Cancer de la peau

Le terme «cancer de la peau» recouvre différentes tumeurs malignes de la peau.

Résumé

Le terme «cancer de la peau» recouvre différentes tumeurs malignes de la peau. Le mélanome malin ou «nævocarcinome» est le plus dangereux. On peut aussi citer le basaliome et le spinaliome. Le principal facteur de risque est l’exposition aux rayons ultraviolets. Il faut régulièrement penser à examiner son corps selon la règle ABCD afin d’identifier d’éventuelles modifications cutanées.

Symptômes

Mélanome (nævocarcinome)

  • Apparition: principalement à l’âge adulte mais possible à tout âge
  • Localisation: partout sur le corps, y compris sur les doigts, les pieds, sous les ongles, sur les muqueuses
  • Douleurs, démangeaisons, brûlures, sensation de «gêne» à l’endroit en question
  • Les taches sont parfois le siège de saignements, de suintements ou d’inflammations.
  • Elles apparaissent sur une peau jusqu’alors saine, parfois à partir de grains de beauté normaux.
  • Règle ABCD: «règle d’or» pour l’observation des modifications cutanées (principalement le mélanome)
    • A = asymétrie: forme pas vraiment ronde, aux contours irréguliers
    • B = bords: mal délimités, avec un effet «flou», des ramifications, des prolongements et des languettes
    • C = couleurs: les couleurs à l’intérieur d’un mélanome sont variables, avec des parties claires, des parties sombres et des tons différents (noir, brun, rougeâtre, gris)
    • D = dynamique: la modification cutanée change de taille, de couleur, de forme ou d’épaisseur (en fonction de sa croissance au fil du temps)
  • Conséquences: un mélanome même petit peut rapidement disséminer des cellules tumorales dans les ganglions lymphatiques et les organes internes, où vont se développer des tumeurs secondaires (métastases).

Cancer basocellulaire (basaliome)

  • Apparition: la plupart du temps après 45 ans
  • Localisation: 80% des basaliomes apparaissent au niveau du visage, généralement au-dessus de la ligne reliant les commissures des lèvres aux lobes d’oreille.
    • Il s’agit d’endroits souvent exposés au soleil. Parfois, les taches apparaissent sur le cuir chevelu.
    • Rarement sur les mains, les avant-bras ou le tronc
  • Forme, couleur:
    • Nodule couleur peau, gris-blanc, luisant ou rougeâtre.
    • Une coloration brune ou brun-jaune est possible.
    • Il peut arriver qu’il s’ouvre vers l’extérieur comme un ulcère, suinte, saigne parfois et forme une croûte.
    • Creusé au milieu
  • Diamètre: un demi-centimètre à plusieurs centimètres
  • Conséquences: les basaliomes se développent en profondeur et envahissent le cartilage et les os.

Carcinome spinocellulaire (spinaliome)

  • Apparition: la plupart du temps après 55 ans; la fréquence augmente avec l’âge.
  • Localisation: surtout au visage, en particulier aux endroits fortement exposés au soleil («terrasses ensoleillées») comme le front, les oreilles, le nez et la lèvre inférieure
    • Aussi sur certaines zones de transition entre la peau et les muqueuses
    • Croissance particulièrement agressive sur la muqueuse buccale et la langue (fumée de cigarette)
  • Forme, couleur:
    • Au début, il fait souvent penser à une callosité, un durillon ou un eczéma squameux.
    • Il se forme ensuite un nodule comme une verrue, qui peut évoluer en ulcère.
    • Il est de différentes teintes rougeâtres et se développe généralement lentement.
  • Signal d’alarme: plaies ou cicatrices qui ne guérissent pas
    • Apparition d’un nodule dans la plaie
    • Tout nodule ou plaie qui ne guérit pas au bout de 4 semaines est suspect.
  • Conséquences: propagation agressive en profondeur et en surface
    • Sa croissance détruit les tissus proches.
    • Risque de métastase moins important qu’avec un mélanome

Causes et traitement

Causes

Les causes ne sont pas clairement établies, mais il existe certains facteurs de risque avérés:

  • Rayons ultraviolets (rayons UV, y compris ceux d’un solarium)
    • Risque particulier en cas de coups de soleil répétés durant l’enfance et l’adolescence (la peau «n’oublie pas» les coups de soleil, même après plusieurs années)
    • La fréquentation régulière d’un solarium multiplie par deux le risque de développer les symptômes précurseurs d’un cancer de la peau; il est expressément déconseillé de fréquenter les solariums.
  • Prédisposition héréditaire: indices de prédisposition héréditaire au cancer basocellulaire et au mélanome
  • Personnes les plus menacées:
    • Personnes à la peau blanche (types de peau I et II) qui ont du mal à bronzer
    • Personnes qui présentent de nombreuses taches pigmentaires (grains de beauté)
  • Une déficience immunitaire (maladie, certains médicaments) favorise l’apparition d’un cancer de la peau, mais aussi celle d’autres tumeurs malignes.
  • Augmentation du nombre de cas de cancer de la peau:
    • Conséquence de l’allongement de l’espérance de vie
    • Mode de vie occidental (voyages, sports de montagne, etc.)

