Sain et régional: bienfaits du thé à la menthe poivrée et d’autres thés

Bienfaits du thé à la menthe et d’autres thés régionaux Bienfaits du thé à la menthe et d’autres thés régionaux

Les bienfaits du thé sur la santé sont connus depuis des siècles. Même si tous les effets ne sont pas prouvés scientifiquement, de nombreuses plantes indigènes conviennent bien comme remède maison, car leurs effets secondaires sont peu importants en comparaison avec les médicaments classiques.

A l’origine, seules les feuilles de l’arbre à thé chinois étaient considérées comme du thé. Aujourd’hui, ce terme est utilisé pour de nombreuses (parties de) plantes séchées, moulues, hachées ou fraiches infusées dans de l’eau chaude. Il y a autant d’effets sur le corps humain qu’il y a de sortes de thés. Nos arrière-grands-mères déjà savaient exactement quelle plante il fallait utiliser pour soulager les maux. Voici un aperçu des principaux types de thé :

Menthe

Le thé à la menthe est depuis toujours un classique parmi les remèdes de grand-mère, à cause de ses effets apaisants sur l’estomac, stimulants et antiseptiques. Il est recommandé en cas de problèmes digestifs, de crampes, de ballonnements, de diarrhées et de nausées.

Camomille

Les capitules de la camomille contiennent entre autres des huiles essentielles antibactériennes ainsi que des substances calmantes et apaisant les inflammations. C’est pourquoi une infusion de camomille est souvent bue en cas de maladie intestinale et de ballonnements. On peut aussi l’utiliser en cas de maladies hépato-biliaires, de refroidissements, de toux et de fièvre.

Cynorrhodon

Le thé aux herbes est cuit avec des peaux séchées de cynorrhodon, qui a non seulement un goût agréablement acidulé, mais qui est aussi riche en vitamine C. L’infusion de cynorrhodon est utilisée en cas de refroidissement, de fatigue de printemps et pour renforcer le système immunitaire.

Verveine

La médecine officielle actuelle n’a pas prouvé les effets de la verveine, mais la médecine populaire continue à l’utiliser, principalement en cas de toux et de faiblesse digestive. On raconte que cette plante a des effets stimulants, antibactériens, anti-inflammatoires et analgésiques.

Infusion de fenouil

Au Moyen-Âge, on mâchait des graines de fenouil afin de contenir les bruits de l’estomac pendant la prédication à l’église. Aujourd’hui encore, toute mère connaît les effets du fenouil, qui réduit les ballonnements chez son nourrisson. De plus, les infusions de fenouil ont des propriétés antitussives et expectorantes en cas d’inflammations de la gorge et de refroidissements.

Ortie

La mauvaise herbe présumée contient de nombreuses substances utiles, dont notamment des substances minérales et des vitamines. Pour la médecine populaire, les orties ont vraiment des vertus multiples. Cette tisane est ainsi recommandée si les voies respiratoires sont encombrées, en cas de douleurs aux articulations et aux muscles ainsi qu’en cas de maux biliaires et hépatiques. L’effet diurétique et déshydratant est avéré sur le plan pharmacologique.

Millepertuis

L’effet antidépresseur du millepertuis est relativement bien documenté dans un recueil de 42 études. Le millepertuis est utilisé en cas de dépression légère ou moyennement grave. En outre, il améliorerait la cicatrisation et aurait des propriétés anti-inflammatoires.

Les primes d’assurance-maladie 2021 en un coup d’oeil

Que voulez-vous lire?

Entre de bonnes mains avec la CSS

Changer d’alimentation
Apprenez à vous nourrir de manière variée, équilibrée et complète.
Vers l'offre
Compte «santé»
Nous vous aidons à rester en forme et participons aux conseils nutritionnels.
En savoir plus
Hypertension
Que faire? Nous répondons à vos questions et vous aidons avec des conseils gratuits.
S’inscrire maintenant