Pourquoi donner rend heureux

1196621033 1196621033

Aider les autres, s’engager en faveur de la protection de la nature, faire des dons: faire du bien est utile et rend heureux – notamment ceux qui s’engagent bénévolement.

Pourquoi donner rend heureux? Ce que dit la recherche scientifique.

«Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir», disait déjà la Bible. C’est exact, et plusieurs études internationales l’ont récemment confirmé. La preuve a été apportée par des neurologues. Ainsi, la bienfaisance libère plusieurs substances messagères du bonheur chez les personnes qui offrent leur aide, dont la dopamine, acteur principal du centre de récompense dans le cerveau et responsable de la joie anticipée. La sérotonine entre aussi en jeu lorsqu’on reçoit des remerciements et de l’estime. Enfin intervient l’ocytocine, hormone du lien, qui est importante pour le sentiment d’appartenance et les rapports humains.

L’être humain en ligne de mire

Faire du bien fait du bien, et il y a d’autres raisons à cela: on se rend compte qu’on peut avoir un impact et faire bouger les choses. Cela encourage à apporter une contribution qui ait du sens et à se rendre utile. En se montrant serviable, on prête davantage attention aux personnes qui ont besoin d’aide, ce que la crise du coronavirus montre actuellement: «Beaucoup de gens se sont rendu compte que notre prospérité n’était pas gravée dans le marbre et que la précarité pouvait toucher tout le monde», explique Alessandra Degiacomi, responsable bénévolat chez Caritas.

Campagne de collecte de dons

Les Suisses et Suissesses se soucient de leur prochain, c’est ce que montre l’actuelle campagne de collecte de dons de la Chaîne du Bonheur, qui a permis de récolter plus de 42 millions de francs depuis le mois de mars. L’argent est destiné aux personnes qui, avant la pandémie, vivaient avec le minimum vital et qui ont maintenant perdu leur emploi et se retrouvent dans le besoin.

Faire du bien: une multitude de possibilités

Faire des dons à des organisations d’utilité publique est un moyen de faire une bonne action. Celles et ceux qui souhaitent en outre servir l’intérêt public ont de nombreuses options, par exemple via la plateforme créée en mars aide-maintenant.ch, qui met en réseau les personnes qui ont besoin d’aide et celles qui prêtent main forte. Alors que pour certaines personnes, l’acte de solidarité se traduit par le fait de donner régulièrement son sang ou de s’inscrire au registre des donneuses et donneurs de cellules souches du sang, pour d’autres, il se traduit par le fait d’aider des agriculteurs en montagne, de donner des cours d’allemand aux migrants ou de s’engager en faveur de la protection de la nature.

En cas d’intérêt, vous trouverez une vue d’ensemble comprenant plus de 1'200 possibilités d’engagement sur benevol-jobs.ch/fr.

Avec passion et savoir-faire

Benevol est l’organisation faîtière du bénévolat. Elle propose, dans ses services spécialisés, des conseils aux novices désireux de se lancer dans du bénévolat, mais peut-être incertains de ce pour quoi s’engager. «La meilleure façon de s’engager est de le faire dans son environnement immédiat pour des domaines qui comptent pour soi et pour lesquels on a du plaisir à s’engager», déclare Thomas Hauser, directeur de Benevol. Demandez-vous ce qui vous fait vibrer: voilà le conseil de Lukas Niederberger, directeur de la Société suisse d’utilité publique. En sachant où vous souhaitez investir votre énergie, votre passion, votre savoir-faire et votre réseau, vous trouverez plus facilement la bonne action et organisation (cf. check-list).

Des conseils pour les novices

Vous voulez faire une bonne action, mais ne savez pas comment? Ces questions et conseils vous aident:

  1. Combien de temps aimerais-je investir? Est-ce que j’envisage une action unique, un projet limité dans le temps mais récurrent ou un travail sur plusieurs années dans le comité d’une association?
  2. Si vous optez pour une organisation dont les valeurs vous correspondent: prenez contact avec les responsables et demandez-leur comment vous pouvez vous impliquer au mieux.
  3. Convenez d’un essai et ne vous engagez pour de bon que si vous pouvez honorer facilement cet engagement. Le bénévolat doit être une source de joie et non un fardeau.

Plus d’idées d’engagements bé­né­voles

Vous voulez faire une bonne action, mais ne savez pas comment?

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Vous dormez mal?
Avec cette application, vous améliorez votre sommeil et votre qualité de vie.
Tester gratuitement
Equilibre psychique
Déprime, stress et angoisses: trouvez une aide efficace en ligne. 
Sortir d’un état négatif
Le compte «santé»
Nous participons aux coûts des offres de relaxation.
En savoir plus