Suivi au cabinet médical / à l’hôpital

Examens possibles
  • Examen de la peau
  • Prélèvement d’échantillons de peau (biopsie)
  • En fonction du stade, échographie et analyse de sang
Traitements possibles
  • Elimination locale des tumeurs de la peau par excision au scalpel (voie chirurgicale)
  • Carcinome basocellulaire: cryothérapie (thérapie par le froid), thérapie photodynamique et radiothérapie
  • Médicaments (chimiothérapie) contre les métastases distantes
  • Le suivi est primordial:
    • Récidives (réapparition du cancer au même endroit)
    • Chez beaucoup de personnes concernées, une nouvelle tumeur maligne de la peau se forme plus tard à un autre endroit.

Que puis-je faire moi-même?

  • Eviter les coups de soleil (risque particulièrement important à la plage et la montagne):
    • Utiliser des crèmes solaires avec un indice de protection de 30 au minimum et une protection UVA et UVB
    • Rester à l’ombre (surtout sous le soleil de midi, entre 11 et 15 heures)
    • Porter des vêtements couvrants et un chapeau à larges bords
    • Les vêtements au tissage serré de couleur sombre ou soutenue ainsi qu’en fibres synthétiques confèrent la meilleure protection.
  • Porter des lunettes de soleil avec protection complète contre les UV
  • Il est expressément déconseillé de fréquenter les solariums.
  • Examiner régulièrement sa peau et surveiller d’éventuelles modifications cutanées:
    • Ne pas oublier les pieds, le dos et le cuir chevelu (se faire aider par une autre personne)
    • Appliquer la règle ABCD
  • Les enfants ont besoin d’une protection particulière:
    • Ne pas exposer directement au soleil les jeunes enfants de moins d’un an
    • Jusqu’à l’âge de 2 ans, utiliser une crème solaire contenant un taux élevé de micropigments qui reflètent la lumière du soleil
    • Ne pas utiliser de produits contenant des substances allergènes, p. ex. des parfums
    • Vêtements spéciaux assurant une protection contre les UV
  • A propos de l’utilisation de la crème solaire:
    • Appliquer la crème au moins 30 minutes avant de s’exposer au soleil (sinon l’effet ne sera pas optimal au moment voulu)
    • Appliquer la crème généreusement
    • Au bout de 2 ou 3 heures, appliquer une nouvelle couche de crème d’une épaisseur suffisante (même s’il s’agit de produits résistants à l’eau)
    • L’utilisation d’une crème solaire ne doit pas inciter à s’exposer plus longtemps aux rayonnements UV.

Quand consulter un médecin?

  • En cas de modification de certaines zones de peau et d’apparition soudaine de taches provoquant des démangeaisons, un suintement ou dont l’aspect change
  • En cas de mauvaise cicatrisation d’une plaie
  • En règle générale:
    • Tout nodule ou plaie non guéri au bout de 4 semaines doit être examiné.
    • Une détection précoce et un traitement rapide sont déterminants pour l’évolution et le pronostic.

Plus d'infos

Ligue suisse contre le cancer
www.liguecancer.ch

Info-Entraide Suisse
www.selbsthifeschweiz.ch

Synonymes

cancer de la peau, basaliome, carcinome spinocellulaire, cancer basocellulaire, mélanome, spinaliome, mélanome malin, naevocarcinome, cancer de la peau non mélanome

Primes d’assurance-maladie en un coup d’oeil

Calculer la prime

Exclusion de responsabilité

La CSS ne garantit ni l’exactitude ni l’exhaustivité des données. Les infor­ma­tions publiées ne remplacent en aucun cas l’avis du médecin et du pharmacien.

CSS Assurance – votre partenaire santé

Etre en bonne santé, guérir, vivre avec une maladie: en tant que partenaire santé, la CSS Assurance vous accompagne tout au long de votre parcours personnel.

Entre de bonnes mains