Syndrome de Raynaud

Le syndrome de Raynaud correspond à une diminution de l’apport sanguin qui se manifeste par un blanchiment des doigts, des orteils ou des lobes d’oreilles, qui deviennent insensibles et douloureux.

Résumé

Le syndrome de Raynaud correspond à une diminution de l’apport sanguin qui se manifeste par un blanchiment des doigts, des orteils ou des lobes d’oreilles, qui deviennent insensibles et douloureux. La peau devient ensuite bleue, avant de prendre une couleur rougeâtre. La forme primaire du syndrome de Raynaud provoque un rétrécissement des vaisseaux sanguins accompagné de crampes. Dans la forme secondaire du syndrome de Raynaud, plusieurs facteurs sont impliqués. Les symptômes correspondants doivent faire l’objet d’une consultation.

Symptômes

  • Apparition sous forme de crises en trois phases
  • Phénomènes dits tricolores (couleurs du drapeau français)
  • Durée: entre quelques minutes et une heure
Phases
  • Blêmissement douloureux (peau blanche)
    • Rétrécissement des artères, interruption de la circulation sanguine
    • Insensibilité
    • Fourmillements
    • Raideur
    • Troubles de la sensibilité
    • Douleurs
  • Cyanose (peau bleue) due à un manque d’oxygène
  • Réchauffement des doigts (peau rouge)
    • Sang circulant à nouveau dans les doigts
    • Phase souvent inexistante
    • Gonflement
    • Sensation de chaleur
    • Douleurs
    • Fourmillements

Si l’apport sanguin diminue pendant un long moment, les tissus risquent de mourir.

Causes et traitement

Causes

Facteurs déclencheurs
  • Action du froid: hiver, ouvrir le réfrigérateur, toucher un objet froid
  • Stress
Forme primaire du syndrome de Raynaud
  • Pas de cause identifiable
  • Resserrement des vaisseaux sanguins des doigts accompagné de crampes
  • Forme la plus fréquente (environ 70%)
  • Touche jusqu’à dix fois plus souvent les femmes
Forme secondaire du syndrome de Raynaud
  • Problèmes de circulation sanguine dus à:
    • Lésions de la paroi des vaisseaux
    • Occlusion des vaisseaux
    • Médicaments (p. ex. bêtabloquants, agents chimiothérapeutiques)
  • Problèmes sous-jacents
    • Maladies rhumatismales ou maladies auto-immunes (sclérodermie, lupus, etc.)
    • Artériosclérose
    • Maladies associées à des anomalies des protéines sanguines
    • Intoxications (p. ex. métaux lourds, cocaïne)
    • Traumatisme dû à une exposition aux vibrations: plusieurs années de travail avec des machines et instruments émettant des vibrations (marteau piqueur, tronçonneuse, mais aussi la pratique du piano)

Suivi au cabinet médical / à l’hôpital

Examens possibles
  • Examen physique
  • Essais cliniques
    • Fermeture du poing
    • Provocation par le froid
  • Microscopie des vaisseaux capillaires cutanés
  • Analyse de sang (paramètres inflammatoires, numération sanguine, etc.)
Traitements possibles
  • Forme primaire du syndrome de Raynaud
    • Médicaments uniquement en cas de dégradation sévère et de crises fréquentes
  • Forme secondaire du syndrome de Raynaud
    • Médicaments surtout en cas d’aggravation (déformations des doigts et/ou des orteils)
    • Traitement de la maladie sous-jacente

Que puis-je faire moi-même?

  • Mesures locales
    • Se protéger contre le froid / gel (p. ex. chaussures et gants chauds)
    • Prendre soin de sa peau
  • Pendant une crise de Raynaud
    • Réchauffer les mains et les orteils
    • Faire des exercices pour les mains et les doigts
    • Recourir à l’acupuncture et à d’autres méthodes de médecine alternative
    • Faire des exercices de relaxation (p. ex. entraînement autogène)
  • Eviter les drogues et le tabac

Quand consulter un médecin?

  • En cas de crises de Raynaud
    • Douleurs, troubles sensoriels et raideur dans les doigts / orteils
    • Changement de couleur de la peau (blanc, bleu, éventuellement rouge)
    • Apparition en cas de froid, d’humidité et de stress
  • Détection d’une éventuelle maladie sous-jacente à l’origine de ce syndrome

Synonymes

Syndrome de Raynaud, phénomène de Raynaud, maladie de Raynaud, syndrome du doigt blanc, digitus mortuus, doigt Reilscher

Primes d’assurance-maladie en un coup d’oeil

Calculer la prime

Exclusion de responsabilité

La CSS ne garantit ni l’exactitude ni l’exhaustivité des données. Les infor­ma­tions publiées ne remplacent en aucun cas l’avis du médecin et du pharmacien.

CSS Assurance – votre partenaire santé

Etre en bonne santé, guérir, vivre avec une maladie: en tant que partenaire santé, la CSS Assurance vous accompagne tout au long de votre parcours personnel.

Entre de bonnes mains