Maladie de la vache folle

L’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), communément appelée «maladie de la vache folle», est une maladie animale.

Résumé

L’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), communément appelée «maladie de la vache folle», est une maladie animale. Elle est causée par une infection par des prions (protéines repliées anormalement) due à la consommation de farines animales contaminées. Chez les animaux touchés, on observe des changements de comportement et des troubles moteurs. Chez l’être humain, la consommation de viande contaminée par l’ESB peut provoquer la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ).

Symptômes

(Chez le bœuf)

  • Changements de comportement
    • Agitation
    • Hypersensibilité à la lumière, au contact, au bruit
  • Troubles moteurs
    • Tressaillements, démarche instable, chutes
  • Amaigrissement et baisse de la production de lait
  • L’issue est toujours mortelle.

Causes et traitement

Causes

  • Infection par des prions (protéines repliées anormalement) due à la consommation de farines animales contaminées
  • Période d’incubation
    • De quelques années à plusieurs dizaines d’années
  • En Suisse, aucun cas de MCJ n’a été diagnostiqué à ce jour, en dépit de signes d’ESB chez un nombre non négligeable de bovins.

Mesures prises par les autorités

Le risque de nouveaux cas d’ESB a pu être réduit de façon considérable.

  • Depuis 2000, interdiction de nourrir les ruminants avec des farines animales dans toute l’Europe
  • Les directives sont régulièrement révisées et adaptées si nécessaire.
  • Règles strictes
  • Une obligation déclarative a été instaurée en ce qui concerne l’origine des produits carnés.
  • Règles renforcées en matière d’exportation
  • Identification plus rapide de la maladie parmi les animaux d’élevage

Que puis-je faire moi-même?

  • Eviter de consommer la cervelle, la moelle osseuse, les yeux et les abats (intestins, foie, rognons, ris de veau) et les produits susceptibles de contenir ces morceaux (p. ex. charcuterie)
    • En Suisse, à titre préventif, ces organes sont retirés et brûlés chez les bovins abattus (à partir d’un certain âge).
  • Les études semblent indiquer que la consommation de viande de muscle ne présente pas de risques de transmission de prions infectieux. Il n’existe cependant pas de preuves en ce sens.

Plus d'infos

Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV)
www.osav.admin.ch/blv/fr

Synonymes

maladie de la vache folle, encéphalopathie spongiforme bovine, ESB

Primes d’assurance-maladie en un coup d’oeil

Calculer la prime

Exclusion de responsabilité

La CSS ne garantit ni l’exactitude ni l’exhaustivité des données. Les infor­ma­tions publiées ne remplacent en aucun cas l’avis du médecin et du pharmacien.

CSS Assurance – votre partenaire santé

Etre en bonne santé, guérir, vivre avec une maladie: en tant que partenaire santé, la CSS Assurance vous accompagne tout au long de votre parcours personnel.

Entre de bonnes mains