résumé

L’achalasie se caractérise par des troubles et une sensation désagréable à la déglutition (dysphagie), avec des remontées de nourriture non digérée. La cause de l’achalasie primaire est inconnue. Il s’agit d’un défaut d’ouverture du muscle du sphincter œsophagien au passage vers l’estomac. Ce dysfonctionnement est causé par la mort de certaines cellules nerveuses de l’œsophage.

Symptômes

  • Troubles et sensation désagréable à la déglutition (dysphagie)
  • Besoin de boire beaucoup d’eau pour avaler la nourriture
  • Remontée (régurgitation) d’aliments non digérés, non acides
  • Mauvaise haleine
  • Douleurs spasmodiques à l’arrière du sternum (rare)
  • Perte de poids (à cause des troubles alimentaires)

Complications

  • Inhalation de résidus alimentaires remontés (aspiration), risque de pneumonie par aspiration
  • Perte de poids progressive
  • Inflammation de la muqueuse de l’œsophage (œsophagite) dans certains cas

Causes et traitement

Causes

Achalasie primaire

  • Forme la plus fréquente
  • Dégénérescence (usure) des cellules nerveuses de l’œsophage entraînant des troubles du processus de déglutition (causes inconnues)
  • Défaut d’ouverture du muscle du sphincter œsophagien au passage vers l’estomac pendant la déglutition (sphincter œsophagien)

Achalasie secondaire

Suivi au cabinet médical / à l’hôpital

Examens possibles
  • Visualisation de l’œsophage (œsophagoscopie)
    • Y compris prélèvement d’échantillons (afin d’exclure un cancer de l’œsophage)
  • Mesure de la pression dans l’œsophage (manométrie)
  • Radiographie: examen de type transit baryté (visualisation de la forme)
Traitements possibles
  • Traitement médicamenteux par nifédipine
    • Assouplissement du muscle du sphincter œsophagien
    • Résultats à long terme décevants
  • Dilatation pneumatique par ballonnet
    • Méthode privilégiée
    • Etirement du muscle du sphincter œsophagien au moyen d’un cathéter à ballonnet
    • Taux de réussite à long terme de 60%, pour une absence de troubles durable
  • Injection de toxine botulique dans le muscle du sphincter œsophagien
    • Muscle partiellement paralysé, passage de l’alimentation dans l’estomac amélioré
    • Méthode de second recours
  • Traitement chirurgical
    • Par laparoscopie (chirurgie faiblement invasive)
    • Taux de réussite de 90%
    • Méthode privilégiée pour les patients jeunes

Que puis-je faire moi-même?

  • D’une manière générale, consulter un médecin (cf. ci-après)
  • Prendre plusieurs petits repas plutôt qu’un seul repas copieux
  • Eventuellement rincer les aliments avec de l’eau (réduit l’irritation de la muqueuse de l’œsophage)
  • Relever le haut du corps
  • Continuer le sport et les loisirs

Quand consulter un médecin?

  • Sensation de pression ou douleurs derrière le sternum
  • Remontée régulière de restes d’aliments
  • Problèmes de déglutition
  • Fausses routes fréquentes, toux chronique, détresse respiratoire
  • Perte de poids involontaire
  • Sueurs nocturnes et fièvre

Synonymes

achalasie, troubles de la déglutition, dysphagie

Primes d’assurance-maladie en un coup d’oeil

Calculer la prime

Exclusion de responsabilité

La CSS ne garantit ni l’exactitude ni l’exhaustivité des données. Les infor­ma­tions publiées ne remplacent en aucun cas l’avis du médecin et du pharmacien.

CSS Assurance – votre partenaire santé

Etre en bonne santé, guérir, vivre avec une maladie: en tant que partenaire santé, la CSS Assurance vous accompagne tout au long de votre parcours personnel.

Entre de bonnes mains